mai 11, 2021

Shrek le Troisième

Titre Original : Shrek The Third

De : Chris Miller, Raman Hui

Avec les Voix Originales de Mike Myers, Eddie Murphy, Antonio Banderas, Cameron Diaz

Année : 2007

Pays : Etats-Unis

Genre : Animation

Résumé :

L’ogre Shrek n’avait pas quitté son marécage pestilentiel et épousé sa chère Fiona pour devenir roi. C’est pourtant ce qui risque de lui arriver après que son beau-père Harold clabote soudain sans crier gare. S’il n’arrive pas à dénicher illico un roi avec l’aide de ses fidèles compagnons, l’Âne et le Chat Potté, Shrek deviendra le prochain souverain du Royaume Fort Fort Lointain. Bonjour les ennuis !
À moins qu’Artie, le cousin loser de Fiona, ne se laisse convaincre de monter sur le trône à sa place. Mais ce paumé a-t-il vraiment l’étoffe d’un roi ?

Avis :

Chris Miller a commencé sa carrière en tant qu’acteur de doublage. Débutant à la fin des années 80, il a tout d’abord fait du doublage pour des courts-métrages d’animation et du jeu vidéo. En 2001, quand sort le premier « Shrek« , c’est lui qui va doubler Geppeto, mais aussi le Miroir Magique, rôle vocal qu’il va reprendre dans le quatrième film par ailleurs. Entre temps, après le doublage, Chris Miller va rester dans l’univers de « Shrek » participant au département d’animation pour le second opus. Le second film ayant fait un carton, Chris Miller, ayant déjà réalisé quelques courts-métrages, se voit alors confier par Dreamworks la mise en scène d’un troisième « Shrek« . Ainsi, trois ans après le second film, « Shrek, le troisième » voit le jour.

Je ne suis pas un grand fan de « Shrek« . La première fois, au début des années 2000, quand j’avais regardé le premier, je peux même dire que j’étais passé totalement à côté. Puis je l’ai revu depuis, et même si « Shrek » et tous ses potes n’entreront jamais dans mes films d’animation préférés, je dois aussi dire que les deux premiers films sont amusants et divertissants. Je me suis donc lancé dans ce troisième avec sympathie, sans en attendre grand-chose, si ce n’est le fait de passer un petit, mais bon moment, et je dois dire que j’en ressors plutôt déçu, face à un film sans surprise, convenu, et surtout face à une intrigue qui résonne comme pauvre.

Le Roi Grenouille vient de mourir, et comme Shrek a épousé sa fille, la Princesse Fiona, c’est donc lui le légitime héritier du trône. Or, Shrek ne se voit absolument pas gouverner un Royaume. Juste avant de mourir, le Roi avait confié qu’il pouvait y avoir un autre héritier, un jeune homme du nom d’Arthur. Shrek se met donc en quête de cet homme et pendant qu’il part au loin chercher le futur Roi Arthur, Charmant mijote un nouveau coup…

Sorti donc mitigé de ce troisième opus « Shrek« . Si l’ensemble demeure divertissant, surtout pour les plus petits, ce troisième film n’est pas des plus incroyables et la magie qui émanait des précédents films n’est plus vraiment là, la faute à un scénario terriblement faible. Un scénario qui a sa part de bonnes idées, et même de bons moments qui peuvent être délirants, je pense à l’arrivée de Shrek par exemple, dans l’école d’Arthur, ou encore quelques scènes avec un Merlin gâteux, qui amènera à l’un des événements les plus drôles et bien vus du film.

Les premiers films avaient énormément de références à la pop culture et au cinéma, et avec ce nouveau film, Chris Miller et ses scénaristes ont choisi de s’amuser avec les contes et les légendes, et même si ça reste assez simple, il faut saluer l’idée de ne pas se répéter et d’aller chercher autre chose.

Toujours dans les bons côtés, on appréciera l’idée de faire grandement évoluer les personnages, et notamment Shrek qui se voit avoir de nouvelles et grandes responsabilités, la gérance d’un royaume d’un côté et le fait de s’en défausser, ainsi qu’une future paternité de l’autre.

Enfin, sur les trois films, celui-ci étant en tout logique plus récent, c’est pour l’instant celui qui a le mieux vieilli. Esthétiquement parlant, le film est beau, les matières, les couleurs, les effets et quelques trouvailles de mise en scène font de ce troisième film un beau film d’animation.

Mais voilà, pourtant, malgré tout cela, ce troisième film est aussi et surtout le moins bon des trois. Si son intrigue a de bons éléments, elle sent aussi grandement le réchauffé et l’on a l’impression que ça tourne en rond, répétant encore et toujours les mêmes thèmes à quelques éléments près. De plus, l’intrigue est on ne peut plus convenue. C’est assez prévisible et l’ensemble apparaît comme très plat. Certes, il y a du rythme, mais le pep’s n’y est plus vraiment, tout comme la petite folie amusante et délirante des deux premiers. Ce troisième film laisse l’impression d’exister parce que les deux précédents ayant cartonné, Dreamworks n’allait pas lâcher son bébé comme ça.

Après, le film tient de bonnes idées et l’ensemble reste divertissant, mais c’est vrai que l’on commence à en avoir fait le tour. Ça s’essouffle, c’est déjà vu, c’est très convenu, et surtout ce scénario et cette intrigue ne vont pas loin. On pourrait même dire que c’est très pauvre tant cette intrigue est édulcorée. Bref, ce troisième « Shrek » est divertissant d’un côté, et décevant de l’autre.

Note : 10/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.