juillet 22, 2024

Teenage Cocktail

14341931_1419349664745105_1989197505_n

De : John Carchietta

Avec Nichole Bloom, Fabianne Therese, Pat Healy, Michelle Borth

Année: 2016

Pays: Etats-Unis

Genre: Drame

Résumé:

Annie et Jules se rencontrent au lycée. Une amitié laissant place à des sentiments plus forts se construit alors. Mais dans une ville où l’avenir est ennuyeux et incertain, les deux jeunes filles décident de partir.

Avis:

Réalisateur New-Yorkais, « Teenage Cocktail » est le premier film solo de John Carchietta. Après avoir coréalisé pendant des années avec Carl Morano, aussi bien sur des courts-métrages que sur des documentaires et un film d’horreur, « Late Fee » sorti en 2009, John Carchietta a eu des envies de voler seul.

Et c’est donc avec « Teenage Cocktail » que John Carchietta s’offre son baptême de l’air. Quand on tombe sur l’affiche de « Teenage Cocktail » et qu’on l’associe à son titre, on s’attend à ce que le film de John Carchietta soit une comédie sur des « teenagers ». Une comédie peut-être à la « Projet X » qui risquerait de fort bien déraper dans le trash et le lourd, comme beaucoup d’autres comédies ont pu le faire par le passé. Mais on s’est bien trompé, puisque « Teenage Cocktail » est très loin de cela. Avec ce premier film, John Carchietta raconte les premiers émois amoureux, tout comme les dérives d’internet, sur une nouvelle génération d’adolescents en perte de repères. Un film fort intéressant, même s’il a tout de même ses défauts et ses maladresses.

14315505_1419349761411762_1476586901_o

Annie vient d’emménager avec ses parents dans une petite ville perdue au milieu de nulle part. L’adolescente reprend le lycée à contre cœur, mais très vite son regard s’illumine pour la belle Jules. Remarquant Annie, Jules l’aborde. Entre les deux adolescentes, le contact passe très bien et très vite, elles deviennent alors inséparables. L’amitié naissante laisse place aux sentiments et les deux jeunes filles commencent alors une belle aventure. Mais piégées dans cette ville sans avenir, elles rêvent d’ailleurs. Mais pour partir, il leur faut de l’argent et c’est ainsi que Jules parle à Annie d’un site internet pour le moins particulier.

L’adolescence, un sujet récurrent dans le cinéma. À toute époque, le sujet fascine des réalisateurs et c’est parce qu’il y a beaucoup à en dire, surtout que plus les générations passent et plus les adolescences et les adolescents changent. Un adolescent du début des années 2000 n’a pas grand chose à voir avec celui de 2016 et avec ce constat, il est normal que régulièrement des réalisateurs s’arrêtent sur le sujet et veulent peindre de nouveaux portraits.

Avec « Teenage Cocktail« , John Carchietta s’arrête sur l’adolescence et les dérives d’Internet, un sujet ô combien intéressant et surtout utile, car Internet fait partie de la vie de tous les jours et les enfants des années 2000 ont grandi avec.

« Teenage Cocktail » est un film qui commence comme un banal film sur une histoire d’amour. John Carchietta va donc aborder dans un premier temps les sentiments amoureux, leurs confusions, ainsi que l’homosexualité dans une petite ville. « Teenage Cocktail » s’ouvre comme un film amoureux et plein de jolis sentiments, même parfois s’il est aussi ambigu et bête. On se laisse facilement prendre par l’histoire de ces deux jeunes filles et c’est là, une fois pris, que son réalisateur décide de changer peu à peu son film. Petit à petit, au gré des rebondissements et des décisions que prennent Annie et Jules, « Teenage Cocktail » devient plus sombre et presque dérangeant. Une fois installés les rêves naïfs de ces deux ados, John Carchietta bascule dans un film qui essaie de démontrer la force et les dangers d’Internet. Malgré le fait que le scénario, dans ses rebondissements, soit quelque peu flémard et qu’on y trouve des incohérences assez flagrantes (les réactions d’un père par exemple), « Teenage Cocktail » a toutefois le mérite de poser les bonnes questions et d’interroger sur des sujets assez brûlants. On appréciera que le réalisateur garde en permanence un ton réaliste, sans pour autant tomber dans le film trash ou glauque. On pourra même dire de l’ambiance de « Teenage Cocktail » qu’elle est à l’image de ses adolescentes, c’est-à-dire naïve, ce qui n’est pas plus mal.

La mise en scène qu’a choisie John Carchietta pour nous présenter son histoire manque parfois de souffle, et elle peut être grossière à d’autres moments, mais sur l’ensemble du film, on n’y trouve notre compte et l’on suit son film avec intérêt.

« Teenage Cocktail« , c’est aussi le plaisir de découvrir deux actrices talentueuses et attachantes, malgré des réactions assez bêtes de leurs personnages. C’est deux actrices, c’est Nichole Bloom qui incarne Annie et Fabianne Therese qui incarne Jules. Le duo et leur couple fonctionnent bien, il y a une belle alchimie qui se dégage d’elles et c’est avec plaisir et intérêt qu’on les suit dans leur aventure dangereuse et inconsciente.

14315786_1419349668078438_410119996_o

« Teenage Cocktail » est donc un film sympathique, qui a ses défauts, mais qui a aussi et surtout des qualités. Avec ce premier film, John Carchietta pose de vraies questions, apporte un fond et ouvre le débat sans pour autant généraliser sur l’ensemble d’une génération.

Note : 13,5/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=SWnKObOLctQ[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.