Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; VipersVideoQuicktags has a deprecated constructor in /homepages/46/d456916985/htdocs/wp-content/plugins/vipers-video-quicktags/vipers-video-quicktags.php on line 31

Notice: Constant WP_MEMORY_LIMIT already defined in /homepages/46/d456916985/htdocs/wp-config.php on line 93

Notice: Constant WP_MAX_MEMORY_LIMIT already defined in /homepages/46/d456916985/htdocs/wp-config.php on line 94
100 Kilos d’Étoiles - Lavisqteam.fr
septembre 21, 2021

100 Kilos d’Étoiles

De : Marie-Sophie Chambon

Avec Laure Duchêne, Angèle Metzger, Pauline Serieys, Zoé de Tarlé

Année : 2019

Pays : France

Genre : Comédie, Drame

Résumé :

Loïs, 16 ans, n’a qu’un rêve depuis toute petite : devenir spationaute… s’envoler loin de cette Terre où elle se sent si étrangère. Mais elle a beau être surdouée en maths et physique, il y a un problème : Loïs pèse 100 kilos… et pas moyen d’échapper à ce truc de famille qui lui colle à la peau. Alors que tout semble perdu, Loïs rencontre Amélie, Stannah, et Justine, trois adolescentes abîmées comme elle par la vie, prêtes à tout pour partir avec elle dans l’espace…

Avis :

Dans la jolie famille du cinéma français, aujourd’hui, on s’arrête sur Marie-Sophie Chambon, dont « 100 kilos d’étoiles » est le premier long-métrage. Encore inconnue, la jeune réalisatrice commence sa carrière au début des années 2010 comme scénariste. Elle débute dans le court-métrage et très vite elle enchaîne les histoires écrivant pour les autres aussi bien que pour elle-même. Elle passe à la réalisation en 2014 avec « Princesse » et dès ce premier court-métrage, la jeune réalisatrice démontre une envie de parler de l’adolescence. Cinq ans après ce premier court-métrage, voici que la réalisatrice arrive sur nos écrans avec un premier film, « 100 kilos d’étoiles« . Film peu visible et mal distribué, ce qui est bien dommage, car le film est un petit bijou.

Chaque année, le cinéma français regorge de petites perles qui sortent de nulle part. L’année passée, nous avions eu par exemple le superbe « Luna » d’Elsa Diringer et bien cette année, on vient de trouver la perle, le bijou et c’est clairement ce premier long-métrage. A la fois un drame, une comédie, un teen movie, un road trip entre copines, et une réflexion sur l’apparence, sur l’acceptation de soi, de son corps et celui des autres, « 100 kilos d’étoiles » est un film qui fait énormément de bien.

À seize ans, Loïs n’a qu’un rêve en tête, elle veut être astronaute. Très bonne élève, la jeune adolescente sait parfaitement comment arriver à son but, d’ailleurs, dans quelques semaines, elle s’est inscrite au concours d’entrée de CNES. Dans ce beau tableau, un seul problème vient se mettre sur sa route, un problème qui lui colle à la peau, Loïs pèse cent kilos. Après un incident, Loïs fait la rencontre d’Amélie, Stannah et Justice. Toutes trois sont abîmées par la vie et toutes trois sont prêtes à tout pour partir dans l’espace avec Loïs. Un soir, après avoir établi un plan, les quatre adolescentes s’évadent de l’institut qui les soignait, direction Toulouse, pour passer le concours que Loïs rêve de passer depuis toujours…

Magique et bienveillance, voilà les premiers mots qui me viennent en tête à la sortie de cette séance de cinéma tout simplement géniale. Il y a des films qu’on ne voit pas venir, dont on n’attend rien de spécial, si ce n’est de passer un bon moment, « 100 kilos d’étoiles » fait clairement partie de ceux-là.

Partant avec l’envie de parler de l’adolescence et du regard qu’on pose sur soi, Marie-Sophie Chambon livre-là un véritable bol d’air frais. « 100 kilos d’étoiles » est un film qui fait du bien, car il a parfaitement compris comment parler de son sujet et comment allier celui-ci à un véritable divertissement. Mélangeant les genres et les styles avec beaucoup de talent, Marie-Sophie Chambon sait exactement quoi faire ressortir de ses personnages. À la fois un drame abordant des sujets difficiles, qu’une comédie qui a tout du road trip génial et du parcours initiatique, ce premier long-métrage nous entraîne dès son ouverture surprenante et toute en métaphores.

Ce qui est beau, pour ne pas dire puissant avec ce film, c’est la façon dont la réalisatrice aborde ses sujets. « 100 kilos d’étoiles« , c’est un scénario qui trouve toujours les mots et les scènes justes. C’est un scénario qui aborde la quête de soi, le regard des autres et son propre regard. C’est un scénario qui parle de l’image, de celle que la société nous renvoie et celle qu’on s’impose. C’est un scénario qui à travers ces quatre adolescentes, parle de l’envie d’être normal, mais au final qu’est-ce que la normalité ? Et bien au-delà de cette question, à travers les aventures et les mésaventures que l’intrigue réserve à ces jeunes filles, « 100 kilos d’étoiles« , avec beaucoup de bienveillance, de pudeur et toujours avec les mots justes, révèle à ces jeunes filles que leur plus grand ennemi, finalement, c’est elle-même. C’est le jugement qu’on peut se porter. Certes, il sera difficile de s’accepter, d’accepter un corps qui n’est pas dans la norme, trop gros, trop maigre, cassé, ou encore trop fragile, mais à force de bienveillance, de simplicité et de vérité, Marie-Sophie Chambon livre une ode à la tolérance et elle filme tous ces corps avec la plus grande des beautés. Tous ces personnages sont beaux, et ça fait tellement de bien de les suivre. On serait prêt à les suivre n’importe où, tant chaque instant, chaque moment de rire, d’engueulade, chacun rencontre, résonnent comme justes et vrais. Marie-Sophie Chambon a un très bel œil et il est clair qu’elle sait comment mettre tout ça en forme. À plus d’une reprise, la réalisatrice arrête le temps et nous suspend, les émotions bouleversées par la justesse des mots et des maux. Des moments en apesanteur qui s’inscrivent directement dans ce que l’on a vu de plus touchant et juste cette année (Plusieurs scènes entre les filles, le moment où elles courent après un ballon, la scène entre Isabelle de Hertogh et Philippe Rebott (Que j’aime d’amour ces acteurs !!!)).

Si le film est aussi touchant, c’est aussi grâce à ce casting merveilleux qui n’est que révélation sur révélation. Marie-Sophie Chambon a réuni quatre jeunes comédiennes qui sont toutes à l’opposé les unes des autres et elles vont être tellement complémentaires. On adore les suivre, et surtout, on adore les découvrir. Laure Duchêne, Angèle Metzger, Pauline Serieys, Zoé de Tarlé sont absolument parfaites et si l’histoire est plus celle de la première, finalement, elle ne serait pas grand-chose sans les autres et il est impossible d’en citer une plus que l’autre, dans « 100 kilos d’étoiles« , c’est elles quatre.

Sublime, joyeux, poétique, drôle, émouvant, passionnant, fort, intelligent, bienveillant, important, osé… Bref, les mots finissent par manquer pour parler de cette séance de cinéma hors norme. Grande réussite, pour son premier film, Marie-Sophie Chambon met la barre très haute et maintenant, on a qu’une envie, c’est de replonger dans l’univers de cette jeune auteure. Bravo.

Note : 18/20

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.