juin 29, 2022

The Dead

De : Howard J. et Jonathan Ford

Avec Rob Freeman, Prince David Osei, David Dontoh, Fae Ford-Brister

Année: 2010

Pays: Angleterre

Genre: Horreur

Résumé:

Après le crash d’un vol d’évacuation, le lieutenant Brian Murphy doit survivre en milieu hostile : un territoire dominé par les morts-vivants en pleine Afrique de l’Ouest.

Avis :

Faire un film de zombies n’est pas une mince affaire. Il faut dire que depuis l’avènement de La Nuit des Morts-Vivants du grand George A. Romero, du zombie, on en a bouffé à toutes les sauces. Et si on a du très bon, on se retrouve souvent avec du très mauvais, de l’opportuniste et du complètement fauché qui n’arrive jamais à dépasser le stade de simple film de morts-vivants avec des gens servant de casse-dalle. Décliné par la suite en différents genres comme la comédie ou le drame adolescent, le zombie fait désormais partie de la culture pop et de nombreux cinéastes tentent de s’approprier le mythe pour faire passer des messages profonds comme l’inexorable mort marchante, la société de consommation ou encore le fait que la nature humaine est ignoble. Le seul problème, c’est que parmi la flopée de films sur les zombies que l’on se bouffe chaque année, peu sortent du lot et rendent hommage aux métrages de Romero. The Dead y parvient-il ?

Produit pour pas grand-chose par deux frères britanniques, The Dead est un film de zombies qui propose d’entrée de jeu une nouveauté, le cadre. Plutôt que de mettre en place une intrigue dans une grande ville avec une poignée de survivants, les deux frères décident de placer leurs personnages en Afrique, en pleine savane. Environnement inhospitalier par excellence, le début du film va rajouter deux contraintes. Premièrement, on va voir les différents peuples complètement désorientés par ces attaques de zombies. Entre désespoir et inefficacité, on prendra en pleine face l’inexorable et lente montée de la mort. Ensuite, la deuxième difficulté, c’est le crash d’un avion avec seulement trois survivants, dont l’un va rapidement mourir à cause d’une blessure, un autre va s’enfuir tout seul et armé et le dernier, le héros en quelque sorte, va tout faire pour s’en sortir, espérant retrouver un avion quelque part dans ce pays qui lui est étranger. Le film va alors constamment jouer sur la différence de culture et la difficulté de se procurer un véhicule pour aller plus vite. Sur le point de la survie, le film est relativement intéressant et offre une bonne alternative aux différents métrages de morts-vivants.

Ce qui est bien aussi, c’est que le film va être porteur de différents messages intéressants, prenant à contre-pied les réflexions nihilistes de Romero. En premier lieu, le film met en avant la nécessité de l’entraide pour survivre. Entre le héros américain qui s’allie au soldat noir, et les différents peuples qui font une trêve pour vaincre ensemble l’ennemi commun, on peut voir dans le film des frères Ford une volonté de montrer que c’est seulement en s’unissant que l’on peut faire des choses bien. Un message un peu crédule et naïf, mais qui fonctionne et change radicalement de ce que l’on peut voir en général dans les films de zombies. D’ailleurs, la dernière scène est un peu clichée, appuyant beaucoup trop le côté humaniste du métrage. Néanmoins, le film n’est pas exempt de défauts.

Il faut savoir que The Dead est un film très lent et qui n’a pas vraiment d’enjeux dramatiques. On va suivre un personnage central qui va crapahuter dans la savane à la recherche de quoi survivre pour aller jusqu’à une base dans l’espoir d’y retrouver un avion ou de contacter une base américaine. Durant son voyage, il va faire quelques rencontres, avoir quelques frayeurs, mais qui ne relance vraiment l’intrigue et les enjeux, hormis la survie pure. Le rythme va donc en prendre un coup, et The Dead est un film lénifiant où il ne se passe pas grand-chose. Si certains peuvent y voir une ambiance lancinante et envoutante, avec l’omniprésence du soleil pour plomber un peu plus l’atmosphère, c’est peut-être un peu trop facile de juste déplacer une créature dans un univers inédit pour vraiment marquer au fer rouge les fans de zombie. On peut aussi y voir l’avancée inexorable de la mort, qu’importe ce que l’on peut faire pour survivre, mais là aussi, ce n’est pas assez accrocheur pour garder le spectateur en éveil. Enfin, la réalisation n’est pas forcément à la hauteur. Les séquences gores sont assez bien foutues grâce aux maquillages, mais durant les fusillades ou les scènes qui bougent un peu, la caméra semble avoir du mal à suivre le rythme et on se retrouve avec un montage hyper cut frénétique et qui a tendance à désorienter le spectateur.

Au final, The Dead est un film de zombies qui souffle le chaud et le froid. Si l’aspect lent et inarrêtable de la mort en marche est bien retranscrit, tout comme le message profondément humaniste (et finalement nihiliste puisqu’il faudrait une catastrophe comme celle-ci pour les humains se rendent compte de leur force ensemble), le manque d’enjeux et surtout le rythme très lent du film jouent en sa défaveur. En l’état, The Dead est un film agréable, qui sort du lot de par sa qualité intrinsèque, mais qui manque vraiment de punch pour pleinement convaincre.

Note : 12/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=OJVdqZww9aE[/youtube]

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.