novembre 29, 2021

Frenzy

13598844_1355096777837061_1131155294_n

De : Alfred Hitchcock

Avec Jon Finch, Alec McCowen, Barry Foster, Billie Whitelaw

Année: 1975

Pays: Etats-Unis

Genre: Policier

Résumé:

Londres est terrorisé par une succession de meurtres dont l’auteur demeure inconnu. Des femmes meurent étranglées par une cravate que l’assassin laisse au cou de ses victimes…

Avis:

Imaginons que le cinéma devait avoir une cour des sages à qui de jeunes réalisateurs viendraient demander conseil, alors Alfred Hitchcock en serait incontestablement le président. Long d’une carrière de presque soixante ans, plus d’une cinquantaine de films à son actif, et l’on ne parle pas des courts, moyens ou autres épisodes de sa série, Alfred Hitchcock est le maître parmi les maîtres.

« Frenzy » est l’avant-dernier film qu’Hitchcock a mis en boite et c’est un film dont on n’entend peu parler. Et sans que ce soit un grand film, on dira même qu’il reste mineur dans la carrière de son réalisateur, « Frenzy » regroupe tous les thèmes chers à son auteur et c’est avec un certain suspense que le réalisateur nous tient jusqu’à son final.

13589111_1355096891170383_2093600557_o

Londres vit sous tension, car un tueur appelé le tueur à la cravate, étrangle des femmes et la police n’a aucune piste. Richard Blaney est un homme d’une trentaine d’années bien avancé. Alors qu’il vient de se faire renvoyer de son emploi, il reprend contact avec son ex-femme afin de lui demander de l’aide. Son ex-femme, Brenda, qui tient une agence matrimoniale, va être à son tour la victime du tueur à la cravate. Par un immense quiproquo, la secrétaire va alors accuser Richard du meurtre de Brenda et des autres hommes. Désormais recherché par tout Scotland Yard, Richard va devoir prouver son innocence, mais comment faire quand tout, absolument tout, joue contre lui…

« Frenzy » est un film que l’on qualifiera d’honnête. Bien loin des chefs-d’œuvre que Sir Alfred Hitchcock a pu nous offrir, « Frenzy » reste une œuvre honorable malgré ses défauts et un film plaisant et intéressant. Très classique et facile dans son intrigue de base, « Frenzy » regroupe tout ce que l’on a pu adorer chez le réalisateur. Crimes, enquête, un innocent accusé à tort et un héros malgré lui sont de la partie dans ce film qui sera finalement terriblement Hitchcockien de son premier plan à son dernier.

Dès la scène d’ouverture, rudement bien amenée, Hitchcock nous fait entrer dans le jeu. Le scénario est correct et l’enquête est bien tenue. Bonne découverte, c’est avec un petit plaisir qu’on va suivre les déboires de son personnage principal. « Frenzy » ira même jusqu’à nous réserver de jolies surprises dans son enquête. Mensonges, trahisons, évasions et découvertes glaçantes rythmeront les deux heures que va durer le film. Si parfois le réalisateur s’attarde sur certains éléments qui ne seront pas forcément très utiles pour l’avancée de l’histoire, apportant avec eux quelques longueurs, Hitchcock nous tient tout de même avec tout ce qui règne autour de la cavale et surtout la résolution, la vérité autour de son personnage principal. Hitchcock, en grand maître du suspens, arrive sans aucun mal à nous tenir en haleine de ce côté-là, arrivant même à nous surprendre, embarquant son personnage assez loin dans sa spirale infernale et l’on se demande bien comment il va bien pouvoir prouver son innocence. Et cette spirale infernale est le grand intérêt du film.

On appréciera la tenue du film par Jon Finch qui est vraiment très bon dans le rôle de cet homme que tout accuse. C’est vraiment lui qui se démarque du reste du casting. Hitchcock a très bien su le diriger et le filmer et surtout lui offrir un rôle intéressant. Dans un autre sens, on ne pourra pas en dire autant pour le comédien (dont je tairais le nom volontairement pour garder le suspens) qui joue l’assassin. L’acteur n’arrive pas être convaincant et grossit chacune des émotions et des ressenties de son personnage, ce qui donne une caricature devant laquelle on reste assez perplexe.

Dans les mauvais côtés du film, on notera tout de même que contrairement à d’autres films du réalisateur, « Frenzy » a quelque peu vieilli et pas toujours en bien. Si l’ambiance froide de ce Londres « rétro » reste bonne, si l’on reste pris dans le suspens autour de l’intrigue de son innocence, on restera plus dubitatif sur certains éléments. Les meurtres par exemple, ont pris un sacré coup de vieux, tout comme la démence et jouissance de son meurtrier au moment des actes qui seront presque vulgaires. On sera même étonné de ces scènes, car d’ordinaire, le réalisateur est bien plus dans la suggestion que dans la démonstration. Ici, Hitchcock nous en montre peut être un peu trop et le tout est assez caricaturé, ce qui abîme notre découverte, en plus du fait que le tout ait mal vieilli.

13595380_1355096844503721_1040807496_n

« Frenzy » est un film qui est loin d’être un essentiel dans la filmographie de son réalisateur. C’est un petit film inégal, qui a ses défauts, mais aussi ses qualités, notamment tout le suspens qui règne autour de l’innocence de son personnage.

Note : 13/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=0gWjZpkkkIs[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.