février 4, 2023

Un Sac de Billes – Duguay Fait du Triste

De : Christian Duguay

Avec Dorian Le Clech, Batyste Fleurial, Patrick Bruel, Christian Clavier

Année : 2017

Pays : France

Genre : Drame

Résumé :

Dans la France occupée, Maurice et Joseph, deux jeunes frères juifs livrés à eux-mêmes, font preuve d’une incroyable dose de malice, de courage et d’ingéniosité pour échapper à l’invasion ennemie et tenter de réunir leur famille à nouveau.

Avis :

Drôle de carrière que celle de Christian Duguay. Réalisateur canadien, Christian Duguay débute sa carrière dans le cinéma d’action américain, offrant quelques pépites comme « L’art de la guerre » avec Wesley Snipes ou encore « Planète hurlante » ou le téléfilm « Hitler, la naissance du mal« . On remarquera aussi que c’est Christian Duguay qui a pris la succession de David Cronenberg sur les films « Scanners« . Puis après avoir écumé le cinéma américain pendant presque une vingtaine d’années, le réalisateur débarque chez nous avec un succès, « Jappeloup« . Depuis, il semblerait que Christian Duguay se soit établit chez nous.

Cette nouvelle adaptation du célèbre roman éponyme de Joseph Joffo, « Un sac de billes » devait être réalisé par Olivier Dahan, mais alors que le réalisateur a travaillé sur le scénario, c’est finalement Christian Duguay qui hérite du projet.

« Un sac de billes » version Christian Duguay avait de quoi faire peur en raison d’un casting très facile. Un casting qui voit réunir Patrick Bruel, Kev Adams et Christian Clavier. Oui, de quoi avoir de sérieuses craintes, mais finalement, même si ce « … sac de billes » reste très classique et ne prend aucun risque dans sa réalisation, il n’en reste pas moins un joli film touchant et surtout tenu par deux petits acteurs extraordinaires qui relèvent à eux seuls le film de Christian Duguay,  auquel on rapprochera d’avoir donné dans la facilité et le larmoyant.

Paris 1942, Joseph et Maurice, deux jeunes garçons juifs, sont envoyés seuls par leurs parents en zone libre. Les deux gamins vont être livrés à eux même. Et alors qu’ils pensaient qu’une fois arrivés à Nice et leurs parents retrouvés la liberté serait acquise, ce ne sera que le début d’un combat difficile pour la survie.

Nouvelle adaptation du célèbre roman, « Un sac de billes » est un joli film tout à fait plaisant à suivre. Christian Duguay nous offre-là un joli parcours et une belle leçon de vie et de courage. On connaît tous l’histoire de ces parents qui sont obligés de se séparer de leurs enfants pour mieux les sauver et Christian Duguay nous raconte très bien cette histoire, et ce parcours aussi surprenant qu’exceptionnel.

Son film aborde l’horreur de cette époque sur un ton plutôt léger et enfantin. On s’amuse avec ces deux gamins, à travers des aventures et des malheurs qui sont très loin d’être tendres. Le scénario est construit comme un parcours initiatique, qui verra grandir ces deux garçons au fur et à mesure des duretés des épreuves qu’ils vont rencontrer sur leur chemin.

Ce qui est très bien vu avec cette nouvelle adaptation, c’est qu’elle est pleine d’espoir, de rires et de bêtises. À aucun moment Christian Duguay ne tombe dans un film noir, l’histoire l’étant déjà assez et se suffit à elle seule.

Pour ce film, le réalisateur nous a trouvé deux gamins absolument incroyables et derrière des pointures, Dorian Le Clech et Batyste Fleurial sont le cœur, le plaisir et l’âme du film de Christian Duguay. On ira même jusqu’à dire que malgré les bons arguments que le film possède, sans ces deux gamins, il reste clair que ce « Sac de billes » aurait certainement été moins bon et plaisant. Ces deux gamins sont promis à un bel avenir, du moins on l’espère.

« Un sac de billes« , c’est aussi un film très bien filmé, qui détient de belles images, un bon rythme et devant lequel on restera enthousiasmé par la qualité de la reconstitution. Très varié, au grès des voyages des frères Joffo Christian Duguay offre un film pointilleux, crédible et beau sur tous ses plans et dans toutes ses scènes. De Paris à Nice en traversant la campagne ou encore s’aventurant dans la montagne, ce « … sac de billes » respire le travail et l’envie d’offrir le meilleur.

Mais voilà, si le film a des qualités indéniables, il a aussi ses défauts et le plus agaçant reste la facilité et le choix du réalisateur de pousser vers quelque chose de larmoyant. Tout est beau, tout est bien apporté, mais la mise en scène est si évidente et appuyée par des lancées de violons que l’émotion en est amoindrie, car l’on sent que le réalisateur veut et indique le moment touchant, l’endroit où il faut pleurer et cette façon de faire est mal venue et surtout agaçante. Les deux gamins sont si poignants et doués qu’il n’y avait pas besoin de toute cette mise en scène derrière pour donner l’émotion.

On remarquera aussi des voix off qui sortent de nulle part et qu’on a bien du mal à comprendre.

Et enfin, on ne peut passer à côté du fait que le film de Christian Duguay soit fait de manière à plaire au plus grand nombre. Certes ce ton enfantin est plaisant, et même amusant, mais « Un sac de billes » aurait mérité d’être plus marquant, car comme on le disait plus haut, le film est marquant de par la présence de Dorian Le Clech et Batyste Fleurial. Enlevez-lui ça, et même s’il est bien filmé, bien raconté, il ne reste finalement pas grand-chose qui s’ancrera dans nos souvenirs.

« Un sac de billes » est donc un joli film, plaisant à suivre, qui fait tout pour être bon, bien et joli. Mais à force de vouloir plaire à tous, le film de Christian Duguay finit par n’apporter aucune surprise et peu d’émotion. Et finalement, c’est bien ces deux petits acteurs qui sauvent son film de l’oubliable.

Bref, « Un sac de billes » est un doux mélange entre plaisir à suivre, car l’histoire elle-même est intéressante et déception, car il aurait mérité d’être bien plus prenant, et il en avait les moyens. Et finalement, malgré tout ceci, on reste aussi surpris de ne pas avoir de regret de l’avoir découvert. Surpris aussi que le film ne soit pas vraiment mauvais au vu de son casting (bon Kev Adams en résistant, on n’y croit pas un instant, mais on trouve de belles scènes avec Christian Clavier et même Patrick Bruel).

Note : 12/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=L62WgEfDs44[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.