novembre 30, 2021

Destinies – Des Figs, une Appli, des Destins

Fiche technique :

Création : Michał Gołębiowski, Filip Miłuński

Illustrations : Karolina Jędrzejak, Magdalena Leszczyńska, Irek Zielinski

Joueurs : 1 à 3 (4 avec une extension)

Durée : 45 min

Type/public : Aventure/Familial

Mode de jeu : Solo, Compétitif (Jeu par équipes avec une extension)

Age : 14 ans

Mécaniques : Application mobile, choix d’actions, gestion d’équipement, lancers de dés

Première parution : 2021

But du jeu :

Le Moyen-Age, une période de troubles, sombre et difficile… Parmi les nombreuses personnes vivant à cette époque, certaines ont une destinée particulière à accomplir…  Allez-vous remplir vos objectifs avant vos adversaires ?

Règles :

Un des joueurs doit télécharger et lancer l’application, puis sélectionner le scénario. En fonction des personnages retenus, elle donne l’équipement de départ et répartit les Pions de Compétence dans les 3 caractéristiques : Intelligence, Dextérité, Puissance. Ces Pions sont disposés sur les pistes correspondantes, dans des cases numérotées de 1 à 12. L’application donne également les tuiles qui devront être agencées pour former la carte sur laquelle les personnages vont se déplacer, ainsi que les points d’intérêt sur chacune. Certaines tuiles sont face visible, d’autres dans le brouillard, indiquant que leur contenu n’est pas encore révélé. Enfin, chacun prend 2 dés blancs, et place son personnage sur la tuile de départ.

Chaque joueur lit pour lui le petit texte inscrit au dos de sa Carte Personnage et prend connaissance des deux Destinées qu’il peut tenter d’accomplir, ces informations étant secrètes au regard des autres participants. Au recto se trouvent deux QR Codes, correspondant à chacune des Destinées possibles pour ce personnage. Chaque Carte Equipement du jeu comporte également un QR Code, prévu pour être scanné le moment venu.

Au début de son tour, le joueur actif récupère 1 dé violet, dans la limite de 3, et choisit sur l’application quelle tuile il souhaite visiter. Il peut déplacer sa figurine d’une distance de 2 tuiles maximum. Si la tuile d’arrivée est dans le brouillard, l’application lui indique de la retourner et d’y placer les lieux d’intérêt, comme certains personnages non-joueurs. Dans tous les cas, le joueur clique dans l’application sur le lieu qu’il souhaite visiter. Elle va le guider dans une série de choix, lui proposer de lui en apprendre d’avantage sur un de ses objets ou de ses Destinées (il lui faudra donc scanner le QR Code correspondant), lui présenter des équipements à acheter ou à vendre, etc…

Un plateau individuel. Le Noble possède une épée (ici en anglais), 1 pièce d’or, 1 Jeton Expérience, 2 dés blancs et 2 dés violets.  Les 2 QR Codes seront utilisés pour interroger les personnages rencontrés sur la Destinée en question. La première piste, celle d’Intelligence en bleu, possède des Pions Compétence sur les valeurs 5, 8, 11 et 12. Si lors d’un lancer le joueur obtient un résultat compris entre 5 et 7, il aura 1 Succès. S’il obtient entre 8 et 10, il en aura 2. Avec un 11 il en aura 3, etc.

Lors de ses interactions avec le point d’intérêt sélectionné, le joueur devra parfois effectuer un test de caractéristique pour savoir si son action réussit ou échoue. Il lance ses 2 dés blancs (avec des valeurs allant de 1 à 4) et autant de dés violets qu’il le souhaite (avec des valeurs allant de 1 à 3, plus une face Succès) parmi ceux à sa disposition. Parfois le joueur devra effectuer plusieurs tests lors d’un même tour sans récupérer de dé violet entre-temps…

Pour savoir si l’action entreprise réussit ou échoue, il faut additionner la valeur des dés lancés et vérifier sur la caractéristique combien on a atteint de Pions. Si par exemple ma caractéristique Dextérité possède des Pions en 3, 4, 7 et que mon total de lancer est de 6, j’obtiens 2 succès car j’ai atteint le deuxième Pion. De ce fait, si je parviens plus tard à déplacer un de ces Pions vers la gauche, j’aurai plus de chances d’avoir des Succès. A l’inverse, si je déplace un de ces Pions vers la droite, obtenir des Succès sera plus difficile. Dans notre exemple, avec des Pions sur les cases 3, 4 et 6, un 6 me permet d’avoir 3 Succès. Tandis que si mes Pions sont placés sur les cases 3, 7 et 8, un 6 ne me donnera qu’un seul Succès.

