février 9, 2023

Ninja Assassin

ninja-assassin

De : James McTeigue

Avec Jung Ji-Hoon, Naomie Harris, Sung Kang

Année : 2009

Pays : Etats-Unis

Genre : Action

Résumé :

Raizo, jeune ninja orphelin, a été entraîné à tuer par le clan Ozunu. Après l’exécution de son seul ami, Raizo est soudainement en proie au doute, et quitte alors le clan afin de préparer sa vengeance… Des années plus tard, à Berlin, Raizo tombe sur l’agent d’Europol Mika Coretti qui, après avoir levé le voile sur une affaire politique mettant en cause une mystérieuse organisation asiatique, est devenue la cible du clan Ozunu. Traqués, tous deux se lancent dans une dangereuse course-poursuite…

Avis :

Qui n’a, enfant, jamais rêvé d’être un ninja à la solde d’une mystérieuse organisation et réglé des comptes avec de méchants pas beaux ? Il faut dire que le mythe du ninja demeure assez fort lorsque l’on est enfant, car il s’agit de quelque chose de spectaculaire et d’assez violent tout en restant dans le politiquement correct. De plus, la tenue du ninja possède quelque chose d’assez attractif avec une grosse part de mystère. Bref, tout ça pour dire que le ninja, c’est une affaire de gosses et que lorsque l’on grandit, on prend beaucoup moins d’intérêts devant un film de ninjas. Et puis, on nous a tellement pris pour des cons avec des films de merde du genre le Ninja Noir ou toutes les réalisations de Godfrey Ho qui sont vraiment miteuses. Ninja Assassin a tous les atouts pour devenir un gros blockbuster, mais malheureusement, il va tomber dans la facilité et dans le creux du film sans saveur. Alors pourquoi ce film m’a-t-il déçu ? Ce qui est sûr, c’est que ce n’est pas avec ce film que les ninjas feront un retour en force ! Aiguisez votre katana, c’est parti !

Le scénario de ce film est juste un très mauvais prétexte pour voir un ninja renégat affronté un groupe de ninja pas sympathique. Pour faire simple et rapide, on va suivre les aventures Raizo, un ancien ninja ayant appartenu au clan Ozunu qui kidnappe et forme des ninjas assassins pour faire des contrats relativement juteux. En Allemagne, une agente d’Europol arrive à mettre en lien un meurtre politique avec un réseau de ninjas. Sauf que maintenant sa vie est en danger à cause de sa découverte. Du coup, Raizo voit une opportunité pour se venger et tuer une bonne fois pour toute le maître de ce clan.  En gros, c’est le paquetage de base. Mais l’intérieur est beaucoup moins reluisant, puisqu’il s’agit d’aligner non stop des combats qui se veulent spectaculaires et l’enfance de Raizo, histoire de nous montrer comment le grand maître il est méchant. Déjà vu des centaines de fois, le film n’évite pas les poncifs du genre et enfonce des portes ouvertes, avec le coup de l’amour impossible, de l’expression des sentiments dans un monde qui n’en n’a pas ou encore de la trahison et de la vengeance. Bref, rien de bien neuf à se mettre sous la dent. Le problème va aussi venir de la mise en scène un poil calamiteuse tout de même. Si l’on s’en tient aux séquences qui ne sont pas des combats, ça tient la route, mais dès que ça bastonne un peu, c’est le délire visuel, ça part dans tous les sens, et surtout, surtout, c’est filmé dans le noir le plus complet, tant et si bien que l’on ne voit rien du tout ! Alors c’est bien beau de nous foutre des combats spectaculaires où ça va dans tous les sens, mais que ce soit fait en pleine lumière au moins. Seul le combat final, entouré de flammes, demeure potable mais surement trop vite expédié. Et puis cette façon qu’ont les ninjas de se déplacer, en super vitesse et en se planquant dans les zones d’ombre, c’est assez ridicule et mal fichu…

ninja assassin

Rends-moi ma gourmette !

Quand on regarde le casting, on peut rester sans voix, car il s’agit d’un film produit par les frères Wachowski, les réalisateurs la trilogie Matrix et que James McTeigue n’est tout de même pas le premier venu, il a quand même réalisé V pour Vendetta et Invasion, et il n’y a personne de connu dans ce métrage, même pour des rôles de flics ou de bereaucrates, ne demandant aucune cascades et aucune prises de risque. Je suis bien d’accord que pour les phases de combat il faille des acteurs maîtrisant les arts martiaux, mais pour les autres rôles… Enfin, tout ça pour dire que ça sent le moisi. Et force est de constater que les acteurs ne sont pas à la hauteur. Si Jung Ji-Hoon remplit son rôle de ninja avec son physique affuté et ses qualités de gladiateurs, il n’en n’est pas de même pour le reste du casting. Naomie Harris, que l’on pourra voir dans le prochain James Bond (Skyfall pour les incultes) et qui a joué dans 28 jours plus tard ou encore Pirates des Caraïbes, joue la jeune agent d’Europol et elle n’est pas du tout à l’aise dans ce registre. On ressent qu’elle se fait chier et elle n’est pas crédible pour deux sous ! Mais le pire, c’est résolument son collègue masculin qui joue n’importe comment et qui est d’une platitude affligeante. Pour le reste, on a un maître ninja dans la norme actuelle, qui remplit son contrat en accumulant tous les clichés du genre, avec des phrases philosophiques à deux balles, une absence de sentiments qui fait trop bad boy de bas étage et surtout un charisme d’huîtres pour lequel on n’aura aucun sentiment. D’ailleurs, on n’éprouvera aucun sentiment pour personne, car le réalisateur s’en fout aussi de son film et on voit un métrage parmi tant d’autres qui n’a pas grand-chose à offrir. Les effets spéciaux restent corrects, malgré un gore exacerbé qui ne sert à rien avec des gerbes de sang synthétiques qui ne font absolument pas crédibles et une intro gore qui ne sert qu’à faire du tape à l’œil. Encore une fois, si les combats sont bien maîtrisés, on ne les verra qu’à la fin, car tout le reste est filmé dans le noir avec une caméra tremblotante.

Au final, Ninja Assassin est un film assez pathétique, qui a peut-être le gage de divertir un petit peu. On ne s’ennuie pas vraiment, mais rien ne nous accroche la rétine et le contenu est profondément vide. Les acteurs ne sont pas à l’aise, les scènes de combat ne sont pas si spectaculaires que ça, à part sur la fin et le côté ninja fait vraiment très enfantin. En plus, le film ne peut pas se montrer chez les petiots, car il y a du gore au début et c’est franchement pas terrible. Bref, on a encore droit à un film qui a le cul entre deux chaises, se voulant à la fois adulte et enfant et qui ne trouve pas le juste milieu. Décevant et pas intelligent.

Note : 07/20

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=oQrWP_-VDzQ[/youtube]

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.