Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; VipersVideoQuicktags has a deprecated constructor in /homepages/46/d456916985/htdocs/wp-content/plugins/vipers-video-quicktags/vipers-video-quicktags.php on line 31

Notice: Constant WP_MEMORY_LIMIT already defined in /homepages/46/d456916985/htdocs/wp-config.php on line 93

Notice: Constant WP_MAX_MEMORY_LIMIT already defined in /homepages/46/d456916985/htdocs/wp-config.php on line 94
Mad Dogs Saison 1 - Lavisqteam.fr
septembre 21, 2021

Mad Dogs Saison 1

5e6a7_mad-dogs-dvd-cover1

D’après une idée de Cris Cole

Avec John Simm, Max Beesley, Marc Warren, Philip Glenister

Pays: Angleterre

Genre: Drame, Thriller

Nombre d’épisodes: 4

Résumé:

Quatre amis de longue date sont invités par un de leurs potes à passer des vacances dans sa luxueuse propriété de Majorque pour fêter sa retraite anticipée. Malgré le cadre idyllique, le séjour vire au cauchemar avec un enchaînement de quiproquos, mensonges et cadavres.

Avis:

« Mad Dogs » est une série anglaise qui marche plutôt bien. J’avais très envie de la voir, car au casting figure John Simm que j’ai découvert il y a peu et j’avoue que c’est ma petite révélation du moment. Je trouve l’acteur parfait dans sa façon de jouer (découvert dans la série « State Of Play« ). Je me suis donc mis en tête de voir ce qu’il avait fait d’autre et je suis tombé sur cette série, qui comporte déjà quatre saisons. Et cette première saison est bien convaincante. Sur un format de quatre épisodes de quarante-cinq minutes chacun, je me suis tout envoyé dans la foulée et je suis déjà accro et j’ai trop hâte de savoir la suite.

45

Quatre amis partent passer des vacances aux Baléares dans la villa de l’un d’eux qui a pris sa retraite et vit désormais sur l’île. Les vacances s’annoncent donc paradisiaques. Une fois sur place, tout est bon et beau, les cinq amis d’enfance sont heureux de se retrouver et l’alcool, le soleil et la fête sont aux rendez-vous.

Mais voilà, deux jours après leur arrivée, les vacances tournent au drame et à la paranoïa. Embarqués dans une sombre affaire par l’un d’eux, les voilà pris aux piège sur l’île avec un cadavre sur les bras et ils ne peuvent plus faire confiance à personne, pas même la police. Comment vont-ils se sortir d’affaire ?

Décidément, plus je regarde des séries anglaises et plus je suis sous le charme. Après les excellentes séries que sont « Sherlock« , « Journal intimes d’une call-girl« , « Meadowlands« , « A young Doctor’s notebook », « State Of Play » ou « The Office UK » je découvre celle-ci qui est encore dans un genre totalement différent que celles que j’ai vu et j’en suis ravi. Cette première saison est tout simplement excellente. « Mad Dogs » est pourtant simple dans sa trame, c’est un scénario qu’on a déjà vu plusieurs fois et pourtant j’ai l’impression qu’elle apporte du neuf avec une histoire comme celle-ci.

Le début est bien comme on l’attend, l’ambiance est festive, les paysages de Majorque sont beaux, le soleil brille et les cinq potes nous font bien partager les retrouvailles. Tout s’annonce pour le mieux puis commence à arriver quelques troubles, quelques petits points qui viennent entacher le décor. On sent que quelque chose se trame, quelque chose de pas très bon sans trop savoir ce que ça peut être, car le scénario est subtilement écrit et ça s’installe petit à petit sur tout le premier épisode. Puis arrive l’élément déclencheur, le drame et les vacances tournent à l’enfer. A partir de là, le réalisateur va nous faire monter la tension petit à petit comme si le piège se refermait sur nos vacanciers qui se retrouvent dans une merde absolue et dont les méandres du passé vont nous être dévoilés petit à petit. Ce que j’ai beaucoup aimé avec « Mad Dogs » c’est que c’est une série où il y a beaucoup de suspens, où l’on se pose beaucoup de questions et l’on a bien du mal à voir comment ils vont bien se sortir de là. C’est une série assez imprévisible, où l’on ne peut faire confiance à personne, j’ai même douté de certains membres du groupe, c’est vraiment excellent. Mais ce qui est aussi excellent avec « Mad Dogs » c’est que c’est aussi une série très drôle, typiquement dans l’humour anglais. La série jouit d’un sacré humour noir et plusieurs fois j’ai rigolé, alors que ça ne devrait clairement pas être drôle du tout… Non, c’est même très dramatique ce que les personnages vivent et pourtant le réalisateur arrive à tout tourner en dérision et y gardant le ton sérieux c’est vraiment très bien fait, très bien écrit et subtil en fin de compte. Ce procédé permet de nous divertir, tout en nous intriguant et l’on reste captivé par la série, jusqu’à la fin. Et le final est génial, car on se rend compte que la série installait seulement ses bases et que la saison deux s’annonce très bien.

Le format est assez inhabituel, comme souvent dans les séries anglaises, ici on a le droit à quatre épisodes de quarante-cinq minutes chacun et ces quatre épisodes sont excellents. Chacun apporte questions et réponses. Le rythme de chacun est très bon, on n’a pas le temps de s’ennuyer puisque qu’il n’y a aucune baisse de régime.

Mad_Dogs_Episode_1_gallery_32

Le casting de cette série est brillant, le réalisateur s’est entouré de la crème des acteurs anglais. John Simm est parfait dans ce rôle, il apporte beaucoup de profondeur et je ne sais pas si c’est parce que je suis en plein découverte de cet acteur, mais c’est bien le personnage qui m’a le plus touché, le personnage que j’ai le plus aimé aussi. C’est vraiment un grand acteur que je prends plaisir à découvrir. La belle surprise de la série c’est aussi Philip Glenister (« Life on Mars« ), un acteur que je connaissais déjà et que j’ai trouvé terrible ici. Il est très très bon dans la peau de ce personnage, que j’ai trouvé trouble et attachant. Après, il y a Marc Warren (« Hooligans« ) que j’aime beaucoup, qui démontre encore une fois l’étendue de son talent. Il joue avec beaucoup d’énergie et de charisme son rôle et c’est le plus rigolo de la bande. Max Beesley (« Survivors« ) est tout aussi bon que les autres, mais c’est le personnage que j’aime le moins. Et puis il y a l’énigmatique Ben Chaplin (« London Boulevard« ), celui par qui tout arrive. L’acteur est excellent et m’a beaucoup intrigué, alors qu’il apparaît peu… Cette série me permet aussi de découvrir la belle Maria Botto, une belle actrice espagnole que je ne connaissais pas et qui m’a conquis.

« Mad Dogs » est pile poil la série que je voulais voir sans la connaitre. Elle est drôle avec de  l’humour noir. Un poil glauque et pas mal du tout dans son genre. Elle est aussi dramatique et prenante avec une histoire qui est pourtant déjà vue. Elle m’a comblée et j’ai très hâte de voir la suite et de retrouver mes personnages.

Encore une petite merveille des sujets de sa majesté à découvrir!

Note : 16/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.