avril 20, 2024

Destination Finale 5

19807298.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre Original: Final Destination 5

De : Steven Quale

Avec Nicholas D’Agosto, Emma Bell, Miles Fisher, Ellen Wroe

Année: 2011

Pays: Etats-Unis

Genre: Horreur

Résumé:

Dans ce cinquième épisode, la Mort est toujours aussi omniprésente et se déchaîne après qu’un homme soit victime d’une terrible prémonition, laquelle permet de sauver ses collègues de l’effondrement d’un pont suspendu. Ce groupe d’âmes innocentes n’était pas supposé survivre, et, dans une course terrifiante contre le temps, ces malheureux tentent frénétiquement de trouver le moyen d’échapper au sinistre agenda de la Mort.

Avis:

Les franchises qui fonctionnent bien dans le cinéma, en général, on en fait des tonnes et des tonnes pour finir par réduire la série en une sorte de gelée infâme destinée à un public adolescent dont le sexe turgescent se durcit à la vision d’une scène gore ou d’un baiser entre deux personnages du même sexe. On le voit avec des séries telles que Saw (7 films), Hellraiser (9 films), Freddy, Jason, Halloween et consort (trop de films!). Maintenant, voici les Destination Finale dont le cinquième opus est sorti cette année avec une promesse de renouveau et d’ingéniosité. Bon, on sait que les trois quart des ados sont des gros cons dont les seules passions sont les filles à forte poitrine et le sang dans des films crétins. Ce Destination Finale est-il pour les adolescents débiles? La relance de la franchise est-elle effective? Est-ce que le réalisateur va lui aussi être rattrapé par la mort?

Pourquoi changer un scénario quand il marche à tous les coups et que des millions de personnes se ruent dans les salles obscures pour voir la même chose? La question est pertinente, il me semble, car à la vision de ce film, j’ai vraiment eu l’impression de voir le même film que le quatre, le trois, le deux ou le premier. Ah si, il y a de l’originalité, dans l’accident du début, puisqu’il change à chaque fois et que cette fois-ci on a droit à un pont qui s’écroule. Bien entendu, l’un des personnages à une vision et il prédit le drame avant qu’il n’arrive, sauvant ainsi une partie de ses camarades. La grande nouveauté tant promise devait venir de Tony Todd (l’acteur incarnant Candyman), puisqu’on le voit dans la bande-annonce expliquer la théorie de la chaîne. En gros, si l’on tue quelqu’un dans la vraie vie, il prend notre place au paradis et on gagne toutes ses années de vie qu’il lui reste. Sauf que l’idée est très mal exploitée et que finalement, nos héros ne sont en fait que des fiottes!

Le problème avec quasiment tous les métrages de la franchise, c’est qu’au niveau ambiance, on est très loin de l’effet escompté. Il faut dire que les trois réalisateurs qui se sont succédés pour faire les cinq films ne visaient qu’un seul public, les adolescents idiots (c’est fou le nombre de synonymes que l’on a pour dire crétin ou débile!) et qu’en ce sens, la seule chose qui importait, c’était l’impact des morts et le sang jaillissant. En ce sens, c’est assez réussi, mais si l’on recherche un tant soit peu une ambiance lourde, malsaine où les héros se sentiraient fortement menacés et deviendraient parano, ce n’est pas dans ce film que l’on verra cela. En effet, on a l’impression que finalement, les protagonistes de l’histoire se foutent un peu de leur sort et préfèrent boire un coup en amoureux ou encore aller au travail dans une entreprise de ferrailleurs.

VIDEO-Destination-Finale-5-la-bande-annonce-qui-en-met-plein-la-vue_image_article_paysage_new

Elle garde l’œil ouvert…ou rouge…

Les acteurs sont pour la plupart de jeunes gens bien propres et bien imberbes, comme dans la plupart des films d’horreur pour adolescents insipides. En fait, quand on y réfléchi, il n’y a pas que dans les films d’horreur, il y a aussi dans les films fantastiques (Twilight), les films de super héros et les comédies débiles avec Adam Sandler. Bon, dans ce film, ils sont aussi insipides que le public auquel est destiné ce film et en plus, leurs expressions sont totalement hors de propos. La peur y est invisible, alors qu’il me semble que ce doit être la moindre des choses, et parfois, certaines expressions sont relativement grossières. Je me demande encore ce que vient faire ce pauvre Tony Todd, vraiment brillant dans le premier Candyman et assez drôle dans Butcher 2, mais ici totalement inutile et pas mystérieux pour deux sous, alors que selon la bande annonce, il laissait penser à être le psychopathe de service en plus de la mort. Du coup, pour la peine, c’est vraiment décevant.

Finalement, le film ne vaut que pour une seule chose, c’est les différentes mises à mort et autres effets gores ponctuant allégrement le film. Il faut dire que la plupart des personnages meurt deux fois et qu’il faut varier les plaisirs. De plus, la mort prend un malin plaisir à nous perdre dans des machinations diaboliques et ce que l’on croit être le piège, n’est en fait qu’un pion dans la programmation si machiavélique de la grande faucheuse. Outre le fait de ces machinations infernales, les effets gores sont assez réussis et surtout bien fun. La gymnaste qui se plie en deux en tombant des barres parallèles est un peu gros, mais c’est bien drôle. Le laser dans les yeux fait bien mal et on peut aussi applaudir la séance d’acupuncture qui finit assez mal pour le client. On a aussi une joli clé à molète qui va défoncer un crâne en s’embringuant dans une machine aux turbines très rapides. Bref, vous l’aurez compris, pour le côté gore et mise à mort, c’est relativement sympathique et dans la veine des autres épisodes. Mais cela fait moins numérique que dans le quatrième opus et c’est tant mieux.

destination-finale-teaser_3ztb5_1q6o3h

Quoi? Je dois vraiment mourir sur ce tournage pour ne plus jouer dans des films? Mon agent dit que je suis trop mauvais! Oh non!

Au final, Destination finale 5 est une déception, car j’en attendais beaucoup à cause de la bande-annonce qui annonçait justement un renouveau de la franchise. Ben le renouveau, je peux me le foutre au cul! Pas original, il s’agit d’une resucée des quatre épisodes précédents mais avec un accident différent. Par contre, j’ai trouvé bien sympathique les différents clins d’œil aux quatre aînés, avec la coupure de presse pour l’accident d’avion, le camion transportant des troncs d’arbre sur l’autoroute, la photo sur le train dans le parc d’attraction et la photo du défunt à bord d’une voiture de nascar. Bref, destination finale 5 est un film à réserver aux fans de la série et à ceux qui ont déjà vu les quatre premiers et qui veulent se faire plaisir avec celui-ci.

Note: 11/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=LmsDS1-8xog[/youtube]

Par AqME

HerschellNote de Herschell: 15/20 Un petit clin d’oeil avec le premier que j’ai vraiment apprécié ! Ceci dit c’est du vu et revu … mais j’aime bien voir les gens crever !

TrasherNote de Trasher: 12/20 Moins désastreux que le 4eme opus, mais rien d’inoubliable non plus… quelques effets 3d bien foutus sauvent le film!

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.