octobre 28, 2021

L’Attaque des Titans – Partie 2

Titre Original : Shingeki No Kyojin

D’Après une Idée de : Hajime Isayama

Pays : Japon

Nombre d’Episodes : 25

Genre : Fantasy

Résumé :

L’arrivée du Titan Colossal a complètement bouleversé la vie d’Eren Jäger. Après s’être enrôlé dans l’armée pour le combattre ainsi que ses congénères, Eren découvre qu’il peut se transformer lui-même en ce qu’il exècre le plus. Mais il comprend rapidement que ses nouveaux pouvoirs peuvent lui servir à repousser ses assaillants. Alors qu’un peu de répit lui est accordé après sa courte victoire contre le Titan féminin, il doit désormais faire face à une horde de titans s’approchant dangereusement du Mur Rose. De nouveaux mystères apparaissent au grand jour, et un titan doué de parole semble tirer les ficelles de cette nouvelle vague d’assaillants affamés et surdimensionnés. De leur côté, les membres du « culte du mur » semblent cacher des informations capitales pour la survie de l’humanité. La pression qui pèse sur Eren et le bataillon d’exploration est plus forte que jamais.

Avis :

Sorti en 2009 en format papier au Japon, L’Attaque des Titans va séduire un très grand nombre de lecteurs. A un tel point que la série va se décliner en série animée à partir de 2013 sur la base d’une première saison de 25 épisodes. Succès retentissant, il faudra s’armer de patience pour trouver la deuxième saison, qui n’arrivera qu’au bout de quatre ans d’attente. Tronquée de moitié, avec seulement douze épisodes, cette deuxième saison avait un très gros poids sur les épaules, succéder à une grosse saison qui laissait plus de questions que de réponses. Qui sont les autres titans ? Que veulent-ils vraiment ? Qu’est-ce qui se cache sous la maison effondrée d’Eren ? Autant de points d’interrogation qui devaient trouver des réponses dans cette suite… ou pas… Car comme pour tout animé qui a des saisons suivantes, il faut savoir ménager la chèvre et le chou.

Tronquée de la moitié de ses épisodes, passant de 25 à 12 épisodes, cette deuxième va commencer de façon tonitruante. D’entrée de jeu, on nous présente un nouveau titan, le bestial, qui est doté de la parole et qui peut contrôler les autres titans. L’épisode est impressionnant et donne envie de vite voir le déroulement de la suite, pour savoir qui se cache derrière ce monstre velu. Sauf que l’animé va prendre une direction différente. Une direction qui se pose plus comme un détour politique, où l’on va voir que les hommes ne sont pas étrangers à la présence des titans et que le clergé semble en savoir un rayon. Ainsi donc, la série décide de se diriger vers quelque chose de plus politique, de plus religieux aussi, et de montrer les titans sous un autre angle. Et c’est sans doute ça qui est le plus intéressant.

En effet, le film va délaisser les combats contre les titans pour montrer plusieurs secrets qui vont attiser notre curiosité. Des titans dans les murs, des titans qui ont chacun leur propre pouvoir, une monarchie qui n’est pas à sa place, et surtout, des rivalités entre les clans de combattants de titans. La série se fait alors plus profonde qu’elle n’en a l’air, avec notamment des personnages qui vont se découvrir et des mystères qui vont s’épaissir. Avec cette saison, on va savoir qui se cache derrière le titan cuirassé, mais aussi derrière le titan colossal et on va découvrir de nouveaux petits titans en la présence d’Ymir. On va se rendre compte du trouble qui habite ces personnages et on ne sait pas trop leur motivation, si ce n’est qu’il possède une terre qu’ils veulent retrouver. Une malédiction semble alors peser sur les titans et Eren va se découvrir.

Entre découvertes de nouveaux personnages, révélations pour d’autres, la série arrive sans aucun mal à nous passionner. L’écriture est intelligente et les thèmes abordés sont malins, apportant une profondeur inattendue. Néanmoins, cette deuxième saison s’avère moins percutante que la première. En effet, si elle est plus efficace que la première, l’effet de surprise n’est plus là et surtout, on grille qui se cache derrière les titans très rapidement. La logique n’a pas vraiment de sens ici, puisque ce sera au physique. De plus, on quitte cette deuxième saison avec encore des questions, ce qui pousse, bien évidemment, à toujours faire d’autres saisons, avec le risque d’aller trop loin. Enfin, la série n’arrive pas forcément à jongler avec tous ses personnages. On présente un titan, il fait une paire d’apparitions dans la saison, mais il sert surtout à teaser la suite.

On a l’impression que la série manque de fluidité dans la présentation multiple de tous les personnages. A titre d’exemple, le titan bestial apparait très peu, et semble se retirer des problématiques alors qu’il pourrait tout résoudre à lui tout seul. Il en va de même avec les autres titans, ou l’apparition d’Ymir qui ne sert pas vraiment à grand-chose. Enfin, on peut aussi critiquer une paire d’épisodes filler, qui essayent d’approfondir des personnages, comme Historia ou Ymir, mais ça reste longuet et coupe le bon rythme qu’avait trouvée la série. Néanmoins, l’animation reste meilleure que la saison précédente, démontrant un budget plus conséquent et une envie de rendre l’ensemble encore plus addictif avec des combats plus impressionnants et des effets spéciaux plus percutants.

Au final, cette deuxième saison de L’Attaque des Titans est encore une jolie réussite. Si l’effet de surprise n’est plus là et que l’on peut pester contre des épisodes qui ralentissent le rythme global de la saison, on reste tout de même sur un animé de grande qualité qui essaye d’extirper des thématiques fortes sur l’humanité et sa propension à détruire tout ce qu’il y a autour d’elle. Bref, une saison plus maline que la première, qui répond à certaines questions mais qui en laissent d’autres en suspens, obligeant à regarder la suite. Malin.

Note : 15/20

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.