Chaque résultat « Succès » présent sur un dé violet ajoute naturellement un Succès. Certains équipements modifient également le résultat obtenu. Le nombre total de Succès est entré dans l’application, qui nous dévoile l’issue en fonction du seuil à atteindre. Lorsque le nombre de Succès obtenus n’est pas suffisant, le joueur doit généralement déplacer un Pion correspondant à la Caractérisque testée d’un cran vers la droite, et gagner un Jeton Point d’Expérience (XP). Lorsqu’un tel Jeton est dépensé, son détenteur dispose de 2 mouvements de Pions Compétence vers la gauche, qu’il peut répartir dans plusieurs caractéristiques.

Exemple : Joueur A veut faire un lancer de Dextérité. Il a des Pions de Compétence en 2, 5, 7, 11. Il lance ses 2 dés Blancs et 1 dé violet, pour un résultat de 5. Il a donc 2 Succès mais l’application lui indique d’une part que son effort n’a pas été suffisant, d’autre part qu’il baisse un de ses Pions de Compétence sur la piste de Dextérité. Il choisit de décaler celui sur le 5 en 6. Dorénavant, à chaque test de Dextérité, un total de 5 ne lui donnera qu’un seul Succès. L’application lui indique qu’il gagne également un Jeton d’XP, il décide de l’utiliser immédiatement pour remettre le 6 en 5 et déplacer le 7 en 6. Un score de 5 lui donnera 2 Succès, mais un 6 lui en octroiera 3.

Pour certaines actions, le choix est proposé de soit effectuer un lancer de caractéristique, soit utiliser un objet, auquel cas la réussite est automatique si l’objet est le bon. Quelquefois l’objet sera perdu après utilisation. Par exemple, un loup me barre la route, je peux soit tenter de combattre à mains nues en effectuant un test de Puissance, soit utiliser une épée se trouvant dans mon inventaire en la scannant.

Le joueur rencontre un cheval attaque par un loup, à lui de décider de la posture à adopter. L’on remarque que s’il veut combattre ou éloigner le loup, il a le choix entre un test (respectivement Puissance ou Dextérité) ou l’utilisation d’un objet approprié. S’il décide de courir, il devra obligatoirement effectuer un test de Dextérité.

Une fois que le joueur a terminé toutes ses actions il clique sur le bouton de Fin de Tour, et c’est au joueur suivant de récupérer un dé violet, sélectionner sa tuile, interagir avec un lieu d’intérêt, etc…

Chaque personnage a deux quêtes à accomplir, se présentant sous la forme « aller combattre tel nombre de monstres » ou « accomplir tel nombre de rituels », etc. Lorsqu’un des participants a atteint un de ses objectifs, il doit se rendre dans le lieu indiqué par sa Carte Personnage pour lancer une série d’événements, plus ou moins longue selon les objets utilisés ou le nombre de succès obtenus sur les tests de cette course finale. Le joueur qui parvient en premier à terminer sa série d’événements finaux est le vainqueur !

Avis :

Lucky Duck est un éditeur qui mise beaucoup sur les jeux hybrides plateau/application, comme avec la série des Chronicles of Crime et ses nombreux opus. Destinies suit la même tendance, se rapprochant d’avantage d’un jeu de rôles à la Donjon et Dragons, de par son ambiance médiéval-fantastique, ses lancers de dés et sa narration. Que vaut donc ce titre à la croisée d’autres styles de jeux ?

Le premier constat à l’ouverture de la boîte est la profusion de petites figurines, très détaillées, au centre desquelles trône une autre figurine, bien plus imposante, que l’on imagine déjà être une sorte de boss final. L’autre chose qui saute aux yeux est le rangement, tout est bien agencé et compartimenté pour une mise en place rapide et efficace. Le matériel est composé en grande partie de cartes pour les Equipements et les Personnages, ainsi que de tuiles très fines qui composeront le plateau, variable et différent en fonction des scénarios. De nombreux jetons, très épais, sont également présents pour la monnaie, les points d’intérêt, l’XP ou les points de vente d’équipement. Chaque joueur dispose d’un plateau individuel avec des emplacements définis pour les cartes possédées, le Personnage, et les 3 pistes de caractéristiques. Viennent s’ajouter à tout cela les dés et les Pions Compétence. Un matériel de bonne qualité dans l’ensemble, même si le manque d’épaisseur des tuiles surprend au début. Mais vu le nombre, ce n’est pas plus mal, c’est plus pratique pour en chercher une en particulier. D’ailleurs, il est dommage que le numéro des tuiles soit inscrit uniquement dans le coin droit, car quand on les fait défiler, on ne le voit pas, alors que sur les cartes c’est écrit dans les deux coins. Ma foi…

La boîte, bien rangée, pleine de figurines, de cartes et de jetons. Les dés sont situés sous les tuiles. Plusieurs plaques en plastiques empêchent tout ce petit monde de sortir facilement.

