février 4, 2023

L’Ombre d’un Mensonge – Osez Vivre

Titre Original : Nobody Has to Know

De : Bouli Lanners

Avec Bouli Lanners, Michelle Fairley, Andrew Still, Julian Glover

Année : 2022

Pays : Belgique, France

Genre : Drame, Romance

Résumé :

Phil s’est exilé dans une petite communauté presbytérienne sur l’Île de Lewis, au nord de l’Ecosse. Une nuit, il est victime d’une attaque qui lui fait perdre la mémoire. De retour sur l’ile, il retrouve Millie, une femme de la communauté qui s’occupe de lui. Alors qu’il cherche à retrouver ses souvenirs, elle prétend qu’ils s’aimaient en secret avant son accident…

Avis :

Bouli Lanners est un acteur et réalisateur belge qui connaît une jolie carrière. Débutant dans les années 90, il se fraye un petit chemin dans le paysage du cinéma belge et français. Ainsi, on a pu voir sa tête chez Kervern et Déléphine, Dupontel, Jeunet, Barco, Blier ou encore Ducournau. En parallèle de cette belle carrière de comédien, de temps à autre, Bouli Lanners passe derrière la caméra et nous offre des films qui prennent de plus en plus d’ampleur. Moins connu avec cette casquette, on ne peut que conseiller « Les géants » ou « Les premiers, les derniers« .

Réalisé en 2019, après en avoir fini avec un cycle qu’il qualifie lui-même de cycle auteuriste, Bouli Lanners, pour son cinquième long-métrage, a voulu voir plus grand, voir autrement, et même plus loin. Amoureux de l’Écosse, Bouli Lanners rêvait d’y tourner un film et voici que c’est chose faite. Tourné en langue anglaise, « L’ombre d’un mensonge » marque un tournant dans la carrière de metteur en scène qui livre ici un film aussi lumineux et beau qu’il est aussi austère et étouffé. Touchant, se frayant un chemin vers nos cœurs, cette histoire de deux âmes solitaires qui se rencontrent donne naissance à un très joli film qui nous dit simplement de profiter de la vie.

Voilà quelque temps déjà que Phil, un belge, s’est retiré de la vie, s’étant exilé loin de tout sur la petite île de Lewis en Écosse. Travailleur, il y coule des jours paisibles dans un petit village en bord de mer. Village où il est très apprécié. Puis un après-midi, Phil est retrouvé sur la plage, inconscient. Il vient de faire un AVC. Après examen, Phil est chanceux, car hormis sa mémoire perdue, il va bien. Il lui faut donc « réapprendre » sa vie, et surtout, il lui reste à découvrir ou à plutôt redécouvrir Millie, une femme d’une cinquantaine d’années, qui est bien plus qu’une amie.

Sortie à grande échelle (plus de deux cent cinquante salles) pour le nouveau film de Bouli Lanners, « L’ombre d’un mensonge » est vraiment un très joli film. Le réalisateur belge nous offre là un joli morceau de cinéma avec cette histoire qu’on a déjà l’impression d’avoir vu et pourtant, lorsque c’est fait avec délicatesse, intrigue et émotion, Bouli Lanners prouve que l’on peut tout raconter, comme si c’était la première fois. D’ailleurs, en parlant de première fois, il peut en être question ici, puisque Bouli Lanners nous propose de suivre un homme qui a perdu la mémoire et qui doit apprendre sa vie.

Le scénario écrit par Bouli Lanners apparaît au premier abord comme simple, et pourtant, plus le réalisateur, qui est aussi l’acteur principal de son film, va fournir sa trame et plus ce dernier film va trouver une très belle profondeur, sondant les âmes et les doutes et les craintes de ses personnages. Bouli Lanners nous touche avec ses deux personnages qui se découvrent et l’on se plaît à tout imaginer sur eux. Car oui, comme son titre l’indique, « L’ombre d’un mensonge » réserve son petit lot de surprises, ce qui peut nous faire craindre le pire.

Romantique, amoureux, naïf, « L’ombre d’un mensonge« , alors qu’il peut apparaître comme sombre, se pose comme son parfait opposé, étant un film lumineux, sur la deuxième chance, délivrant un message beau, fort et universel, profiter de la vie, regarder le monde, voir ce qui nous entoure et oser faire les choses, dire les choses. Bref, oser vivre finalement, et si ça peut apparaître comme convenu, chez Bouli Lanners, c’est très loin de l’être et derrière ça, c’est juste beau et ça fait du bien.

Plus haut, je parlais d’évasion, et en plus d’un joli voyage émotionnel, c’est aussi un voyage tout court que nous offre-là le metteur en scène. Son film est beau, et au travers de la mise en scène de Lanners, il impose un personnage superbe, l’Écosse et les paysages à couper le souffle de cette île de Lewis. Les couleurs sont incroyables, il y a quelque chose de lumineux et crépusculaire à la fois dans la teinte du film. Puis le tout est très apaisant. S’ajoute à cela un film plein de délicatesse, et qui nous offre même de jolies envolées de mise en scène. Une scène en particulier imprègne de ses charmes, Bouli Lanners nous offre un balai de main d’un romantisme fou. À noter aussi l’importance de la musique, qui accompagne parfaitement les émotions et les sentiments que traverse cette intrigue.

Du côté de son casting, Bouli Lanners est merveilleux dans la peau de ce personnage aussi beau qu’il est mystérieux. Face à lui, on trouve Michelle Fairley (Lady Stark de « Game Of Thrones« ), qui trouve elle aussi un rôle assez mystérieux, ce qui fait l’une des très belles saveurs de ce film. Ensemble, il compose un couple étonnant, qui se complète très bien. En fait, chacun blessé de leur côté, lorsqu’on les voit ensemble, il y a comme une évidence qui se crée. Par contre, si ce couple d’acteurs est la vie et les émotions de ce film, on regrettera cependant qu’il n’y ait pas plus que cela de seconds rôles qui arrivent à exister. Certes, il y a bien celui d’Andrew Still, mais on peine un peu à voir ce que Bouli Lanners veut en faire. A contrario, le film nous offre une belle scène avec Clovis Cornillac.

Ce cinquième long-métrage pour Bouli Lanners est donc un joli, voire même très joli, moment de cinéma. Délicat, sensible, émouvant, envoûtant, plus les films réalisés par Bouli Lanners passent, et plus le cinéaste gagne et avec ce dernier, il livre là assurément l’un de ses plus beaux films. Vivement le prochain !

Note : 16/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.