juin 22, 2021

Overclocked Thérapie de Choc

Overclocked

Résumé :

Nous incarnons le Docteur David McNamara, psychiatre réputé pour guérir des patients grâce à une certaine méthode qu’il garde secrète. David est appelé à New-York alors qu’une cinquième personne est encore victime d’hallucinations suivie d’une perte de mémoire. Voilà cinq jeunes retenus dans un hôpital, ne sachant plus qui ils sont ni ce qu’ils ont récemment fait avant de se réveiller dans leur cellule. Notre boulot ? Découvrir quelle mystérieuse affaire se trame derrière ces jeunes perturbés ! Ce mystère fait-il partie de ceux qui doivent rester enfouis ?

Avis :

Overclocked : Thérapie de Choc est un jeu du style Point and Click, avec un gameplay tout à fait basique, il sera à la portée de tout le monde. Enfin même si les manipulations de bases sont simples, un minimum de réflexion sera nécessaire, non pas à cause des énigmes car il n’y en a aucune dans ce jeu, mais à cause d’une particularité du scénario.

 image 1

Je m’explique, nous allons tout à tour interroger chaque patient, enregistrant les souvenirs qui reviennent en mémoire aux victimes. Les enregistrements seront stockés dans notre PDA, rangés dans les répertoires suivants : numéro de cellule/jour/moment (après-midi, soir, nuit)/numéro d’enregistrement. Il faudra donc retenir quel enregistrement aura une réaction sur tel ou tel patient. Sans compter que si vous ne trouvez pas du premier coup, il faudra réécouter chaque fichier audio afin de trouver celui qui convient à la personne… Un travail fastidieux !

Ce côté du jeu est à la fois redondant et sympathique, lourd car nous réécoutons quoiqu’il arrive au moins 2 fois le même enregistrement et sympathique car nous avançons à chaque fois un peu plus vers la vérité à travers ses flashbacks où nous incarnons l’un des cinq patients.

En dehors de ce curieux mystère à résoudre, un autre problème viendra tendre un plus l’atmosphère, le Docteur David McNamara est en froid avec sa femme et nous ne savons que peu de chose sur leur histoire, il est donc impossible de savoir qui était en tort… La carte de crédit ne fonctionne plus et son avocat ne veut presque plus lui adresser la parole. Tout cela est-il lié aux sautes d’humeur de David qui sont la cause de son exclusion de l’armée ? Est-ce que tous ces problèmes ne forment pas un tout ?

En plus de ce scénario très bien amené, il y a aussi des graphismes et un doublage français de bonne qualité. Les décors et les personnages sont réalistes et c’est sans compter sur la pluie et le mouvement de l’eau en général, détaillés de façon assez surprenante ! Petit bémol sur les expressions du visage inexistantes…

Il est vrai que je mets un point positif sur la qualité des images, j’en mettrai cependant un négatif sur le décor. Car mis à part l’hôtel, la rue, le bar, l’hôpital et le lieu où étaient les victimes, nous ne voyons rien d’autres. Et cela a tout de même un côté lassant, on ne va pas se mentir. Il faudrait un peu de neuf au fur et à mesure de l’avancée du scénario et malheureusement il n’y en aura pas…

Pour ceux que la durée de jeu intéressent, car cela reste un argument à prendre en compte, j’ai mis une dizaine d’heures en avançant à une allure correcte (même si je me suis un peu perdu dans les enregistrements ! Honte à moi). Le jeu passe très bien car nous sommes impatients de faire écouter à nos patients les enregistrements de leurs voisins de cellule. J’oserai presque dire que les flashbacks ont un pouvoir addictif, de sorte qu’il nous ait impossible d’attendre afin de connaître le fin mot de cette histoire.

 image 2

En conclusion, je dirai que Overclocked Thérapie de Choc est un très bon jeu d’aventure, avec une qualité graphique et scénaristique bien présente. Cependant le jeu souffrant d’un manque de décor et d’une réécoute certaine des dialogues, il pourrait rapidement lasser certaines personnes et ne pas donner envie d’y rejouer à l’avenir.

Note : 16/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Herschell

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.