décembre 2, 2021

Welcome to the Jungle

201702.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

De : Rob Meltzer

Avec Jean-Claude Van Damme, Adam Brody, Megan Boone, Rob Huebel

Année: 2013

Pays: Etats-Unis, Angleterre, Porto Rico

Genre : Comédie

Résumé :

Un séminaire d’entreprise est organisé sur une île déserte. Le groupe est mené sur place par un ancien Marine Storm Rothchild qui doit lui faire vivre le grand frisson. Un évènement va alors faire de ce séminaire une catastrophe absolue où les salariés vont devoir combattre la nature et bien d’autres obstacles pour survivre.

Avis :

C’est dans les années 80 que le cinéma d’action a véritablement connu son essor et fait émerger des têtes d’affiche comme Steven Seagal, Sylvester Stallone, Arnold Schwarzenegger ou encore Jean-Claude Van Damme. Les années 90 ont permis à ce cinéma d’encore plus se démocratiser et tous ces acteurs sont devenus des icônes pour un bon nombre de cinéphiles avides de castagne. Seulement, avec l’avènement des effets spéciaux et des films de SF ou de super-héros, le cinéma d’action a pris un petit coup dans l’aile et l’amateur doit se réfugier dans des DTV de qualité mineur pour revoir ses têtes non pensantes préférées. Dans combien de daubes a tourné Dolph Lundgren ? Saviez-vous que Steven Seagal a combattu des vampires ? Du coup, l’aspect revival a mis du temps à faire son petit bonhomme de chemin et seul Stallone a trouvé la solution avec Expandables, ce qui lui a permis de retrouver le chemin des salles obscures. Pour Van Damme, c’est un peu plus compliqué, et même s’il a fait deux bons films récemment (Expandables 2 et Universal Soldier le Jour du Jugement), on ne peut passer devant cet outrage, cette honte qu’est Welcome to the Jungle.

040839.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Le séminaire commence mal !

Le film raconte comment une boîte en création de pub part faire un stage en pleine jungle pour se rebooster et voir quels seraient les plus aptes à devenir des chefs d’équipe. Encadré par un ancien marine, le stage prend des allures de camp de vacances jusqu’à ce que le marine en question se fasse bouffer par un tigre. C’est alors la panique parmi les travailleurs. Il va y avoir deux camps, celui du méchant qui se croit surpuissant et celui du gentil un peu bonne poire. Des tensions vont apparaître et une rivalité va faire surface entre les deux chefs de clan. Alors que l’un veut partir pour retrouver la civilisation, l’autre veut assouvir son égo et devenir un Dieu auprès de ses compagnons qu’il drogue allègrement. On voit rapidement le pitch de départ qui va surfer sur un humour gras et assez douteux. Et même si l’aspect vulgaire ne sera pas trop mis en avant, on aura surtout droit à un humour d’une grande lourdeur et à un Jean-Claude Van Damme qui se ridiculise.

Il faut dire que l’histoire est assez mal foutue. On est aux Etats-Unis, le groupe prend un avion-cargo et arrive sur une île inhabitée, mais pas loin du pays. Les paysages n’ont rien de merveilleux et on tombe sur un tigre, un vrai tigre. Et c’est à partir de cette rupture incongrue que le film va rapidement partir en vrille. Les trois quarts des gags tombent complètement à plat. On ne rigole quasiment jamais et pire que cela, on s’ennuie à mourir. Pourtant, le film est court et le rythme est loin d’être mou, mais vu qu’il n’y a rien à raconter, on s’emmerde sec. Là où le pitch part en couille aussi, c’est dans la rapidité des évènements. Le psychopathe de service, celui qui est prêt à tuer pour prendre un poste à responsabilité, quitte à piquer le boulot d’autrui, devient un Dieu au bout de deux jours sur l’île. Il faut croire que les employés du bureau étaient désespérés ! Rien de tout cela n’est crédible et on se sent pris pour des idiots, et il n’y a rien de pire que de sentir que l’on nous prend pour des cons.

En dehors de l’humour qui ne fonctionne pas, on aura droit à pas grand-chose. Le film ne dénonce rien, la fin est classique au possible et on n’aura aucune surprise. La surprise viendra de la part de Jean-Claude Van Damme et on s’en serait passée ! En effet, le ninja belge cabotine durant tout le film et n’est pas drôle une seule seconde. Pire que cela, il se ridiculise et montre qu’il n’est vraiment pas bon dans ce rôle. Il faut croire qu’il est en totale roue libre et que le réalisateur n’a pas su le diriger. Surtout que la jaquette est un peu mensongère, laissant présager un film d’action alors que l’on a une comédie potache et chiante. Le reste du casting est anecdotique. Adam Brody joue le héros mais il n’a pas tellement la carrure pour cela. De plus, on sera consterné pa la prestation de Rob Huebel dans le salaud de service, tant celui-ci surjoue et demeure complètement débile. Bref, rien ne fonctionne vraiment et le film fait vraiment fauché.

338418.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Van Damme en vacances

Au final, Welcome to the Jungle est une comédie complétement ratée. Alignant des plans qui ne servent à rien et jouant sur la carte du grand acteur d’action pour faire des ventes, le métrage s’enlise dans un rythme lénifiant et enchaîne les phases d’humour qui n’ont rien de drôles. Un DTV réellement décevant, qui ridiculise Van Damme et ne divertit même pas. Bref, que ce soit dans la comédie ou dans l’action, le film demeure mauvais.

Note : 04/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=kRzSImxqQtA[/youtube]

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.