Côté design justement, la direction artistique est très bonne, les objets bien représentés, les décors détaillés et retranscrivant parfaitement l’ambiance pesante générale. Les figurines sont toutes différentes, représentant des personnages que l’on peut croiser durant nos péripéties, comme un noble déchu, une mendiante, un forgeron, etc… C’est d’ailleurs un mini jeu dans le jeu que de retrouver où est tel personnage dans la boîte au moment où l’application indique qu’il apparaît sur notre tuile ! Sauf les grosses figurines, qui sont facilement différenciables. Mention spéciale au Juge, la fameuse très grosse figurine au centre de la boîte, qui en impose énormement !

Le gameplay est assez simple. Choisir une destination, un lieu à explorer, et se laisser porter par l’application. Il faudra cependant faire attention car certains choix auront des conséquences. Si l’on pille la caisse du prêtre et qu’il s’en rend compte, il nous fermera son église… Incarner son personnage au mieux, même si cela contredit notre morale personnelle, pourrait s’avérer utile pour accomplir certaines Destinées, et parfois il ne faudra pas hésiter à sacrifier un objet important. L’autre axe de réflexion autour duquel s’articule le jeu concerne les tests de caractéristique : bien gérer ses XP et son lancer de dés est primordial. Savoir quelle caractéristique améliorer et à quel moment, et déterminer le bon nombre de dés violets à lancer, peut faire la différence. Surtout qu’en ce qui concerne les dés violets, l’on ne peut en avoir plus de 3 et certaines actions nécessiteront plusieurs lancers d’affilée pour être validées. Un test échoué, s’il offre un dédommagement en XP, peut retarder l’obtention d’une condition importante pour accomplir notre Destinée, retard dont nos adversaires ne manqueront pas de profiter. Après tout il s’agit d’une course…

Les interactions sont plutôt faibles, il n’y en a aucune de directe, et les indirectes consistent surtout à voler sans le savoir l’objet de la Destinée d’un autre joueur, plusieurs pouvant avoir besoin du même Equipement ou du même personnage. A ce propos, l’on peut déplorer le manque de variété dans les Destinées. Il s’agit presque toujours de récupérer des objets ou de rallier des personnages à notre cause… C’est un peu léger et redondant, même si, dans la mesure où les objets à retrouver ne sont pas les mêmes, il faudra s’adapter et ne pas fouiller les mêmes endroits que les fois précédentes.

La plupart des figurines, peintes. Oui, le Juge est vraiment grand !

Le jeu s’articule autour d’un scénario isolé et de quatre autres qui forment une campagne, certains personnages et événements pouvant faire référence à des parties précédemment menées. Il est possible de rejouer les scénarios une fois terminés, mais l’issue ne changera pas si les joueurs font les mêmes choix. Cependant, il est impossible d’explorer toutes les possibilités en une fois, il est donc tout à fait possible de rejouer en prenant d’autres directions, faisant d’autres choix, juste pour savoir ce qui se cachait derrière telle tuile ou tel lancer de dés… Même si la rejouabilité n’est pas illimitée, cette envie d’y revenir pour explorer d’avantage est bien présente !

Plusieurs extensions sont sorties, ajoutant d’autres types d’univers comme une ambiance d’Afrique du nord ou de la France mythique. Il en existe même une qui permet de jouer en 2 contre 2, au lieu de limiter le jeu à 3 participants. Des add-on proposant des pièces en métal ou des playmats peuvent également agrémenter l’expérience de jeu.

Un jeu hybride, prenant le meilleur ou presque de tout ce dont il s’inspire pour offrir une expérience immersive et narrative unique en son genre, grâce à la présence du système de scan de cartes. Un peu dommage cependant que les destinées ne soient pas plus variées, et que l’on ait parfois l’impression que l’application pourrait se suffire à elle-même. Ce sentiment n’est fort heureusement pas souvent présent. Quoi qu’il en soit, le plaisir de jeu est bien présent, l’univers très prenant, et l’envie d’y revenir est là. Et vous, parviendrez-vous accomplir votre destinée ?

Note : 15,5/20

Par Flippy Who

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.