décembre 9, 2021

Akira

De : Katsuhiro Otomo

Avec les Voix de Mitsuo Iwata, Nozomu Sasaki, Mami Koyama, Tesshô Genda

Année : 1988

Pays : Japon

Genre : Animation

Résumé :

Tetsuo, un adolescent ayant vécu une enfance difficile, est la victime d’expériences visant à développer les capacités psychiques qui dorment en chacun de nous. Ainsi doté d’une puissance que lui-même ne peut imaginer, Tetsuo décide de partir en guerre contre le monde qui l’a opprimé. Dès lors, Il se retrouve au cœur d’une légende populaire qui annonce le retour prochain d’Akira, un enfant aux pouvoirs extraordinaires censé délivrer Tokyo du chaos…

Avis :

Katsuhiro Ôtomo est un auteur de bande dessinée, mais est aussi connu pour son travail en tant que cinéaste. Si le réalisateur commence à se faire connaitre avec des bandes dessinés et des mangas, comme « Dōmu« , « Akira » ou encore « Les Humanoïdes Associés« , c’est avec son passage à la réalisation qu’il va se faire connaître. On pourrait même dire qu’il va entrer dans la légende, en offrant ce que beaucoup considèrent comme le meilleur film d’animation japonaise jamais créé.

Alors qu’il est l’auteur du manga « Akira« , après quelques essais derrière la caméra, Katsuhiro Ôtomo décide de se lancer dans l’adaptation de son propre manga. Film d’anticipation incroyable, film d’animation démentiel, « Akira » mérite amplement toutes les éloges que l’on peut entendre à son sujet.

Tetsuo est un jeune homme qui n’a pas eu une vie facile. Faisant partie d’un gang de motards, une nuit, alors qu’il évite un enfant, il fait un grave accident de moto. L’enfant en question était recherché par plusieurs organisations. En retrouvant l’enfant, ils enlèvent Tetsuo et vont l’obliger à faire partie d’une expérience qui vise à développer des capacités cachées en chacun d’entre nous. Mais ce que cette agence n’avait pas prévu, c’est que l’expérience fonctionnerait trop bien et bientôt, ils vont perdre le contrôle de Tetsuo qui se lance alors dans la recherche de quelque chose ou quelqu’un appelé Akira…

Incroyable, passionnant, visuellement un chef d’œuvre, « Akira » est bel et bien aussi phénoménal qu’on le dit. Phénoménal dans ce qu’il nous montre, dans son ambiance incroyable et unique, mais aussi phénoménal dans ce qu’il nous raconte, dans les sujets sur lesquels il s’arrête. D’ailleurs, un second visionnage est plus que nécessaire pour comprendre davantage les nuances et les subtilités, « Akira« , dans sa découverte reste une claque.

La première chose qui frappe quand on découvre le film de Katsuhiro Ôtomo, c’est l’incroyable visuel de son film qui s’avère être presque une expérience à lui seul.

Graphismes, animations, détails et idées sont grandioses. « Akira » est une mine d’or d’inspiration, de fascination et de curiosités. Passant d’un style à l’autre, tout en gardant un univers et une mythologique qui lui est propre, on se perd à s’arrêter sur des détails de certains plans. On prend un sacré pied à suivre des séquences dantesques et inimaginables qui, près de trente ans plus tard, sont d’une incroyable ingéniosité et bien meilleures dans leurs idées et leurs pertinences que bien des films entiers. Parfaitement tenu, même si Katsuhiro Ôtomo peut nous perdre parfois, il sait très bien où il veut nous emmener et comment nous y emmener. Le final interminable et jubilatoire à la fois, sera l’un des plus bluffants, sanglants, percutants et un brin tripé qu’on ait pu voir.

L’autre claque qu’ »Akira » offre, c’est bien entendu l’intrigue qu’il nous raconte. Une intrigue qui là encore s’avère une expérience unique, tant elle peut être perçue de différentes manières par ceux qui regardent le film. Katsuhiro Ôtomo nous entraîne dans un futur où la violence fait partie intégrante du quotidien des personnages. Une violence qui sera parfaite, visuellement étonnante, tant le film peut être sanglant et imprévisible. L’intrigue est complexe, mais reste compréhensible, même si elle ne se donne pas facilement. Le réalisateur aborde une multitude de sujets et de thèmes à travers ses personnages, mais aussi à travers son futur et ses autorités, qui vont amener beaucoup de sujets de société qui ne seront parfois pas si loin de la vérité de notre époque. Messages sur la société et réflexions philosophiques sur l’être humain et la conscience ou les actes passés et présents seront de la partie. Des réflexions qui seront posées par tout un panel de personnages plus intrigants et forts les uns que les autres. Et tous sont nécessaires à l’œuvre.

Enfin, il est impossible d’évoquer « Akira » sans faire mention de l’incroyable BO du film. Une BO aussi étrange que tripée, fascinante et nécessaire. Une BO qui confirme cette ambiance unique. Une BO qui donne des airs à « Akira » de grandes messes de science-fiction. Une BO qui est régal pour nos oreilles et donne finalement encore plus de caractère, de cachet et de profondeur que le film n’avait déjà.

On a très souvent entendu dire que « Akira » était extraordinaire et franchement, c’est même mieux que ça. Il s’agit là d’un immense film d’animation, d’action, d’anticipation et de philosophie. Bref, dans le domaine de l’animation, et du cinéma tout court, « Akira » est un incontournable, un pilier qui se laisse admirer encore et encore…

Note : 20/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=A2Jxx1EMcJo[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.