septembre 27, 2022

Dr Kinsey

Titre Original : Kinsey

De : Bill Condon

Avec Liam Neeson, Laura Linney, Chris O’Donnell, Dylan Baker

Année: 2005

Pays: Etats-Unis, Allemagne

Genre: Biopic

Résumé:

En 1948, aux Etats-Unis, Alfred Kinsey publie un rapport historique sur les habitudes sexuelles de ses compatriotes. Ce document fait l’effet d’une bombe. Pour la première fois, le comportement sexuel humain fait l’objet d’une étude scientifique. Son travail déchaîna les passions et déclencha des polémiques qui font encore rage aujourd’hui.

Avis :

Bill Condon est un réalisateur qui n’a jamais vraiment brillé par son cinéma même s’il a été capable de nous offrir de bons, voire de très bons, divertissements. Mais bon, la plupart du temps, il a surtout capable été de nous offrir le plus mauvais, pour ne pas dire le pire du pire. Papa de films aussi différents que « Candyman 2« , « Dreamgirls« , « Mr Holmes« , « Twilight, Chapitre IV et V » « le cinquième pouvoir » ou dernièrement du remake de « La belle et la bête« , on peut noter pour lui qu’il s’essaie à tous les styles, quitte à se viander.

Au milieu de tout ça, Bill Condon détient une pépite, un moment de grâce qui s’appelle « Dr Kinsey« . Avec ce film, le réalisateur se lance dans un biopic pour le moins audacieux, car il nous raconte la vie et les études de celui qu’on appellera Dr Sex. Dans une Amérique puritaine, Alfred Kinsey va défrayer la chronique et libérer les mœurs en étant le premier à étudier sans aucun tabou ce qui se passe dans la chambre à coucher des américains. Et c’est entre humour, pudeur, respect et drame que Bill Condon livre un film juste, et surtout très intéressant, porté par des acteurs superbes.

Fin des années 30, début des années 40, Alfred Kinsey se lance dans une immense étude sur le comportement sexuel des êtres humains. Regroupant toute sa vie des témoignages de tous horizons, le Dr Kinsey décide peu à peu de les regrouper dans plusieurs tomes de rapport scientifique, afin de déculpabiliser ses compatriotes des dictats imposés. Ainsi quand son premier tome sort en 1948, il fait l’effet d’une bombe. Masturbation, rapport avant le mariage, liaisons extraconjugales, liaisons homosexuelles, bisexualité, le premier rapport Kinsey va attiser les passions et les sentiments de tous bords.

Parlons peu, parlons sexe aujourd’hui, avec « Dr Kinsey« , un film aussi casse-gueule qu’il est réussi. Le sexe, quoi qu’on en dise, reste un sujet délicat, surtout si l’on veut parler de toutes les sexualités sans tabou, sans gêne et sans jugement aucun. Avec ce film, Bill Condon livre là son film le plus osé, le plus délicat et paradoxalement le plus réussi.

En revenant sur la vie de Dr Sex, Bill Condon livre plusieurs films en un seul. Le premier est incontestablement un bon biopic sur la vie d’un homme hors norme, un visionnaire qui a consacré une très grande partie de sa vie à faire avancer les choses et libérer les mœurs et surtout les gens, en ne les jugeant pas et en leur faisant comprendre que ce qui se passait dans leur chambre à coucher ne regardait qu’eux et que la moindre parcelle de leur pratique sexuelle est normale.

Le deuxième film, qui se lie indéniablement au premier, c’est une belle, profonde et généreuse analyse de la société, des hommes et de leur pratique.

Si aujourd’hui, la sexualité est plus libérée qu’à l’époque, il reste encore des tabous et des pratiques qui dérangent, alors imaginez la bombe que le Dr Kinsey a lâchée en 1948. Première fois, position sexuelle, préliminaire, la simple question de plaisir, cunnilingus, fellation, masturbation, sodomie, rapports homosexuels, rapports bisexuels, orgasme, point G, plaisir interdit, travesti, sadomasochisme, allant même rechercher les témoignages les plus durs, les plus pervers, les plus déviants comme la zoophile ou la pédophilie. Bref, tout y est passé sans aucun jugement, en toute impartialité, simplement avec un objectif purement scientifique, le Dr Kinsey n’est pas là pour juger ces hommes et ces femmes qui se livraient, ce n’était pas le but de son étude. Et Bill Condon nous raconte parfaitement ça, à travers un Liam Neeson incroyable.

Nous, on est aussi fasciné que dérangé par le sujet, les formes, les pratiques. On s’instruit, autant qu’on est parfois catastrophé des discours tenus par des dictats religieux ou simplement le regard de l’autre (parfois, un silence est bien plus évocateur), qui peuvent encore s’appliquer aujourd’hui.

Avec ce film, Bill Condon nous fait prendre conscience de l’avancée de la société, même si cette dernière demeure encore pleine de jugements. On est touché par beaucoup de personnages frustrés et malheureux dans leur sexualité, se créant des problèmes qui n’en sont pas. Bill Condon n’hésite pas à tenir et aller au bout de son sujet, quitte à nous mettre parfois mal à l’aise et nous repousser sur nos propres jugements.

Avec ce film, Bill Condon nous raconte aussi parfaitement l’impact que les études de Kinsey ont eu sur le pays à l’époque. Gloire, fascination, moment de grâce, libération, mais aussi rejet, jugement, écœurement et déchéance. Bref, son film est riche, complexe et Bill Condon s’en sort avec tous les honneurs, si bien qu’on a bien du mal à comprendre après ce film tous ses échecs sur d’autres, tant on n’a l’impression que ce n’est pas le même réalisateur qui était à la barre.

« Dr Kinsey« , c’est aussi un Liam Neeson impérial dans un rôle qui le sort de ses productions habituelles, et même à l’époque. C’est rôle complexe qui explore aussi la sexualité libérée de Kinsey, qui était bisexuel, que son obsession, quitte à aller jusqu’à la folie pour son projet ou encore son impartialité face à des témoignages d’une lourdeur extrême. À noter que ce regard engagé, bienveillant et sans jugement, on le retrouve aussi chez Laura Linney, Peter Sarsgaard et Timothy Hutton qui sont spectaculaires. Et l’on sera bouleversé par le témoignage de John Lithgow.

Bref, tout ça pour dire que s’il fallait n’en retenir qu’un de la filmographie de Bill Condon, c’est bien ce « Dr Kinsey« . Avec ce film, le réalisateur a pris des risques, tout comme ses acteurs, et ça fait du bien. Aussi dramatique que léger, aussi constructif qu’amusant parfois, aussi bienveillant que parfois difficile, car ça peut nous renvoyer à nos propres jugements. Bref, « Dr Kinsey » est un film qui se déroule dans les années 40 et qui pourtant reste dans un sens terriblement d’actualité et ça, même plus dix ans après sa sortie.

Note : 17/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=5UxVz4tn7ZA[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.