octobre 21, 2021

Amoureux de ma Femme

De : Daniel Auteuil

Avec Daniel Auteuil, Gérard Depardieu, Sandrine Kiberlain, Adriana Ugarte

Année : 2018

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

Daniel est très amoureux de sa femme, mais il a beaucoup d’imagination et un meilleur ami parfois encombrant. Lorsque celui-ci insiste pour un diner « entre couples » afin de lui présenter sa toute nouvelle, et très belle, amie, Daniel se retrouve coincé entre son épouse qui le connaît par cœur et des rêves qui le surprennent lui-même.

Avis :

Immense acteur français dont le talent n’est plus à prouver, Daniel Auteuil aura mis beaucoup de temps avant de passer à la réalisation. Non pas que ce passage soit obligatoire, mais après plus de trente ans à faire l’acteur, c’est en 2011 que Daniel Auteuil réalisateur a vu le jour, avec « La Fille du puisatier« . Depuis, Daniel Auteuil a repris la caméra pour « Marius » et « Fanny« . Délaissant Marcel Pagnol, Daniel Auteuil remettait la casquette de réalisateur cinq ans après « Fanny » pour cette fois-ci nous entraîner dans un dîner entre couples avec « Amoureux de ma femme« .

Sur le ton de la comédie, « Amoureux de ma femme » et son casting de luxe laissait présager un petit moment amusant, mais malheureusement, ce fut très loin d’être le cas. Si l’on pourra sourire deux ou trois fois, et tomber amoureux de la sublime et très talentueuse Adriana Ugarte qu’on avait découverte dans « Julietta » de Pedro Almodovar, pour le reste, il n’y aura pas grand-chose à retenir de ce fantasme que s’est offert Daniel Auteuil qui y tient aussi le premier rôle. Barbant, confus, et finalement raté, ce dîner entre amis est finalement bien ennuyant…

Daniel rencontre un jour l’un de ses meilleurs amis qui vient de se séparer quelques mois plus tôt de sa femme. Femme qui est la meilleure amie de la femme de Daniel. Un mot en amenant un autre, Daniel finit par inviter son ami et sa nouvelle compagne à dîner le Samedi suivant. Si la femme de Daniel voit d’un mauvais œil ce dîner, elle fait un effort, essayant d’oublier la trahison. Mais ni sa femme, ni Daniel n’avait idée de la beauté de la nouvelle compagne de Patrick. Ce dîner va alors être la source de bien des jalousies, des opinions et surtout des fantasmes… ceux de Daniel…

Une déception, une belle déception, même venant d’un Daniel Auteuil qui s’est fait plaisir à filmer ses propres fantasmes. Et si ce n’est pas le cas, on est en droit de se poser la question, tant « Amoureux de ma femme » use et abuse plus que maladroitement des fantasmes de son personnage pour essayer en vain de prendre son public entre réel et fiction.

Si dans le fond l’idée en elle-même est plutôt bonne et pouvait donner de bons sujets, comme l’usure du temps sur un couple, ou encore l’amour dans un couple et sa solidité, le tout sur le ton de la comédie, on aurait pu espérer trouver un petit film anecdotique, qui nous aurait fait passer un petit moment de détente. Surtout que ce moment est tenu par des comédiens très talentueux qu’on aime, Daniel Auteuil, Gérard Depardieu (loin de ses comédies franchouillardes), Sandrine Kiberlain et surtout la sublime Adriana Ugarte qui s’aventure dans un premier rôle en français. Mais malheureusement pour nous, « Amoureux de ma femme » n’arrive même pas à nous amuser ne serait-ce que quelques minutes.

Le principal souci de ce quatrième film réalisé par Daniel Auteuil, c’est sa mise en scène et son montage. Alors qu’il aurait été plus simple, moins lourd et plus clair, de livrer un film de dialogues autour d’un dîner avec quelques petites parties fantasmées, Daniel Auteuil a fait tout l’inverse en choisissant de livrer un film qui n’est qu’un énorme fantasme pour son personnage. Ainsi, ces fantasmes viennent casser le fil rouge de ce film, de manière récurrente et bien trop longue. Entre le vrai et le faux, le film finit par très vite nous avoir à l’usure et finalement plus il avance et plus l’on se fiche de savoir si l’on est dans la réalité ou la fiction de son personnage. Ce choix, qui aurait pu être audacieux, est ici raté et terriblement agaçant.

Et finalement, dans ce grand cafouillage, seule Sandrine Kiberlain et Adriana Ugarte arrive à tirer leur épingle du jeu. La première étant l’unique élément drôle et amusant de ce film, et la deuxième, malgré de mauvaises scènes, arrive à être « captivante », tant elle monopolise l’écran.

« Amoureux de ma femme » est donc une belle déception. Agaçant et inintéressant au final, cette rêverie fantasmatique n’arrive jamais à nous emporter. Daniel Auteuil nous avait habitués à bien mieux, que ce soit derrière mais aussi devant la caméra. Bref, espérons que les fantasmes soient finis pour Daniel Auteuil et que sa prochaine réalisation relèvera bien le niveau.

Note : 06/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=626q32iI0ns[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.