octobre 5, 2022

Jurassic World – La Colo du Crétacé Saison 2

D’Après une idée de : Zack Stentz

Avec les Voix de Paul-Mikel Williams, Jenna Ortega, Ryan Potter, Kausar Mahommed

Pays : Etats-Unis

Nombre d’Episodes : 8

Genre : Animation

Résumé :

6 adolescents sont envoyés dans un nouveau camp d’aventures sur Isla Nublar, mais lorsque les dinosaures de l’île font des ravages, les campeurs se retrouvent coincés sur place. Coupés du monde extérieur, ils doivent apprendre à faire connaissance pour survivre.

Avis :

Cela fait vingt ans que Zack Stentz évolue dans l’ombre d’Hollywood. Vingt ans que le bonhomme se consacre à l’écriture tout en restant dans un certain anonymat. Zack Stentz a commencé sa carrière sur la série oubliée aujourd’hui, « Andromeda« , puis il a fait un tour sur des séries comme « Fringe« , « Les chroniques de Sarah Connor » ou « Flash« . D’ailleurs, en parlant de super-héros, le scénariste, du côté du cinéma, a aussi participé à l’écriture de films Marvel. Ainsi, on retrouvera son nom au générique de « X-Men le commencement » ou encore « Thor« .

Après des années à écrire, c’est en 2020 que Zack Stentz passe à l’échelon supérieur, créant sa première série. Cette série, c’est « Jurassic World : la colo du crétacé« . Sortie en Septembre 2020 sur Netflix, la première saison fut une agréable surprise. Petite série d’animation faite pour les enfants, même si les grands peuvent y trouver de l’attachement, « Jurassic World : la colo du crétacé » offre une histoire qui se place entre les deux films de la franchise, et si la série a ses faiblesses, cette nouvelle saison emprunte les chemins de la première et se pose comme toujours aussi sympathique à suivre.

Le parc Jurassic World est tombé après que l’Indominus Rex soit sorti de sa cage. Les enfants qui avaient gagné le concours pour être les premiers à participer au projet la colo du crétacé ont eu beau faire tout ce qu’ils pouvaient, ils n’ont pas réussi à arriver à temps au quai d’embarquement pour quitter l’île. Ainsi, la bande à Brooklyn est abandonnée sur l’île dans un Jurassic World où les cages sont désormais ouvertes.

Quand l’idée d’une série animée est arrivée, j’étais aussi curieux que sceptique, et finalement les huit premiers épisodes de cette « … colo du crétacé« , sans être exceptionnels, se sont présentés comme un petit moment sympathique. L’aventure était au rendez-vous, l’intrigue nous réservait son petit lot de surprises, et même si l’animation est assez pauvre parfois, l’attachement fut là, puis au-delà de ça, cette première saison avait suffisamment bien fait son travail pour qu’on ait l’envie de retrouver ces personnages et savoir ce qu’ils allaient bien pouvoir devenir, seuls sur l’île.

À peine quatre mois après avoir diffusé la première saison, Netflix balance huit nouveaux épisodes. Restant sur une durée de vingt-quatre minutes, c’est avec curiosité et envie qu’on se plonge dans cette nouvelle saison, qui suit parfaitement les sentiers empruntés par la première. Ainsi, comme pour les épisodes précédents, on aura toujours les mêmes reproches à faire, c’est-à-dire que l’animation est vraiment très simple, trop simple, et son intrigue ne vole pas bien haut. L’aventure est souvent facile, l’ensemble est assez prévisible, et le tout est axé sur la bonne humeur et de bonnes valeurs, comme l’amitié, l’entraide ou encore la préservation. Bref, la série est vraiment faite pour les enfants, et pourtant, tout comme la première saison, « … la colo du crétacé » a son petit charme et l’on se plaît finalement à suivre les aventures faciles et trépidantes de la bande à Brooklyn. Les personnages sont attachants, et ils trouvent de bonnes évolutions. Les rebondissements, s’ils restent faciles, sont assez cohérents face à la logique des intrigues. Puis on y trouve de quoi s’amuser et parfois même être touché.

Si l’animation est faiblarde, la série ne manque clairement pas de rythme. Les aventures et les rebondissements s’enchaînent vite. On appréciera les petits clins d’œil à droite et à gauche, tout comme on appréciera certaines idées que la série développe, notamment tout ce qui tourne autour de Ben et P’tite Bosse. Puis enfin, tout en étant assez attendue sur certains éléments, la série arrive à créer un mystère et une envie, ce qui fait qu’on est très curieux de voir la troisième saison, car le final de cette seconde laisse plein de mystères.

« Jurassic World : la colo du crétacé » se pose donc comme une petite série sympathique. Entre petits défauts et jolies qualités, cette « … colo du crétacé » se laisse gentiment regarder. On s’amuse, on se laisse prendre au jeu, et finalement, malgré toutes ses facilités, et la faiblesse de son animation, on passe un chouette moment.

Note : 13/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.