décembre 7, 2022

Insaisissable T.01 – Ne me Touche Pas – Tahereh Mafi

Auteure : Tahereh Mafi

Editeur : Michel Lafon

Genre : Fantastique

Résumé :

« Ne me touche pas » je lui murmure. Je mens mais ne lui dis pas. J’aimerais qu’il me touche mais ne lui dirai jamais. Des choses arrivent quand on me touche. Des choses étranges. De mauvaises choses. Des choses mortelles. »
Juliette est enfermée depuis 264 jours dans une forteresse à cause d’un accident. Un crime. 264 jours sans parler, ni toucher personne. Jusqu’au moment où un gardien vient partager sa cellule. Derrière sa nouvelle apparence, elle le reconnaît : c’est Adam, celui qu’elle aime en secret depuis l’enfance. Pourquoi est-il enfermé avec elle ? Pourquoi lui pose-t-il tant de questions ? Et pourquoi semble-t-il ignorer qui elle est ?
Le monde de Juliette est régi par un organisme tout-puissant, le Rétablissement. Il contrôle l’accès à la nourriture, à l’eau et n’hésite pas à tuer pour asservir le peuple. Avide de pouvoir absolu, le fils du leader, Warner, contrôle sa propre armée et son propre territoire. Mais ce qu’il désire par-dessus tout, c’est Juliette.
Avant d’en faire sa captive, il l’a observée en cachette pendant des années. La malédiction de Juliette est pour lui une force, une arme inestimable.
Mais cette dernière n’a pas l’intention de se laisser faire. Après une vie de paria, elle trouve pour la première fois la force de se battre et de rêver à un avenir avec celui qu’elle croyait avoir perdu pour toujours…
je suis maudite…
J’AI UN DON.
je suis un monstre…
JE SUIS PLUS FORTE QU’UN HOMME.
mon toucher est mortel…
MON TOUCHER EST POUVOIR.
je veux qu’il me touche…
IL NE DOIT PAS M’APPROCHER.
je suis Leur arme…
JE ME VENGERAI.

Avis :

Une plume assez unique en son genre

La saga Insaisissable étonne par endroits et déçoit par d’autres. L’écriture innove par ses phrases courtes mais incisives, parfois sans sujet ou verbe, simplement poétiques et dans l’instant. La plume fascine par ses métaphores, ses descriptions imagées magnifiques et la narration qui se veut comme celle d’un journal : certains paragraphes se retrouvent ainsi barrés, comme si l’héroïne souhaitait nous cacher des éléments ou se convaincre elle-même qu’une autre vie pouvait s’inviter à elle.

Même si l’histoire décroit en intensité et originalité au fil des mots, l’écriture nous tient en haleine et nous attire inexorablement. Les mots s’avèrent bien trouvés, tourmentés et ancrés dans une phase de réflexion interne profonde, qui nous marque.

Les chapitres brefs se lisent avec fluidité, les paragraphes s’envolent et se suivent en rythme. Quand la première partie nous enchaine à un quotidien sombre et violent, parfois même difficile à supporter, la seconde nous libère de nos chaînes, en même temps que l’héroïne prend sa revanche. Un souffle de liberté et de rébellion balaie tout et nous enveloppe tel un cocon protecteur. La force des émotions retranscrites ne laisse pas indifférent, au contraire de l’intrigue trop basique, qui ne rend pas hommage à cette plume incroyable.

Une dystopie qui ressemble aux autres

Insaisissable plaira surement aux amateurs de dystopies, bien qu’elle semble ne pas sortir du lot, surtout alors que la mode de ce genre d’histoires a pris de l’essor. On a l’impression de retrouver des constructions communes à d’autres récits, des retournements déjà exploités ou des révélations maintes fois éprouvées.

Lire Insaisissable aujourd’hui, en 2022, plutôt qu’en 2012, quand le roman est sorti, change certainement la donne. A l’époque, une dizaine d’années en arrière, les romans Young Adult dystopiques commençaient à peine à se multiplier, près de trois ans après le succès phénoménal de Hunger Games. De nos jours, ils pullulent et manquent cruellement d’éléments uniques qui les démarquent.

Malgré cela, l’univers et l’héroïne parviennent à nous transporter suffisamment pour se questionner sur la suite, sans toutefois provoquer un coup de cœur qui nous rassure par une réponse viscérale : le second tome, vite, pitié ! La fin n’apporte pas assez d’enthousiasme au lecteur habitué à ce genre de lectures et c’est réellement frustrant.

Ne me touche pas : un titre qui en dit long

Le sous-titre du premier tome prend tout son sens lorsque l’on découvre les capacités de l’héroïne : un pouvoir étrange fait souffrir tous ceux qu’elle touche, qu’elle le veuille ou non. Cette situation tragique, qui l’empêche de vivre comme tout le monde, et qui l’affabule du costume de phénomène foire, la torture au quotidien. Sa souffrance, ses émotions noires, ses questionnements sur le monde et l’humanité nous touchent une fois la barrière de la plume franchie et le décor ténébreux des débuts effacé.

Telle une mutante, elle doit supporter un poids sur ses épaules et a du mal à s’accepter, à s’aimer comme elle est. Le lecteur retombe en adolescence, alors qu’il apprend à se connaître et qu’il s’insurge contre sa propre éducation. Notre héroïne se rebelle, se renforce au fil des pages : sa force et sa détermination s’accrochent aux lignes et à nos cœurs.

Une histoire d’amour adolescente belle

Rapidement, une idylle s’installe. Cette dernière se montre vraie et touchante, on se prend au jeu des sentiments naissants que s’échangent nos héros, et de leurs capacités étonnantes qui les aident à apprécier plus avant leur relation.

En parallèle, un triangle amoureux se dessine dans le fond, avec en son centre un personnage odieux, dirigeant d’un mouvement militaire meurtrier. Des clichés du bad boy entrent en scène, mais d’une manière qui n’exaspère pas, bien au contraire.

Un univers qui pourrait nous surprendre

Le monde dystopique mis en scène intrigue : on ne connait pas grand-chose de lui. La suite de la saga pourrait nous surprendre à ce propos, notamment parce que l’univers présente un système totalitaire curieux, après une évolution de notre propre société plutôt bien trouvée. Affaire à suivre ! Au contraire de l’intrigue, le cadre nous donne l’envie de poursuivre pour le décortiquer.

En bref

  • Un univers dystopique qui donne envie d’en savoir plus.
  • Une intrigue qui ressemble aux autres histoires de ce genre.
  • Une plume unique, poétique et imagée.
  • Une relation amoureuse mignonne qui marche bien.
  • De rares clichés qui n’exaspèrent pas.
  • Une atmosphère à la fois ténébreuse et lumineuse.

Note : 16.5/20

Par Lildrille

Lildrille

Passionnée d’imaginaire et d’évasion depuis longtemps, écrire et lire sont mes activités favorites. Dans un monde souvent sombre, m'évader et fournir du rêve sont mes objectifs. Suivez-moi en tant qu'auteure ici : https://www.2passions1dream.com/. Et en tant que chroniqueuse aussi là : https://simplement.pro/u/Lildrille.

Voir tous les articles de Lildrille →

2 réflexions sur « Insaisissable T.01 – Ne me Touche Pas – Tahereh Mafi »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.