décembre 10, 2022

Tucker & Dale Fightent le Mal

19850268.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre Original : Tucker and Dale Vs Evil

De: Eli Craig

Avec Tyler Labine, Alan Tudyk, Katrina Bowden, Jesse Moss

Année : 2010

Pays : Etats-Unis

Genre : Comédie, Horreur

Résumé :

Tucker et Dale sont deux gentils péquenauds venus se ressourcer en forêt. Ils y rencontrent des étudiants venus faire la fête. Suite à un quiproquo entraînant la mort d’un des jeunes, ces derniers pensent que Tucker et Dale sont des serial killers qui veulent leur peau, alors que nos héros pensent que les jeunes font partie d’une secte et qu’ils sont là pour un suicide collectif ! C’est le début d’un gigantesque malentendu dans lequel horreur et hilarité vont se mélanger.

Avis :

Les comédies horrifiques, c’est le nouveau crédo des scénaristes en manque d’inspiration. Si au départ, l’idée était judicieuse et innovante, donnant ainsi des films très sympathiques, voire cultes, on trouve de plus en plus de mauvais films qui lorgne vers la mauvaise comédie. Si le premier Scary Movie était drôle, on sera surtout subjugué par la qualité de Shaun of the Dead qui arrivait à rendre hommage aux films de zombies tout en étant hilarant et innovant. On retrouvera ce concept avec Bienvenue à Zombieland, qui est vraiment très bon. Mais par la suite, tout cela s’est gâté et on a trouvé des comédies horrifiques de moins en moins intéressantes, surfant sur un effet de mode, comme Lesbian Vampire Killers, Scary Movie 5, Vampire University et j’en oublie. C’est en 2012 que sort dans nos contrées en direct to video Tucker and Dale Fightent le Mal et c’est avec le sourire aux lèvres que l’on voit le déroulement du film qui demeure une excellente surprise.

19857226.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Oh Mon Dieu !!! Il a aimé un film !

L’histoire du film commence comme un mauvais slasher. Cinq jeunes décident de partir prendre des vacances dans une cabane perdue dans les bois. Evidemment, cela rappelle Evil Dead ou Evil Twins, mais surtout, vu que l’on est dans une parodie, on pense surtout au pas très bon La Cabane dans les Bois. Sauf qu’ici, la parodie est entièrement réussie et détourne totalement les codes, contrairement au film dernièrement suscité. Ces jeunes vont alors faire trois courses dans un boui-boui du coin. Ils tombent alors sur Tucker et Dale, deux copains ressemblant fortement à des rednecks mais qui sont la gentillesse incarnée. Sauf que les cinq jeunes gens vont les juger sans les connaître et les prendre pour des tarés arriérés. Mais la vraie force du film, c’est de le tourner à l’inverse des survivals forestiers.

En effet, au lieu d’avoir le point de vue des jeunes survivants, on va avoir le point de vue des deux compères qui ne comprennent pas pourquoi ils sont pris à parti. Car après avoir sauvé de la noyade une jeune donzelle, les jeunes vont croire à un enlèvement et ils vont tout faire pour la récupérer. Et ils vont mourir comme des abrutis à cause d’accidents stupides. A ce moment-là de l’histoire, les deux rednecks vont croire que tous ces jeunes font partie d’une secte et qu’ils sont en train de commettre un suicide collectif. Mais à la place de faire un suicide collectif, les morts ne seront que des maladresses et des quiproquos hilarants. Entre le type qui court dans la forêt et qui ne regarde pas devant lui et s’embroche sur une branche, celui qui trébuche avant un coup de couteau et tombe dans la broyeuse ou encore celui qui arrive à s’empaler en tombant dans un trou, toutes les morts sont fortuites et très drôles. D’autant plus que le film est vraiment à l’inverse de toutes les productions horrifiques, inversant les rôles, jusque dans la fusillade de la cabane, où les bons sont à l’intérieur, s’amusant à faire l’inverse d’un Massacre à la Tronçonneuse 2 ou d’un The Devil’s Rejects.

Le film est très généreux, que ce soit dans le gore ou dans la comédie. Le coup du type qui tombe dans la broyeuse est vraiment savoureux et totalement jouissif. Mais la scène d’après est encore plus folle, avec le flic qui les prend en flagrant délit. Mais le fait que le film marche provient surtout du fait que l’on s’attache vraiment aux personnages. Tucker et Dale sont vraiment très naïfs, surtout Dale qui est le gros ours tout gentil qui n’a jamais connu l’amour. Il est touchant et à l’inverse de son physique. Tucker est plus dans la retenue mais c’est lui qui va prendre le plus cher dans l’histoire, à cause de ses gaffes. On aimera aussi Katrina Bowden, la seule jeune gentille et qui ne comprend pas vraiment pourquoi ses amis réagissent comme ça. La bande de jeunes est faite de personnages que l’on détestera et qui sont profondément stupides, hormis le grand méchant dont le twist final est plutôt bienvenue et assez cohérent.

19857228.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Ils m’ont greffé le mauvais doigt…

Au final, Tucker & Dale Fightent le Mal est une excellente surprise. Prenant les mêmes bases que bons nombres de films d’horreur, à savoir une cabane paumée dans les bois avec un duo de rednecks qui ont des apparences rebutantes (Délivrance, Evil Dead, Evil Twins), le film les détourne complètement pour fournir une vraie parodie réussie, hilarante et gore. Bref, c’est un film généreux, drôle et entièrement réussi !

Note : 17/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=gn0ljmsiCaE[/youtube]

Par AqME

TrasherNote de Trasher: 18/20 Comédie gore rafraichissante et respectueuse du genre… Une pure réussite… Par contre faut se calmer avec les titres français à deux balles.

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.