novembre 30, 2021

Joe Cocker – Fire It Up

1352847461_joe_cocker_-_fire_it_up

Avis :

Comment évaluer la qualité musicale de quelqu’un ou d’un groupe. Il me semble assez évident de parler de la longévité des musiciens. En effet, on peut facilement dire que des groupes comme les Rolling Stones, The Who ou encore Bruce Springsteen et même notre Johnny Hallyday national sont des légendes de la musique tant cela fait longtemps qu’ils arpentent les planches des concerts et qu’ils font des millions d’entrée partout où ils vont. Que l’on aime ou que l’on n’aime pas, il faut savoir reconnaître le talent de quelqu’un quand il perdure. Et Joe Cocker fait assurément partie de ceux-là. A 68 ans, le rockeur à la voix rauque revient pour un 23ème album studio. Alors qu’il s’est fait connaître de façon incroyable lors du festival de Woodstock en 1969 notamment grâce à sa reprise des Beatles With a Little Help from my Friends, le crooner s’était surtout fait connaître pour faire des reprises comme la magistrale You Can Leave Your Hat On de Randy Newman. Depuis quelques temps, le papy essaye de faire des compositions originales et de se faire un bagage de chansons qui lui appartiennent. Fire It Up en fait partie. Mais l’album est-il bon ? Le son et l’énergie sont-ils toujours là, à 68 ans ? Allons écouter cela de plus près !

L’album s’ouvre sur la chanson éponyme de l’album et il donne une bonne entrée en matière. Plutôt rock et montant crescendo, le son est bon et on sent que ce bon vieux Joe a toujours la forme. On retiendra tout de même un gros style piqué à Bruce Springsteen tant les deux voix se ressemblent et que le style musical est le même. On retrouvera d’ailleurs cette comparaison avec le morceau I Come in Peace. Les guitares sont bien présentes, tout comme les claviers rendant certains morceaux bien pêchus et très intéressants, comme la dernière chanson citée. Bien entendu, tout l’album n’est pas aussi rock, car on connait la propension du monsieur pour aller vers les morceaux plutôt nostalgiques et mélancoliques. You Don’t Need a Million Dollar ou encore You Love me Back sont comme de belles ballades malgré leurs côtés un peu redondant. On retrouvera aussi un morceau un peu plus festif qui allie assez rock blues et rock pur, avec trompettes et chœurs féminins et il faut dire que I’ll Be The Doctor demeure un des morceaux les plus sympathiques de l’album. Néanmoins, tout n’est pas rose dans cet album. En effet, on retrouvera certains morceaux un peu lénifiants, voir carrément chiants comme Younger ou You Don’t Know What You’re Doing to Me. Du coup, sur l’ensemble, et même si la clôture avec Weight of the World est plutôt agréable, l’album ne marque pas et n’est pas si exceptionnel que ça. Il y a un petit je ne sais quoi qui fait que le skeud ne marque pas les mémoires malgré un côté agréable et mélodique.

dxc__hy3584312

Au niveau de la voix, le chanteur n’a rien perdu de sa superbe. Connu pour sa voix caverneuse et rauque, il continue à faire vibrer nos oreilles grâce à son organe si spécial. S’il semble très à l’aise dans les ballades et les morceaux rock où il ne faut pas trop forcer, on sent tout de même une pointe de fatigue dans les cordes vocales. En effet, dès qu’il veut tenter un petit cri, comme dans I’ll Be The Doctor, on sent que rien ne sort malgré ses efforts. Heureusement, il se fait aider par des chœurs féminins, rendant le tout plus joli et un peu moins masculin. Néanmoins, on le retrouvera très au point sur les morceaux plus blues comme The Letting Go, chanson reprenant le rythme de basse du blues et alliant quelques trompettes pour faire bien et on sent Joe Cocker en pleine possession de ses moyens et cela donne un vrai bon morceau de classic rock.

Au final, Fire It Up, le dernier album de Joe Cocker n’est pas un mauvais album. Bien au contraire, il associe de bons morceaux classiques de rock et de blues, avec de délicieuses ballades. Seulement, il y a un petit truc qui fait que l’album devient vite redondant et que l’on s’en ennuie vite. La faute peut-être à des morceaux dont les refrains ne rentrent pas assez dans la tête. A mon sens, il rejoint le Wrecking Ball de Bruce Springsteen, des albums sympathiques, mais loin de leurs meilleures productions.

  1. Fire It Up
  2. I’ll Be The Doctor
  3. You Love Me Back
  4. I Come In Peace
  5. You Don’t Need a Million Dollars
  6. Eye on the Prize
  7. Younger
  8. You Don’t Know What You’re Doing To Me
  9. The Letting Go
  10. I’ll Walk in the Sunshine Again
  11. Weight of the World

Note: 13/20

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=rHHDZAzjujg[/youtube]

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.