octobre 25, 2021

Jackie Brown

040500_af

De : Quentin Tarantino

Avec Pam Grier, Samuel L. Jackson, Robert De Niro, Bridget Fonda

Année : 1997

Pays : Etats-Unis

Genre : Policier

Résumé :

Jackie Brown, hôtesse de l’air, arrondit ses fins de mois en convoyant de l’argent liquide pour le compte d’un trafiquant d’armes, Ordell Robbie. Un jour, un agent federal et un policier de Los Angeles la cueillent à l’aéroport. Ils comptent sur elle pour faire tomber le trafiquant. Jackie échafaude alors un plan audacieux pour doubler tout le monde lors d’un prochain transfert qui porte sur la modeste somme de cinq cent mille dollars. Mais il lui faudra compter avec les complices d’Ordell, qui ont des méthodes plutôt expéditives.

Avis :

C’est marrant comme les gens changent au fur et à mesure des années. « Jackie Brown » est celui que j’aime le moins dans la filmographie du génial Tarantino, c’est drôle car plus le temps passe, plus je le regarde et mieux et il passe. En fait je me rends compte que « Jackie Brown » est quand même un super film et une super histoire.

Jackie_Brown

Jackie Brown est une hôtesse de l’air qui peine à s’en sortir. Sa compagnie dessert les Etats-Unis et le Mexique. Pour le compte d’Ordell Robbie un petit malfrat, trafiquant d’armes, elle rapporte de l’argent qu’il a bloqué au Mexique. Un matin, alors qu’elle rentre du Mexique, elle se fait arrêter par la police qui l’attendait. Elle est interrogée, puis incarcérée, car dans le sac, le policier trouve de la cocaïne. Les flics ne veulent rien à Jackie, mais ils veulent se servir d’elle pour faire tomber Ordell. C’est là que Jackie, après avoir décidée de coopérer va monter un plan astucieux et s’il marche, la jeune femme devrait être tirée d’affaire.

Troisième film de Quentin Tarantino, j’ai longtemps été dubitatif devant ce film, car je n’arrivais pas à rentrer dedans et je le trouvais long et lent. Etant en pleine rétro du réalisateur, je me suis donc refait ce film sans grande conviction et là, dès le début, la magie opère et je me suis pris dans l’histoire, peut-être aussi parce que ça fait un petit bout de temps que je ne l’avais pas vu.

« Jackie Brown » s’avère être un bel hommage du réalisateur aux films des années 60. Je trouve qu’il y a un côté blaxploitation dans ce film qui est encore plus assuré avec la présence de la belle Pam Grier qui est un peu l’égérie de cette époque.

Je ne sais pas pourquoi je n’aimais pas ce film, car là j’ai trouvé l’histoire excellente. Le scénario est terrible, astucieux, l’écriture est magnifique, les dialogues sont géniaux. Peu à peu on se laisse prendre dans l’intrigue, les tiroirs de son histoire. Ce n’est pas prévisible pour un sou et quand on le regarde on se demande comment tout cela va bien pouvoir se finir. Va-t-elle réussir ? Qui va s’en sortir ? Et surtout qui va payer les pots cassés ? Grace à toutes ces questions et cette histoire de gangsters montée autrement que les films habituels, Tarantino nous tient en haleine et fait durer son suspense jusqu’à la fin.

Si « Pulp fiction » est énergique, « Jackie Brown » est un film qui prend plus son temps, le réalisateur prend le temps de mettre en place son film et de nous accrocher peu à peu. De plus, je trouve que la réalisation a pas mal de classe. Il y a des plans très beaux, des séquences sublimes, un joli travail sur les couleurs. Tout le talent de Tarantino est encore une fois exposé et sublimé par une bande originale très soul, funk, disco (Bobby Womack, The Delfonics, Randy Crawford, Foxy Brown, ou Bloodstone, c’est un plaisir pour les oreilles et une bonne source de découverte aussi) qui va avec l’ambiance du film, les images et bien sûr donne un ton à l’histoire.

Comme toujours chez le cinéaste américain, le casting est aussi surprenant qu’ingénieux. Les deux têtes d’affiches, Pam Grier, qui retrouve là un rôle à sa mesure, et Samuel L. Jackson sont excellents. Autant dans leur façon de jouer ces personnages que dans leur rôle et leur relation sur le fil du rasoir. C’est très bon, les personnages sont hauts en couleurs et c’est plein de tensions, j’adore. Le reste du casting est phénoménal et à contre-emploi. Je trouve Robert De Niro hilarant et l’acteur se parodie très bien avec cette image de looser. Bridget Fonda est sexy en surfeuse un peu déglinguée, Michael Keaton est sympa dans le rôle d’un flic, Robert Forster est charismatique et tendre, j’aime beaucoup ce personnage. Il y a aussi Chris Tucker dans un petit rôle fun et Sid Haig dans le rôle d’un juge.

JB2

Ça ne restera pas le meilleur film de Quentin Tarantino, ça reste encore celui que j’aime le moins, mais ça reste un très bon film qu’on ne voit pas passer. C’est un film énorme dans son embrouille et son final surprenant.

Note : 16/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=7TnOf2AWRMo[/youtube]

Par Cinéted

IscarioteNote de Iscariote: 16/20

ServalNote de Serval: 20/20

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.