décembre 8, 2022

Following Saison 3

D’Après une Idée de : Brett Mahoney, Jennifer Johnson et Kevin Williamson

Avec Kevin Bacon, James Purefroy, Shawn Ashmore, Sam Underwood

Pays: Etats-Unis

Nombre d’Episodes: 15

Genre: Thriller

Résumé:

Joe Carroll, un serial killer diabolique, utilise la technologie pour créer une secte de tueurs en séries, tous reliés les uns aux autres alors qu’ils sont dispersés aux quatre coins des Etats-Unis. L’ancien agent du FBI Ryan Hardy, qui l’a traqué et capturé par le passé, qui a même écrit un livre sur lui et qui connait la moindre de ses ruses, se voit contraint de reprendre du service…

Avis:

Exit Kevin Williamson qui a créé « Following« . Williamson aura fait les deux premières saisons, et les déceptions encourues avec la deuxième saison, qui n’était clairement pas à la hauteur de la première, ont eu raison de lui. Voulant redonner l’intérêt à la série, en essayant de se dépatouiller avec ce qui a été fait, la Fox a donc remercié Mr Williamson. Ils ont gardé Marcos Siega, qui travaillait déjà sur la série et ont renforcé le tout avec Brett Mahoney.

La première saison de « Following » était une très bonne surprise. Alors que le scénario était un peu gros, les showrunners avaient réussi à nous faire croire à cette histoire. Mais la deuxième saison, faisant des choix discutables, avait déçu, passant du terrible au regardable. On espérait avec le changement de showrunner que cette troisième et ultime saison des mésaventures de Ryan Hardy relèverait le niveau… Ratée, malheureusement cette troisième saison va être un véritable accident scénaristique, au point que ça en devient risible au fur et à mesure que cette nouvelle intrigue avance. On reste donc scotché devant tant de bêtises et de facilités.

Ryan a enfin arrêté Joe Carroll. Ce dernier attend dans le couloir de la mort son exécution depuis plus d’un an maintenant. Alors que Ryan, Mike et Max sont à la recherche de Mark, l’un des fils de Lily Grey, une nouvelle menace sème de nouveau le trouble dans le pays et les spectres du fantôme de Joe Caroll ne sont pas loin.

Le cas « Following » est un cas assez fascinant tant en trois saisons la série est passée de l’excellente surprise au ridicule, et difficilement terminable, car oui, j’ai bien eu du mal à finir cette troisième saison, tant tout ce qui s’y passe est grossier. En fait, cette nouvelle saison c’est une corde qui a déjà cédé et pourtant, tout le monde essaie de s’accrocher au morceau qui reste, mais malheureusement, il ne reste rien.

Voulant faire plus encore et alors que la série avait déjà fait des choix on ne peut plus discutables de par le passé, avec cette saison 3, « Following » s’aventure là où il ne fallait pas. Ainsi, on va retrouver une très grosse partie des défauts qu’on reprochait déjà à la saison précédente et bien sûr, de nouveaux vont se greffer, pour ne pas dire s’imposer.

Cette saison trois va enfin boucler le chapitre Joe Carroll, tout en en ouvrant de nouveaux, essayant autre chose, s’aventurant avec de nouveaux tueurs, de nouveaux complots, de nouvelles machinations, mais le problème, c’est que la frontière rouge va être dépassée. Franchement, les différentes enquêtes ne fonctionnent pas. Le nouveau tueur qui arrive en milieu de saison sent tellement l’envie d’apporter plus, qu’on n’y croit pas un instant (et l’acteur sombre dans la caricature). De plus, les péripéties sont bien trop grosses pour y croire. Franchement, plus cette saison avance et moins elle sait se contenir, pour essayer de rehausser le niveau et tenir en suspens, mais c’est trop, clairement trop. Si l’on suit un tueur plus qu’un autre, la série nous offre pas moins de huit tueurs en série que personnes n’a vu venir (oui, cette saison se définit par flics, tueurs, victimes, il ne faut pas chercher plus loin) et je ne parlerai pas de toutes les conspirations et autres infiltrations, au point qu’on peut se demander si les deux showrunners ne nous prennent pas pour des buses. C’est tellement énormer que même sur les derniers épisodes (la scène du pont, non de non, la scène du pont !!!), on peut se demander si Kevin Bacon y croit encore, tant il n’est pas à la hauteur de ce qu’il nous a fourni dans la première saison.

À force d’imposer son intrigue, ou plutôt ses intrigues tirées par les cheveux, « Following » déçoit et s’enfonce d’épisode en épisode et finalement, on la termine sans plus aucun intérêt, enchaînant les épisodes, car l’on sait que le final n’est plus loin et que l’on sera enfin délivré de tant de bêtises, clichés et autres facilités scénaristiques.

Triste fin pour cette série, qui ose nous laisser sur un twist qui se veut grandiose, mais malheureusement, le mal est fait, et l’on se fiche royalement de ne pas avoir de suite. Oui, la série laisse ses personnages en plan, elle n’a pas de fin, et ce n’est pas grave du tout. Pour conclure, « Following » aura été une bonne série l’espace d’une saison qui aurait largement pu se suffire à elle seule. C’est vraiment, dommage.

Note : 06/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=HdubCQCwgsw[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.