octobre 6, 2022

Mario + The Lapins Crétins Kingdom Battle

Résumé :

Mario + Rabbids Kingdom Battle est un RPG en tour par tour sur Nintendo Switch qui utilise le moteur de jeu d’Ubisoft, Snowdrop Engine. Il propose un système tour par tour, un mode co-op local, le tout sur un fond d’humour pour lequel les deux franchises sont connues. Les joueurs peuvent choisir entre 8 personnages jouables : Mario, Luigi, Yoshi, Peach, ainsi que leurs versions Lapin Crétin.

Avis :

S’il y a bien deux univers que l’on n’aurait pas vu ensemble, c’est celui tout coloré et naïf de Mario avec celui débile et à la limite de l’indécence des Lapins Crétins. Deux univers qui sont connus des jeunes joueurs, mais qui n’ont pas vraiment la même vocation, l’un étant un divertissement candide alors que l’autre est un divertissement abrutissant. C’est pour cela qu’à l’annonce d’une licence qui utiliserait les deux jeux, on pouvait rester circonspect qu’à la qualité dudit titre. Et pourtant, Mario + The lapins Crétins Kingdom Battle est un surprenant jeu de stratégie avec une pointe de RPG dedans. A la fois crétin et drôle, divertissant et exigeant dans la gestion des combats, proposant même un univers quasiment crédible avec une première cinématique que ne renierait pas Pixar, nous faisons face à un jeu qui tient toutes ses promesses, voire même mieux.

Après une introduction de fort belle qualité, aussi bien visuellement que sur la trame scénaristique qui, disons-le, n’est pas non plus l’idée du siècle, on se retrouve au château de Peach pour découvrir un monde champignon en proie au chaos à cause des lapins crétins qui font n’importe quoi et de Spawny qui a fusionné avec des lunettes qui font elles-mêmes fusionner des choses ensemble. On est rapidement mis dans le bain et on va devoir explorer quatre mondes pour empêcher Bowser Jr. de faire le mal avec le lapin en question. Au niveau de la trame, ça reste très faiblard, mais cela nous permet de bien voyager, commençant par les jardins antiques, pour ensuite partir vers le désert sorbet, avant d’explorer Frousseland et de terminer par le volcan où réside Bowser. On va alors découvrir des trésors, avancer pour contrer les plans de Bowser Jr. en l’absence de son père et c’est ainsi que petit à petit, on avance pour éviter l’apocalypse dans le monde de Mario. Si la trame n’est qu’un prétexte pour nous faire avancer dans de jolis niveaux, cela n’empêche pas le jeu d’être rapidement addictif. Non seulement parce que les deux mondes cohabitent parfaitement avec beaucoup d’humour, mais aussi parce que le gameplay est top.

Mario + The Lapins Crétins Kingdom Battle est un jeu de stratégie au tour par tour avec quelques soupçons de RPG à l’intérieur. On va naviguer dans différents mondes avec des coffres cachés qui peuvent contenir des orbes pour l’expérience, des armes ou encore des bonus tels que des images ou des figurines, mais aussi des puzzles à résoudre pour débloquer encore d’autres bonus. Quand on passe une zone avec deux drapeaux, on va se plonger dans un combat. Le premier niveau est assez didactique et explique rapidement les différentes options qui s’offrent à nous. Par la suite, il faudra se débrouiller comme un grand en optimisant ses mouvements, ses attaques et ses pouvoirs. Car oui, cela a beau être du tour par tour, c’est très riche au niveau des choses à faire. On peut bouger, attaquer de plus ou moins loin et faire un pouvoir spécial qui est propre à chaque personnage. A titre d’exemple, Mario possède une attaque de mêlée avec son marteau, une attaque à distance avec son blaster, il peut bien évidemment se déplacer, il peut aussi activer un pouvoir qui attaque dès qu’un ennemi rentre dans sa ligne de mire, et il peut aussi augmenter les dégâts de tous les alliés. Si on ajoute à cela que lors du mouvement, il peut tacler des ennemis à sa portée pour rajouter des dégâts et il peut effectuer un super-saut en prenant appui sur un camarade, on a toute une ribambelle d’options qui permettent de faire des choix parfois salvateurs. Le système de case et de protection avec l’aide du décor est simple mais efficace et on va même trouver quelques pistes de réflexions en fonction de nos amis.

Car oui, si Mario reste le leader figé de l’équipe de trois, on aura en tout huit personnages avec des pouvoirs divers et variés avec lesquels il va falloir faire. Prenons plusieurs exemples concrets. Peach guérit en exécutant un super-saut, mais par contre, son fusil à pompe fait des dégâts importants sur une zone et pas seulement sur un adversaire, ce qui veut dire qu’elle peut toucher (et faire très mal) à un allié s’il est dans sa zone de tir. Lapin Luigi quant à lui, vampirise et peut affaiblir les ennemis, mais ses attaques restent un peu faiblardes. Luigi est plutôt un sniper et il a une longue portée d’attaque. Quant à Yoshi, lorsqu’il effectue un super-saut, il fait des dégâts de zone et peut affecter les alliés. Il faut donc se trouver une équipe qui nous convient et qui a un certain équilibre. Mais ce qui est bien, c’est qu’il n’y a pas un personnage plus fort qu’un autre, c’est au bon vouloir du joueur et de sa propre tactique. Lapin Mario est un bourrin qui est là pour prendre les coups. Lapin Peach est une guérisseuse et pas forcément une grande combattante. Bref, les choix sont multiples et tout cela donne un réel intérêt tactique au jeu. Ajoutons à cela que l’on gagne de l’expérience et que l’on peut augmenter les capacités de nos personnages, leur donnant une arme secondaire ou du mouvement en plus.

Et le jeu de gagner en durée de vie supplémentaire. Ce qu’il faut savoir, c’est que Mario + The Lapins Crétins Kingdom Battle n’est pas un vrai challenge en soi, car les développeurs ont favorisé le fun et l’amusement à la place de la rigueur et de la prise de tête. Si les hardcore gamers pourront pester, il y a des choix à faire sur sa partie. On peut régler la difficulté avant chaque bataille, on peut choisir de se guérir et d’augmenter sa vie à chaque fois et lors des défis, on ne peut pas augmenter sa vie. Ces défis apparaissent lorsque l’on a fini un monde et permettent de gagner de l’argent (pour acheter des armes) et de l’expérience afin d’augmenter ses personnages. Cela permet de rajouter une durée de vie conséquente en plus des différents coffres à découvrir pour les bonus et d’un mode en coop plutôt sympathique. Donc oui, le soft est riche, très riche, en plus d’être beau graphiquement et de faire honneur à la Switch.

Au final, Mario + The Lapins Crétins Kingdom Battle est un excellent jeu qui mélange habilement stratégie et RPG. Se voulant profondément fun et décomplexé, la fusion Ubisoft Nintendo marche du feu de Dieu et offre un jeu prenant, avec une forte durée de vie et, cerise sur le gâteau, des musiques épiques qui viennent parfaire un soft de qualité. Pour les fans de Mario, comme pour les autres, ce jeu fait peut-être partie des immanquables de la console Nintendo.

Note : 17/20

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.