septembre 27, 2022

Airbourne – Breakin’ Outta Hell

airbourne-1-640x640

Avis :

L’Australie n’est pas seulement une terre hostile par sa faune à cause de la présence de serpents, d’araignées, de méduses, de requins ou encore de renards volants. C’est aussi l’un des berceaux du hard rock et une foule de groupes sont sortis de la gigantesque île pour devenir des formations célèbres dans le monde entier. Et si bien évidemment le premier groupe qui vient en tête est AC/DC, il y a une autre formation qui commence à leur faire de l’ombre, c’est Airbourne. Fondé en 2003 lors de pauses dans un hôtel car les membres travaillaient au même endroit, Airbourne s’est rapidement fait un nom malgré des difficultés à passer sur les ondes locales. En effet, malgré un premier album salué par la critique, le groupe a du mal à se faire connaître et il aura fallu attendre que la musique soit dans des jeux vidéo pour que le groupe explose clairement. Arpentant un hard rock qui n’est pas sans rappeler AC/DC, le groupe souffre tout de même de la comparaison avec leur frère ainé, car non seulement ils officient tous les deux dans le même style, mais en plus, les voix sont assez similaires, optant pour un aigu assez criard. Mais Airbourne ne se laisse pas abattre pour autant, notamment parce qu’être comparé à AC/DC est un honneur, mais aussi parce que le groupe tourne à plein régime. Breakin’ Outta Hell est leur dernier album en date, un album qui arrive trois ans après le précédent, à cause, entre autre, de tournées interminables.

Nous avions donc laissé Airbourne il y a près de trois ans sur un excellent album, qui montrait toute la puissance du groupe et son énergie envahissante. C’est bien simple, le groupe australien est tellement énergique qu’il donne envie de headbanger à tout bout de champs, et la plupart de leurs morceaux rentrent rapidement en tête. Qu’en est-il de ce nouvel opus ? Et bien c’est sensiblement la même chose, même si le groupe essaye de fournir de pièces plus travaillés et des titres plus en mid-tempo, permettant au chanteur de maîtriser un peu plus sa voix, partant moins dans le criard. Le skeud démarre avec le titre éponyme, Breakin’ Outta Hell, un morceau puissant, relativement classique et qui permet une entame directe, montrant de façon claire et concise que le groupe n’a pas perdu de sa verve. Bien au contraire, il continue à fournir des morceaux assez binaires mais qui fonctionnent grâce à une maîtrise technique totale. Ainsi, des titres comme Down on You, Get Back up ou encore It’s Never Too Loud For Me sont autant d’exemples qui montrent que la formation est toujours dans un excès d’énergie contagieux. On sent d’ailleurs que certains titres sont faits pour la scène.

airbourne

Mais on sent aussi une certaine maturité dans ce nouvel opus. En effet, au milieu des titres plutôt classiques du groupe, on retrouve des pistes plus longues, moins dynamiques, mais pour autant toujours dans le sillon de ce que le groupe propose. Ainsi, Rivalry ouvre le bal des morceaux en mid-tempo, fort sympathique, mais beaucoup moins enjoué que le reste. Le rythme est plus lent, plus scandé et il y a une réelle volonté de créer une atmosphère de bagarre. Le morceau a d’ailleurs été choisi pour devenir le second hit de l’album. Thin the Blood, qui lui est beaucoup plus dynamique, rentre plutôt dans une case rockabilly sous acide avec des relents de rock des années 50/60 dans les riffs de gratte. Il s’agit d’un titre original, qui donne une furieuse envie de bouger, mais qui fait aussi écho à un rock que l’on a perdu l’habitude d’écouter et c’est dommage. On peut aussi évoquer Never Been Rocked Like This, qui ne possède pas forcément de refrain, mais juste la phrase du morceau répétée à plusieurs reprises avec des riffs entêtants. Enfin, difficile de ne pas parler du titre qui clôture l’album, It’s All for Rock n’Roll, un morceau plus calme mais qui donne toujours une furieuse envie d’hocher la tête, notamment grâce à un rythme savamment dosé et des paroles fédératrices autour d’un style immortel, le rock.

Au final, Breakin’ Outta Hell, le dernier album en date d’Airbourne, est une belle réussite qui poursuit le succès du précédent opus, Black Dog Barking. Gardant toujours une énergie communicative avec des riffs de folie, des solos courts mais efficaces et surtout des shows scéniques de folie, Airbourne s’assure encore l’adhésion de fans, surtout qu’il semblerait que ce soit le seul qui officie dans un hard rock pur et sans fioriture, rappelant bien évidemment AC/DC mais pas que, et c’est là-dessus que le groupe gagne à être connu, c’est qu’il a réussi à s’affranchir d’un modèle, assurant une identité et une volonté de faire aussi bien, si ce n’est mieux par moments.

  1. Breakin’ Outta Hell
  2. Rivalry
  3. Get Back Up
  4. It’s Never Too Loud For Me
  5. Thin the Blood
  6. I’m Going to Hell For This
  7. Down on You
  8. Never Been Rocked Like This
  9. When I Drink I Go Crazy
  10. Do Me Like You Do Yourself
  11. It’s All For Rock N’Roll

Note: 17/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=SZvBIgEPLrA[/youtube]

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.