octobre 21, 2021

Kon-Tiki

20512511.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

De : Joachim Ronning et Espen Sandberg

Avec Pal Sverre Valheim Hagen, Anders Baasmo Christiansen, Gustaf Skarsgard, Odd Magnus Williamson

Année: 2012

Pays: Angleterre, Danemark, Norvège, Allemagne

Genre : Aventure

Résumé :

L’explorateur norvégien Thor Heyerdahl, accompagné de cinq hommes, a en 1947 traversé l’océan Pacifique sur un radeau pour prouver que les habitants d’Amérique du Sud auraient pu traverser la mer et s’installer sur les îles de Polynésie. Ils se sont lancés dans un voyage qui aura duré 101 jours sur plus de 8 000 kilomètres… Le film aborde la genèse de leur voyage.

Avis :

« Kon-Tiki » un titre étrange d’un film dont je n’avais pas entendu parler, malgré sa nomination aux Oscars. C’est sur les conseils d’un ami cinéphile que je me suis lancé dans ce film norvégien, qui retrace une histoire exceptionnelle, dont là encore, je n’avais jamais entendu parler. Et vous savez quoi ? Eh bien, je suis totalement parti à l’aventure à bord de ce radeau pour cette expédition incroyable qui m’a fait voyager en pleine mer pendant tout le film. J’ai donc adoré ce film. « Kon-Tiki » est encore une petite perle venue des pays nordiques et qui est encore injustement inédit chez nous…

20426963.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Pérou 1947. Thor Heyerdahl est un explorateur norvégien. Il a une théorie, selon une légende polynésienne, les îles de Polynésie n’ont pas été habitées en premier par les gens d’Asie, mais par les gens d’Amérique du Sud. Une théorie que beaucoup trouve aberrante, car comment un peuple aurait pu traverser l’océan Pacifique il y a plus de mille cinq-cents ans ?

Pour prouver sa théorie et suivre la légende de Tiki, l’explorateur décide alors de construire un radeau semblable à celui raconté par le peuple polynésien et se laisser dériver sur l’océan du Pérou à la Polynésie. Un voyage de 8 000 kilomètres avec pour seul moteur le vent et le courant du pacifique sud. Si toute se passe comme prévu, le voyage devrait durer cent jours et à la fin de celui-ci, il devrait prouver la théorie de Thor. C’est donc aidé de cinq hommes que l’explorateur norvégien va se lancer dans l’un des plus grands périples de sa vie.

Avant de commencer à parler du film, j’aimerais revenir sur les réalisateurs de ce dernier.

Joachim Rønning et Espen Sandberg, deux noms qui me disaient quelque chose, mais impossible de savoir ce que ces deux hommes avaient déjà pu avoir réalisé. Puis en allant chercher sur le net, j’ai vu que c’était les papas de « Bandidas« , un western fun avec Pénélope Cruz et Salma Hayek, qui était même leur premier film. Et j’avoue que c’est un bon choc, car ce film n’a absolument rien à voir avec leur premier film, et même si j’avais apprécié « Bandidas« , j’avoue que celui est d’un tout autre niveau.

Pour leur troisième film, les deux réalisateurs norvégiens ont décidé de nous raconter la naissance et l’expédition de ce qui est surement l’une des plus culottées mais formidables aventures du siècle dernier.

« Kon-Tiki » est un film passionnant et raconté avec beaucoup de passion par les deux réalisateurs.

De ce que j’ai pu lire, Thor Heyerdahl, le personnage principal du film, est un peu une légende dans son pays, et quoi de plus normal que la Norvège lui dédie alors un film biopic qui rime plus avec l’aventure que les biopics habituels qu’Hollywood nous présente la plupart du temps.

Ici, il est question de passion, d’honneur, alors que tout le monde ne croit pas aux dires de l’explorateur, celui-ci décide de se lancer dans une traversée folle, où seul règne le courage, la patience et l’espoir d’avoir visé juste.

Les deux réalisateurs nous ont concocté un scénario des plus magnifiques qui nous offre le film d’aventure par excellence. Le film nous raconte avec précision la genèse du projet, les démarches pour prouver ce que l’explorateur affirme et enfin cette traversée incroyable et dépaysante. Le début est passionnant et les deux réalisateurs nous font plonger de suite dans l’univers du film. L’intrigue avance avec énergie, on sent qu’on s’apprête à vivre un film incroyable.

Il y a un sacré budget pour ce film et c’est avec plaisir qu’on passe des paysages froids et enneigés de la Norvège, au New-York des années 40, puis au Pérou et en mer à bord de ce radeau des plus convaincants.

Après une très belle première partie, on embarque enfin sur le radeau et là, c’est un tout autre film qui s’offre à nous. Alors que le décor est minime, le film est encore plus passionnant et c’est avec beaucoup d’intensité et d’émerveillements qu’on va suivre la vie à bord, accompagnée soit dit en passant d’une BO somptueuse.

Le film multiplie les rebondissements et garde un très bon suspens sur la réussite de l’expédition ou pas. Oui, car n’ayant jamais entendu parler de cette histoire, je ne savais pas comment elle a pu se finir, me laissant imaginer plein de fins possibles et elle n’en a été plus que passionnante à suivre. Tempêtes, découvertes en tout genre et requins bien entendus seront au programme de cette épopée qui va passer beaucoup trop vite.

« Kon-Tiki » est aussi un film surprenant visuellement et qui n’a absolument rien à envier aux films américains. Le film est tout simplement magnifique à regarder, la photographie est magique et l’esthétisme poussé, crédible à chacun de ses changements de décor. C’est beau, les reconstitutions d’époque sont parfaites. Le New-York des années 40 est superbe, quant aux scènes en mer elles sont passionnantes, aussi bien dans leur façon d’être mises en scène, avec ce dépaysement garanti qui nous fait rêver, que dans l’énergie qui est mise en place dans le film, trépidante ou angoissée. Personnellement, les scènes avec les requins m’ont fait peur, je déteste les requins et là, j’ai eu l’impression de les avoir dans ma chambre.

Les effets spéciaux aussi sont superbes et impressionnants de réalisme. C’est vraiment un film qui m’a dérouté visuellement. J’ai pris une belle claque que je n’ai pas vu arriver et elle m’a fait beaucoup de bien.

Puis j’arrive à ce très beau casting. Si tous les hommes, à bord du radeau sont bons, c’est Pål Sverre Valheim Hagen, qui incarne Thor Heyerdahl, qui porte le film sur ses épaules.

Le comédien est génial, il nous transmet toutes ses émotions, ses doutes, ses angoisses, et puis, il y a son incroyable sourire qui vaut mieux que tous les discours qu’on pourrait entendre. Avec celui-ci, il nous transmet son espoir, sa confiance en Tiki, en cette traversée impossible, malgré les doutes de tout l’équipage. Il est fabuleux ce mec, il donne envie de le suivre et je pense que je vais découvrir d’autres films dans lesquels il a joué, parce qu’il est vraiment bon et à la fin du film, c’est lui qu’on retient.

20426970.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

C’est donc injustement que ce super film passe inaperçu. « Kon-Tiki » est un film qui pourtant fait rimer historique et aventure, passion et frisson, suspens et angoisse. C’est un film que j’ai adoré, que j’aurais vraiment aimé découvrir au cinéma. Un film émouvant sur le rêve et le courage d’un homme, qui est prêt à tout pour prouver sa théorie.

Toi qui lis ces lignes, tu dois voir ce film, c’est un excellent moment de cinéma qu’il faut partager et faire connaitre, car il est encore injustement dans l’ombre.

Note : 18/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=Gxj9jCPYzds[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.