décembre 9, 2021

A Love You

11667920_1116064918406916_941568685_n

De : Paul Lefèvre

Avec Antoine Gouy, Paul Lefèvre, Fanny Valette, Dominique Pinon

Année : 2015

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

Suite à une soirée trop arrosée et une nuit inoubliable avec une inconnue, Manu se réveille seul avec un message sur son bras lui donnant rendez-vous à Avignon. Persuadé qu’il s’agit de la femme de sa vie, il est prêt à tout pour la retrouver. Manu embarque, malgré lui, son pote Fred sur la route. Ce qui semblait être une simple virée entre amis va vite tourner à la catastrophe…

Avis :

« A love you« , c’est le premier film d’un jeune inconnu au bataillon, Paul Lefèvre. Après des études de cinéma, il présenta son court-métrage au festival international Génération Court qui tapa dans l’œil d’un proche de Luc Besson. Besson aima l’idée et le court-métrage de Paul Lefèvre fut alors adapté sur un format long.

Entre les comédies françaises un peu trop sérieuses qui sortent en ce moment, il y a depuis cette semaine, un ovni qui vient de débouler sur les écrans, une sorte de « La chèvre » avec des d’jeuns. Un voyage pourtant plein de bonnes intentions au départ et qui va tourner à la catastrophe complète. Avec sa bande-annonce rigolote, « A love you » avait de bons atouts pour être la bonne surprise de cette fin Juin, cool, osé, différent, le film de Paul Lefèvre va être un peu de cette surprise, tout en ayant ses faiblesses et ses lourdeurs. Mais dans le fond, je dirais que j’ai passé un bon moment.

11655834_1116065005073574_612910609_o

Fred est un gros fêtard, il vient d’ailleurs d’organiser une putain de grosse fête la veille et il s’est si bien éclaté qu’il a fini au commissariat. À son retour, son meilleur pote Manu vient lui demander un service. C’est même plus qu’un service, c’est à coup sûr le coup de main qui va changer sa vie, car si la soirée était cool pour tous les autres, pour Manu, elle fut très différente. Ce soir-là, il a rencontré une fille. Ou plutôt la femme de sa vie, contact parfait, il a fait l’amour comme jamais auparavant, mais voilà, à son réveil, elle n’était plus-là. Elle a quand même laissé un indice pour la retrouver. Elle lui a donné rendez-vous en Avignon, le soir même. Problème, Manu n’a pas de voiture, mais Fred si, et après avoir réussi à le convaincre, les voilà partis tous les deux sur les routes. Mais après s’être endormi au volant, (et oui, on ne peut pas faire la fête la vieille, faire une nuit blanche et taper Paris/Avignon le lendemain et être frais comme un gardon), les voilà à pied. Alors que Fred veut rentrer sur Paris, rien ne peut arrêter Manu et les deux potes vont se retrouver à vouloir aller en Avignon à pied et sans un sou en poche… Le périple va être catastrophique…

Voilà donc une comédie agréable à regarder malgré le fait que j’ai énormément de choses à lui reprocher. « A love you« , c’est le genre de film qui est maladroit, qui enchaîne les gaffes, mais qui reste attachant et touchant dans sa maladresse et puis n’oubliant pas que c’est une comédie, il est drôle à plus d’une reprise.

Clairement, pour dire ce qui ne va pas, je dirais que l’histoire est terriblement bateau (mais bon, ça, je le savais déjà en regardant la bande-annonce), elle ne tient parfois pas la route. Les rebondissements sont souvent un peu trop gros et mal amenés. Les comédiens ne jouent pas forcément très bien, très souvent, ils tombent dans l’hystérie, surtout quand ils s’engueulent et ils ne sont pas souvent d’accord l’un avec l’autre. Et l’humour est parfois très lourd, voir même trop lourd, le personnage qui les prend en auto-stop est parfaitement insupportable et chiant dans sa caricature.

Alors, c’est vrai que présenté comme ça, « A love you » ne donne pas forcément envie et l’on pourrait croire que j’ai passé un moment d’horreur devant ce film. Et finalement pas du tout. Alors même si c’est très loin d’être la comédie de l’année, ni même la comédie que j’avais envie de voir, j’ai trouvé le film très attachant, très touchant et amusant. J’ai eu la chouette sensation de voir une bonne comédie tirée des années 80, avec un duo parfaitement improbable, qui a du mal à se supporter et qui au final va sortir grandi et plus fort de cette histoire. Plusieurs répliques sont assez fendardes, plusieurs de leurs malheurs sont plaisants et drôles, même si ça reste trop gros et donc pas forcément crédible, comme l’équipe de rugby qui sort d’une Fiat 500. Tous les petits défauts dont je vous parlais plus haut, sont en fait une petite force en fin de compte, car on sent que Paul Lefèvre essaie de faire un truc sympa, et même si ce n’est pas très bien fait, même si c’est terriblement naïf, il y a une sorte de bonne humeur qui se dégage de son film, et le tout est cool. Le film a aussi de bonnes idées, de bonnes scènes, une belle réflexion sur l’amour, l’envie d’y croire. J’ai beaucoup aimé les différentes façons qu’ont les personnages de parler de l’amour (espoir, destinée, pessimisme). Puis ce film a aussi une belle réflexion sur l’amitié et ce qu’on est capable de faire et supporter pour un pote. Et c’est peut-être le côté que j’ai le plus apprécié dans ce film. En plus de ça, son film va vite, il a un bon sens du rythme. À aucun moment je ne me suis ennuyé devant. Peut-être agacé avec ce personnage imbuvable de Don Juan sexuel, mais hormis ça, il y a toujours quelque chose d’intéressant qui se passe.

Et enfin, bizarrement, le film fonctionne plutôt bien grâce à son duo de comédiens, qui malgré plein de défauts, souvent dans l’excès, ils surjouent beaucoup, arrivent, on ne sait trop comment, à être touchants. Si au départ, j’ai eu un peu peur, finalement, je me suis accroché à eux et ils m’ont bien fait marrer parfois. Particulièrement Antoine Gouy, qui a une bonne gueule et une conception de l’amour drôle et touchante à la fois. Le dernier des romantiques.

11659886_1116064948406913_1293495902_o

Moins fun que ce que j’aurais voulu, « A love you » reste une petite comédie qui séduit par son naturel et qui fait de la fragilité de ses défauts une petite force. Je me suis amusé devant, même si parfois, c’était un peu nul ou lourd. Ce duo improbable est en fin de compte charmant. J’ai donc passé un moment sympa en ce début d’été.

Note : 14,5/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=IdRI-8fpoXU[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.