décembre 4, 2021

Lys Sayant de Levechal et la Grâce des Elfes – Elsa Buetas et Erwan Leveque

Auteurs : Elsa Buetas et Erwan Leveque

Editeur : Auto-édition

Genre : Fantasy

Résumé :

Lys est amnésique et erre depuis deux ans sur terre. Pourtant, il est l’un des quatre Grands Princes de Vetheram, fils du roi des Dieux et d’une déesse. Son destin est étrangement lié, par une prophétie, à Moïra, princesse et dernière héritière du peuple des Elfes de la mémoire. Cette dernière est chargée de l’aider à retrouver ces souvenirs. Ensemble, ils devront lutter contre un mal dominant progressivement le monde de Lyrée en entier. Cependant, les choix de la Princesse sauveront-ils ou non le monde ?

Avis :

Le roman nous embarque dans de la fantaisie française émouvante, à deux points de vue, chacun tenu par un auteur différent. Le regard elfique féminin, plus intime avec son ‘je’, rend hommage à une figure à la fois forte et courageuse, sensible et docile. De l’autre côté, la narration plus impersonnelle du prince masculin marque par sa sagacité et un héros au grand cœur.

Deux héros attachants

Le lecteur s’attache rapidement à ces deux personnages, leurs idéaux de justice résonnent en nous. Ils portent une histoire complexe, lourde, aux multiples ramifications, pour nous offrir une véritable aventure épique, comme on les aime. Ni tout noir, ni tout blanc, ils nous ressemblent. Leurs doutes et questionnements les ramènent souvent à se remettre en question, tout comme leurs victoires ou défaites. Leur caractère recherché, tout comme leurs émotions variées, donnent au roman toute sa force. Ils sont crédibles, cohérents et savent se lier à nos âmes avides de rêve et d’évasion.

Malgré un usage de races vues et revues dans ce genre de littérature, le roman parvient à nous surprendre à de maintes reprises, notamment par le biais d’un pouvoir lié aux souvenirs, détenu par les Elfes de la mémoire, ou celui moins subtil d’un prince de nouveau parmi les siens, enfant de dieux parcimonieux, qui interfèrent néanmoins dans sa quête.

Les retournements de situation bien trouvés, les révélations captivantes, les péripéties prenantes… Tous ces éléments sont autant de gouttes d’eau qui abreuvent un lac déjà à son plus haut niveau. Le roman prend un peu de temps à nous happer mais, une fois dans le vent, la lecture se fait sans effort. Les deux points de vue s’enchaînent à merveille ; les héros savent nous intéresser chacun à leur manière, l’un par son esprit droit, l’autre par ses faiblesses. Ils se complètent à merveille et ne sauraient réellement exister en nos cœurs l’un sans l’autre. Leurs dialogues mouvementés, leurs séances d’apprentissage ou de dispute sont autant de moments savoureux que nous aimons retrouver. Ensemble, ils évoluent, deviennent meilleurs. Il est plaisant d’assister à cette montée en puissance, jusqu’au combat final magnifique, digne d’une grande aventure épique.

Un univers vaste

L’univers inventé par les auteurs se dévoile à nous par le biais de descriptions parfois insuffisantes, que des notes de bas de page développent. Même si cette manière de fonctionner nous arrache à notre immersion, les autres détails donnés lors de la lecture marchent à merveille. Les multiples régions du monde illuminent nos esprits par leurs différences culturelles et leur climat changeant.

L’aventure menée tambours battants nous permet de voyage dans cet univers vaste, une excellente raison de nous immerger plus encore dans un royaume aux contrées multiples, qui permettent aux auteurs de nous en mettre plein les yeux. Les personnages rencontrés au cours de ces traversées auraient mérité encore plus de place, mais leur intégration dans l’histoire satisfait notre soif de mieux les connaître.

Un grand tout

Ce roman aurait pu donner place à une trilogie tant l’intrigue se densifie au fur et à mesure de la lecture. D’une quête de mémoires déjà peu évidente, le sort du royaume se voit finalement tenu entre les mains fébriles de nos héros, désemparés qu’une si grande responsabilité leur soit confiée. Heureusement, ils se durcissent avec les pages, prennent leur rôle à bras le corps, et nous entraînent avec eux dans une histoire palpitante.

Force, amour, devoir, liberté, rébellion, Histoire d’un peuple, histoires de familles… Tant de messages, discours et passés poignants qui savent trouver notre cœur bouillonnant d’actions. La cause qu’ils soutiennent devient la nôtre, tout comme leurs combats personnels contre leurs monstres intérieurs. Ils ne sont pas parfaits, loin de là, et c’est pour cela que nous les aimons.

Les souvenirs sont la clé du savoir, la clé d’une connaissance et d’une sagesse rare. Pourtant, sommes-nous capables d’éviter de refaire les erreurs d’antan, ou de surpasser nos ancêtres à tous les niveaux ? Le roman vous donnera sa réponse, une réflexion intéressante qui saura vous persuader au moins d’une chose : il est important de lutter pour rester les seuls maîtres de nos destinées. Prophétie ou pas, rien n’est écrit à l’avance.

Un hic

Le roman grouille de fautes pénibles pour des yeux avertis. Ne vous laissez pas malmener par cela et poursuivez votre chemin. Vous verrez, il en vaut la peine ! Lys et Moïra ont une belle histoire à vous raconter, une histoire qui aurait mérité encore plus de place, plus de lenteur et de détails, plus d’espace et de souffle.

Note : 18/20

La chronique vous a donné envie de lire ce roman ? Cliquez ici https://amzn.to/2NgNoGY pour l’acheter et soutenir vos chroniqueurs !

Par Lildrille

Lildrille

Passionnée d’imaginaire et d’évasion depuis longtemps, écrire et lire sont mes activités favorites. Dans un monde souvent sombre, m'évader et fournir du rêve sont mes objectifs. Suivez-moi en tant qu'auteure ici : https://www.facebook.com/ChloeGarciaAuteure. Et en tant que chroniqueuse aussi là : https://simplement.pro/u/Lildrille.

Voir tous les articles de Lildrille →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.