août 10, 2022

Le Roi du Thriller – Top 10 David Fincher

Parmi les réalisateurs relativement discrets mais qui font un boulot de malade, David Fincher s’impose un peu comme le taulier. Il faut dire que sa filmographie parle d’elle-même, quasiment que des réussites, et pourtant, l’homme reste avare en apparition médiatique. Il faut dire que depuis 2014, il s’est plus penché sur l’écriture et la production, notamment de sa série Mindhunter, dont il a réalisé quelques épisodes pour chaque saison. Et si on attend impatiemment son retour dans les salles obscures, David Fincher reste un cinéaste iconique qui aura embrasé plus d’une cinéphilie à travers le monde. Des films comme Fight Club, Se7en, Zodiac ou encore The Social Network ont marqué plus d’un spectateur et il est donc logique de rendre un petit hommage à cet homme à travers un top 10 de ses films, ce qui tombe plutôt bien, puisqu’il a réalisé pile poil dix films au moment où j’écris ces lignes. Attention, ce top est complètement subjectif et il est fort probable que vous n’ayez pas le même. N’hésitez pas alors à partager le vôtre dans les commentaires et sur les divers réseaux sociaux.

10. Millenium – Les Hommes qui n’Aimaient pas les Femmes

J’en vois déjà certains bondir au fond de la salle, mais ne vous inquiétez pas. Déjà parce que chaque film de ce top est un bon film, voire même un très bon film quand il ne confine pas au chef-d’œuvre, mais c’est surtout que si je place ce film à cette position, c’est tout simplement parce que c’est le seul film de Fincher que je n’ai toujours pas vu… Honte à moi… Le top sera alors remodelé une fois le film visionné.

9. Panic Room

Il s’agit ici du film le plus sous-estimé du réalisateur. Avec un casting solide et un scénario simple mais mené d’une main de maître, Panic Room demeure un exemple à suivre de mise en scène et de montée en tension. Le problème, c’est qu’il reste très intimiste et loin des capacités d’un David Fincher. Si faire ce genre de film fait du bien et permet presque de se reposer ou de relever un défi, on préfère quand le cinéaste lire des œuvres plus baroques, plus grandiloquentes.

8. Alien 3

Premier long-métrage de David Fincher et certainement son plus controversé, tout du moins pour lui. En effet, le réalisateur ne souhaite plus parler de ce film qu’il trouve raté. Et c’est peut-être, à mon sens, le moins bon des Alien. Néanmoins, on ne peut pas redire le nihilisme du film, son aspect protéiforme étrange, son ambiance glauque et sa créature destructrice. Le problème viendra des personnages antipathiques et des scènes d’action un peu répétitives au sein de longs couloirs. Mais qu’importe, un mauvais Fincher reste un très bon film.

7. The Game

Alors là aussi, on est en plein dans un film sous-estimé, sous-exploité et qui pourtant mérite grandement le coup d’œil. Film à twist comme aime le faire le réalisateur, The Game marche à plein régime encore aujourd’hui et met un Michael Douglas en grande forme dans une spirale infernale qui ne semble jamais finir. Le film garde toujours un rythme effréné et il s’intègre parfaitement dans la filmographie de son auteur.

6. The Social Network

Pour beaucoup, ce film sur la naissance de Facebook fait partie des meilleurs Fincher et on ne pourrait pas leur donner trop tort. C’est rythmé, c’est filmé comme un thriller à l’ancienne, il y a de la tension, de l’amitié et de l’inimité, bref, il y a de tout dans ce film. Mais il suit des rails un peu trop faciles à mon goût et ne surprendra pas vraiment dans son déroulement, qui va de discussions en engueulades avant de trouver une solution, pour revenir à des discussions, etc… Un excellent film donc, mais qui n’a pas le niveau des suivants.

5. Fight Club

QUOI ! Fight Club, ce film culte pour toute une génération n’est pas dans le top 3 au moins ?! Eh bien non. Je confesse, j’ai peut-être vu le film trop tôt et trop jeune, mais il ne m’a jamais embarqué. Le film est excellent dans sa mise en abîme et dans le traitement d’une société qui laisse tout le monde sur le carreau. Brad Pitt et Edward Norton sont tout simplement excellents. Mais le film possède ses longueurs et manque parfois de cohérence pour installer une fin comme celle-ci. Il demeure un film à voir, très intelligent et qui mérite un deuxième visionnage pour en saisir toutes les subtilités.

4. L’Etrange Histoire de Benjamin Button

Si David Fincher est un metteur en scène qui gère parfaitement la tension et la peur, il est rare qu’il s’attèle à l’émotion brute et à des sensations proches de l’amour. Pourtant, il fait ça avec brio sur ce sublime film. Le pitch, complètement délirant, où un homme nait vieux et rajeunit au fil des ans, nous fait passer par toutes les émotions et brille par sa subtilité. Comment tomber amoureux de quelqu’un qui va vieillir alors que l’on rajeunit ? Comment dire au revoir aux personnes que l’on aime ? Bref, un film très touchant, lumineux, et à part dans la filmographie du cinéaste.

3. Zodiac

Alors là, on s’attaque à un gros morceau. En voulant parler du tueur du Zodiac, ce meurtrier énigmatique qui n’a jamais été arrêté, David Fincher va livrer une œuvre fleuve d’une densité rare et d’une exigence particulière. Si le film peut paraître austère, il demeure juste dans son ambiance, froid dans sa didactique, mais divertissant sur sa mise en scène. Les acteurs sont tout simplement parfaits dans ce film qui va inspirer une vague d’autres métrages sur le tueur du Zodiac qui ne lui arriveront jamais à la cheville.

2. Gone Girl

Dernier film en date pour Fincher et dernière bonne grosse claque dans la figure. Gone Girl est un film qui s’insère parfaitement dans la filmographie de son auteur et qui met enfin en avant les talents d’actrice de Rosamund Pike. Manipulateur, ambigu, sombre, trainant le spectateur d’une piste à l’autre avec une limpidité qui frôle l’impertinence, Gone Girl est une réussite en tout point et un voyage onirique vers une liberté chère, bien trop chère.

  1. Se7en

Difficile de passer à côté de ce chef-d’œuvre qu’est Se7en. Il n’y a pas grand-chose à en dire si ce n’est qu’il faut voir ce film mettant en scène un Brad Pitt incroyable, mais surtout un Kevin Spacey glacial et implacable. Entre une ambiance glauque, des personnages bien écrits, une mise en scène au cordeau ou encore un scénario qui joue avec nos nerfs, Se7en est tout simplement le meilleur film de David Fincher.

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.