décembre 10, 2022

Epouse-Moi mon Pote – Mariage Blanc

De : Tarek Boudali

Avec Tarek Boudali, Philippe Lacheau, Charlotte Gabris, Andy

Année : 2017

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

Yassine, jeune étudiant marocain vient à Paris faire ses études d’architecture avec un visa étudiant. Suite à un événement malencontreux, il rate son examen, perd son visa et se retrouve en France en situation irrégulière. Pour y remédier, il se marie avec son meilleur ami. Alors qu’il pense que tout est réglé, un inspecteur tenace se met sur leur dos pour vérifier qu’il ne s’agit pas d’un mariage blanc…

Avis :

Après Alibi.com, l’équipe que l’on aime tant est de retour dans Epouse-moi mon pote, un film de Tarek Boudali, le coéquipier et l’ami de Philippe Lacheau, qui jouent également dans le film. On retrouve ce duo de choc dans des rôles totalement différents, mais toujours autant hilarants du début à la fin, touchants chacun à leur manière et provocateurs sans pour autant envoyer de messages particuliers sur l’homosexualité ou le mariage. Si on devait retenir une chose ce serait que l’amour est aveugle : qu’aimer ne dépend pas du physique, du diplôme, de notre attirance sexuelle ou de toute autre distinction qui ne font pas de nous ce que l’on est vraiment à l’intérieur.

Tarek joue Yassine, un jeune étudiant marocain qui a de l’ambition et qui souhaite devenir architecte. Une soirée un peu trop alcoolisée perturbera tous ses plans, l’empêchant de rester en France et l’obligeant à demander la main de plusieurs de ses proches pour avoir des papiers français, repasser son diplôme et travailler dans le domaine de ses rêves. Y arrivera-t-il ? La bande-annonce nous donne quelques idées à ce propos en introduisant son meilleur ami Fred, joué par Philippe Lacheau, qui accepte de l’épouser et qui se plaira à jouer le mari parfait. Peut-être même un peu trop.

Pour déjouer leurs plans et ceux des nombreux mariages blancs, l’inspecteur Dussart va se faire une joie de les espionner, de les suivre partout et de les perturber un maximum pour leur faire enfin avouer la vérité. Philippe Duquesne, dont la réputation d’acteur n’est plus à faire, joue ici à la perfection le personnage vicieux, revanchard, psychopathe sur les bords, que l’on aime détester ou dont on adore se moquer.

La mère de Yassine (Baya Belal), son ancienne petite-amie jouée par la youtubeuse Andy, la petite-amie de Fred jouée par Charlotte Gabris, et des voisins un peu trop curieux (dont le fameux Julien Arruti) ne vont pas aider nos deux tourtereaux à cacher leur mensonge. C’est également sans compter l’environnement de travail de Yassine dans lequel un membre du PalmaShow s’est inséré. David Marsais semble tenir un rôle qui lui va comme un gant, celui d’un chef d’entreprise jeune, bobo sur les bords, manipulateur, et un peu trop tactile. Tous les acteurs sont fabuleux et nous font tous rire : Baya Belal est adorable dans le rôle de la mère poule et soucieuse du bon déroulé du mariage de son fils ; Andy impressionne dans sa performance de qualité qui ne laisse pas indifférent ; Julien Arruti, malgré un petit rôle, est toujours fourré dans les gags les plus trashs de l’équipe et Charlotte Gabris nous surprend tout du long, supportant les délires de son petit-ami mais n’oubliant jamais rien jusqu’à la fin.

L’histoire est agréable à suivre, même si certains rebondissements ne surprennent pas toujours. Le manque d’originalité ou les scènes attendues n’enlèvent rien au film qui est une véritable bonne comédie et un pur moment de détente. Les gags sont jouissifs, l’humour n’est pas lourd et les quiproquos sont toujours aussi nombreux que dans Alibi.com, comme les accidents mettant en scène des chiens. On rit, on sourit et dans les moments où l’humour disparaît quelque peu, on est touchés et captivés par l’intrigue et les personnages charismatiques.

Le film n’est pas du tout moralisateur que ce soit sur le mariage, les homosexuels, l’alcool ou l’immigration. Même si certaines blagues portent sur ces thèmes, on ne ressent aucune haine et aucun stéréotype malsain mis en avant. Certains clichés sont bien présents mais le sont dans un but bien précis : celui de nous faire rire. Le scénario est intelligent, et il faut bien avouer que l’homosexualité va bien à Philippe Lacheau et à Tarek Boudali qui nous étonnent tout du long. Le film réserve de multiples surprises, dont certaines scènes de fin qui nous font découvrir des facettes de leur talent auxquelles on ne s’attendait pas. Ils savent décidemment tout faire !

Le spectateur passe un bon moment et ne s’ennuie pas. Les thèmes abordés nous parlent et les acteurs nous donnent le meilleur d’eux-mêmes. Tarek Boudali, en plus d’être un bon acteur, est aussi un réalisateur qui a du potentiel et dont les prochains films seront maintenant très attendus. Epouse-moi mon pote est une comédie que l’équipe qualifie de trash car elle pourra en choquer certains ou perturber les plus jeunes. Comme l’autre comédie du moment, Coexister de Fabrice Eboué, une certaine ouverture d’esprit est nécessaire pour apprécier pleinement le film et sa portée.

Un bon moment de rigolade qui vous fera du bien !

Note : 19/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=Tozp8CnuPpI[/youtube]

Par Lildrille

Lildrille

Passionnée d’imaginaire et d’évasion depuis longtemps, écrire et lire sont mes activités favorites. Dans un monde souvent sombre, m'évader et fournir du rêve sont mes objectifs. Suivez-moi en tant qu'auteure ici : https://www.2passions1dream.com/. Et en tant que chroniqueuse aussi là : https://simplement.pro/u/Lildrille.

Voir tous les articles de Lildrille →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.