décembre 2, 2021

Wolves – Gentils Toutous

232869.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

De : David Hayter

Avec Lucas Till, Jason Momoa, Stephen McHattie, Merritt Patterson

Année : 2014

Pays : Canada

Genre : Fantastique

Résumé :

Contraint de prendre la route après le meurtre de ses parents, Cayden erre, perdue, sans but… Jusqu’à ce qu’il rencontre un fou nommé Wild Joe, qui le met sur la route de la sinistre ville de Lupine Ridge, où il traquera les vérités de son histoire. Mais le chasseur ne finira-t-il pas par être le chassé ?

Avis :

Parmi les figures du cinéma fantastique, le vampire tient une place de choix et on ne compte plus les films avec des dents pointues. Dans une moindre mesure, le loup-garou a aussi droit à sa palanquée de films avec plus ou moins de réussite. Bien entendu, difficile de passer outre Le Loup-Garou de chez Universal, mais on peut citer aussi Hurlements de Joe Dante, Dog Soldiers de Neil Marshall ou encore Le Loup-Garou de Londres de John Landis. Autant de réalisateurs talentueux pour des films intéressants et très différents. Malheureusement, le loup-garou, comme le vampire ou le zombie, possède aussi son lot de films bien pourris et de DTV qui ne valent pas tripettes. Si on a parfois des surprises, comme Stake Land de Jim Mickle, rares sont les films à budget limité à être satisfaisant dans le domaine de la créature fantastique. Wolves ne fait pas exception à la règle, même s’il demeure moins pire que ce que l’on pourrait croire, il n’en reste pas moins un film lambda sans grand intérêt.

020097.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Cayden est un jeune garçon qui ignore sa vraie nature. Loup-garou, il ne se contrôle pas et se réveille un matin en voyant ses parents complètement déchiquetés. Il décide alors de fuir et se retrouve dans un bar. Il tombe alors sur un homme comme lui qui lui dit de partir à Lupine Ridge. Il se trouve que la petite ville est habitée par des loups-garous. Il va alors en apprendre plus sur lui, sur sa nature et il va tomber sur une guerre des clans entre pur race et hommes transformés.

Rien de bien novateur dans le pitch et quand on lit sur la jaquette que c’est écrit pour les scénaristes de Watchmen et X-Men, on glousse doucement. Mais malgré un scénario bien maigre, le film se laisse suivre sans trop de problème. Il faut dire qu’il reste tout de même assez joli et plutôt bien réalisé par un certain David Hayter. D’autant plus que le film reste assez rythmé, proposant finalement un petit spectacle sans prise de tête. Malheureusement certains moments sont totalement hors de propos.

Tout d’abord, certains points dans la réalisation sont à bannir complètement. Voulant faire un film un peu grindhouse sur les bords, certains passages sont à vomir notamment lorsque le jeune héros part en moto. Ensuite, certains moments font vraiment film de pauvre, avec une réalisation proche des films sans budget avec une petite caméra On peut citer les phases de début, avec un match de football américain absolument ridicule. C’est assez bizarre car si certains passages sont ratés, faute à un budget intéressant, les effets spéciaux sont plutôt réussis, comme les transformations ou encore les maquillages des loups-garous.

D’un point de vue de l’histoire, cela reste bien trop simpliste, et si ça se suit sans trop de problème, ça reste tout même bas de plafond. D’autant plus que les protagonistes ne sont pas forcément intéressants. Lucas Till qui tient le rôle principal n’est pas du tout charismatique et quand il se transforme en loup-garou à frange, on n’est pas loin de la crise de rire. Son personnage n’est pas forcément intéressant et le tout est très convenu. Fort heureusement, Jason Momoa, qui est le méchant de l’histoire est assez sympathique malgré un surjeu omniprésent pour avoir l’air badass. Il en est plus ridicule qu’autre chose. Par contre Stephen McHattie est très bon encore une fois et livre une prestation touchante et intéressante. Mais tous ces personnages n’ont pas vraiment de background très recherché et chaque personnage sera finalement assez lisse et sans grand intérêt.

Par contre, là où il y a un léger mensonge sur la marchandise, c’est qu’il ne s’agit pas du tout d’un film d’horreur. Nous sommes plus en présence d’un film fantastique puisqu’il n’y a pas d’effets horrifiques ou de moments de réelle frousse. Il n’y aura en tout et pour tout qu’un moment un peu gore, lorsque Momoa mord dans un bras en plastique. Pour le reste, on ne ressentira aucune tension et à aucun moment le film interpelle le spectateur. Ce dernier ne sera que spectateur et ne vivra pas vraiment les aventures de Cayden, qui se découvre loup-garou. Enfin, deux derniers petits problèmes. Le film utilise la voix-off du héros en début du film, mais elle n’est pas réutilisée par la suite, ce qui cause un léger problème de cohérence narrative. Enfin, le twist final est téléphoné et ne sert vraiment pas à grand-chose.

486164.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Au final, Wolves est un film vite vu, vite oublié, qui n’a pas d’autre intérêt que de faire passer un petit moment sans se prendre la tête. S’il n’est pas un navet qui donne envie de s’ouvrir les veines, le film reste tout de même assez limite, avec des moments complètement ratés et une histoire capillotractée qui n’a pas vraiment d’intérêt. Un film mineur, aussi inoffensif qu’un petit roquet braillard.

Note : 09/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=QMX7OpDDWSE[/youtube]

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.