juin 23, 2021

Ishtar – Baïla

Ishtar-Baila-Cover-Album-BD-JustMusic.fr_

Avis :

Quand arrive l’été, on craint toujours la survente d’un album ou d’une star éphémère par la télévision. Car les tubes de l’été sont comme les coups de soleil sur les seins des femmes topless se faisant dorer la pilule sans crème solaire sur la plage, inévitables. Et bien souvent, il faut dire que ces tubes de l’été sont une catastrophe musicale, une daube auditive qui ne vise qu’une chose, faire danser les gens sur des rythmiques stéréotypées et des paroles d’une bêtise crasse. Car c’est bien connu, en été, le consommateur devient con. Et cette année, c’est tombé sur Ishtar. Si pour certains elle est inconnue au bataillon, la chanteuse d’origine israélienne commence pourtant sa carrière musicale en 1986. Cependant, ce n’est que dix ans plus tard qu’elle connait le succès avec son groupe Alabina, avec lequel elle sortit deux albums et un best of dans les années 2000. Après séparation du groupe, qui officiait déjà dans un genre proche du flamenco avec des origines gitanes, Ishtar entama une carrière solo qui ne connut qu’une pause entre 2005 et 2012 pour donner naissance à des jumeaux. Comment a-t-elle pu se retrouver sur le devant de la scène aujourd’hui ? C’est un mystère, mais Baïla est son cinquième album solo et il ne doit sa notoriété que grâce à la télévision et une surenchère de pub mettant en avant Paris.

C’est d’ailleurs avec le titre phare A Paris que le skeud commence et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il sera à l’image de la majorité de l’album, c’est-à-dire allier un rythme gypsy avec des fragrances arabisantes pour un mélange qui fonctionne plutôt bien. Cependant, il faut excepter les boites à rythmes qui parsèment chaque titre et qui ont tendance à gâcher l’authenticité de l’album. Et c’est peut-être là le gros point faible de l’album qui se veut fidèle à certaines racines, mais qui n’hésite pas une seconde à rajouter des rythmiques électro pour accélérer le tout et rentrer dans la mode actuelle. Ainsi, Baïla, A Paris ou encore Pour Toi & Moi sont des titres commerciaux à fond et qui rentrent dans les cahiers des charges des producteurs pour que l’album se vende bien durant l’été. D’autant plus que ces titres, déjà assez moyens, subissent l’autotune de la chanteuse, ce qui n’était pas vraiment nécessaire, car la chanteuse possède un bel organe et ces vibratos ont tendance à tout gâcher. Mais le plus surprenant reste que les titres les plus faibles, les plus mercantiles sont les titres originaux de l’album. En effet, le skeud possède quelques reprises ainsi qu’un remix et sur douze chansons, seulement neuf sont des titres originaux, ce qui fait assez peu.

Ishtar-Alabina-in-Fish-Restaurant-Yafata-Sofia-Bulgaria-2011

Mais finalement, la machine commerciale est bien foutue et cela permet à la chanteuse de livrer quelques reprises issues du patrimoine de la chanson française et de s’assurer une curiosité de la part des fans des versions originales. D’autant plus que ces reprises sont plutôt bien fichues et demeurent meilleures que tout le reste de l’album. Ainsi, on pourra profiter d’une Petite Marie plutôt sympathique aux consonances orientales, et profitant d’un refrain efficace ou encore d’un mix entre La Foule de Piaf et Amor des Mis Amores qui reste acceptable. On pourra aussi se réjouir de la reprise de Foule Sentimentale dans une version plus énergique, arabisante, mais gardant intact le matériau d’origine, ce qui est plutôt pas mal. Néanmoins, c’est assez gênant de voir que dans cet album, les seules pistes acceptables sont des reprises. Hormis un titre, Eucalyptus. Alors il est vrai que dit comme ça, on pourrait croire à un titre parlant des koalas ou de chewing-gum, mais il s’agit-là de la seule ballade du skeud et franchement, c’est le titre le plus réussi. Commençant par une douce mélodie au piano, le morceau permet à la chanteuse de poser sa voix et de partir dans des aigus assez impressionnants. Et c’est tout de même dommage d’attendre le dernier titre et un piano voix pour voir toute l’intensité dans la voix de la chanteuse.

Au final, Baïla, le dernier album d’Ishtar, est un album complètement formaté pour booster ses ventes durant la période estivale. Doté de morceaux dansants prenant leurs racines dans la musique orientale ou les mélodies gitanes, l’album vaut surtout le détour pour des reprises plutôt sympathiques à défaut de trouver des titres originaux plaisants. Il reste la ballade de l’album qui est vraiment splendide, mais c’est bien peu pour pleinement convaincre et dépasser le statut d’album éphémère pour l’été sur la plage.

  1. A Paris
  2. Baïla
  3. La Vida es un Carnaval
  4. Petite Marie
  5. Il Joue (Toca)
  6. Pour Toi & Moi
  7. La Foule/Amor des mis Amores
  8. Foule Sentimentale
  9. Tourne Moi la Tête
  10. Dana Dana
  11. Eucalyptus
  12. A Paris (Zafrir Ifrah Remix)

Note : 09/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

2 réflexions sur « Ishtar – Baïla »

  1. Ich habe eine ,,Künstlerin,, kennengelernt.Ihr Mann ist Maler .Nach meinem skeptischen Blick ,hat sie mir erklärt,,wir Künstler sehen unsere Kunst anders als einfache Menschen ,,Dabei hat sie nicht vergessen die Preisschilder aufzuhängen.So kommen mir die auch vor.Das,, dumme Volk,,nimmt die Musik ,die goldene Stimme,den Tanz mit Poren auf und möchtet mitmachen.Und wenn die Sängerin macht das begreiflich dem ,,dummen Volk,, und Lest sie an ihren Kunst Teil zu nehmen .Dan ,, Halleluja,, DANKE Und wenn das Album schlecht ist ,dann hilft auch keine Reklame Das ,, dumme Volk,,wird das nicht kaufen Und das Album wurde zum verkaufen gemacht. Dan hat er sein Zweck erfüllt.Und wir wissen ,,das schönes von heute ist das gute von gestern,,Sie bestellen kein pferd um sich vortbewegen ,sie fahren Auto Musik hat sich auch verändert ,Dan nutzt Mann das auch .Und dann auch die ganze Technik. Das Album höre ich nicht nur im Sommer auch im Winter ,und wenn dafür gehöre ich zu,, dumme Volk,, dann ist das so .Lieber genossen,Stat mit ihnen die Musik mathematisch auseinander nehmen.In alten Zeiten für,, dumme Volk,,werden sie ziemlich erger bekommen Aber damals war gute benehmen angesagt.Und nach solche Ausdrucken sind sie für mich nicht glaubwürdig.

  2. Mein vorherige Kommentar wurde so zusammen geschrumpft,das ich selber kann nicht verstehen was ich geschrieben hatte .Das ist nicht faer.Und nicht sportlich .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.