octobre 24, 2020

Pulp Fiction

Pulp-Fiction

De : Quentin Tarantino

Avec John Travolta, Samuel L. Jackson, Bruce Willis, Christopher Walken, Uma Thurman, Tim Roth

Année: 1994

Pays: Etats-Unis

Genre: Policier

Résumé:

L’odyssée sanglante et burlesque de petits malfrats dans la jungle de Hollywood à travers trois histoires qui s’entremêlent.

Avis:

« Pulp Fiction » est bien l’un des must de la carrière de Tarantino. C’est en seulement deux films que le cinéaste a acquis sa notoriété de réalisateur culte.

Sa carrière avait commencé fort avec « Réservoir dogs » mais avec « Pulp Fiction » et sa palme d’or, Tarantino devient l’un des réalisateurs les plus doués de sa génération et l’histoire du cinéma. Je pense même que c’est l’un des seuls réalisateurs qui a débuté dans les années 90 et qui est devenu culte.

« Pulp Fiction » avec son pitch terrible suit les histoires entremêlées de plusieurs malfrats et petites frappes dans le Hollywood du début des années 90.

680_backdrop

Vincent Vegas et Jules Winnfield travaillent pour Marsellus Wallace un immense caïd de la pègre de Los Angeles. Un matin comme un autre, ils doivent récupérer une mallette pour ce dernier. Peu après Marsellus prend un arrangement avec Butch Coolidge un boxeur sur le déclin. En même temps que pendant un voyage d’affaire de Marsellus, Vincent doit sortir Madame Wallace, Mia une femme sexy et étrange à la fois.

« Pulp Fiction » c’est un kiffe jubilatoire que nous offre là Tarantino, un peu comme un immense puzzle, que le réalisateur arrive à tout rassembler avec brio. C’est un film à voir absolument pour tout cinéphile qui se respecte, ce film est une légende et quand on le regarde on comprend pourquoi. C’est fabuleux, c’est violent, c’est déjanté, c’est décalé, je regarde ce film comme j’écoute un album que j’adore. Je prends toujours autant de plaisir et pourtant je crois que j’en connais chaque recoin.

Le scénario est tellement excellent, c’est un immense bordel organisé. C’est tordu et inventif un peu comme Tarantino peut l’être. Ça part dans tous les sens et l’on y plonge les yeux grands ouverts. Le film dure 2H20 et pourtant il passe comme si l’on regardait un court métrage d’une demi-heure. Je suis à chaque fois plus que surpris qu’il passe aussi vite. Les personnages sont tous excellents, mêmes les plus petits rôles, le cinéaste démontre son talent d’écriture, que se soit pour chacun des personnages, comme pour tout le script lui-même. « Pulp Fiction » mérite vraiment sa palme d’or.

La mise en scène est brillante, folle, originale, créative et parfaite, avec des allers et retours dans le temps qui font que l’on réapprend son histoire au fur et à mesure que le film avance.

Au menu de ce grand n’importe quoi, des meurtres, de l’action, de la violence, de la danse, une overdose plus que culte aujourd’hui, des versets de la bible qui côtoient l’apocalypse, de l’amour, un viol, de la torture, un miracle … ou pas, à vous de voir et puis des répliques cultes, des dialogues incisifs qu’on écoute avec passion. Et enfin une bande originale plus que parfaite. De la musique qui colle si bien aux scènes, aux images, des titres de Kool & The Gang, Al Green, Dusty Springfield, Chuck Berry ou encore Dick Dale et The Tornadoes. Le réalisateur nous offre une leçon de soul et de funk, c’est un régal pour les oreilles. Je suis amoureux de cette bande originale.

Le casting est absolument fascinant, extraordinaire et impressionnant. Quentin Tarantino retrouve pour ce deuxième film ses acteurs de « Reservoir dogs » que sont, Harvey Keitel, Tim Roth et Steve Buscemi et convoque une pelletée de nouveaux arrivants dans son univers. C’est avec plaisir qu’on découvre Samuel L. Jackson qui est mon personnage préféré du film. J’adore son rôle et le comédien est terrible dans ce personnage. Uma Thurman dans le rôle culte de Mia Wallace est énorme et drôle. Le réalisateur réinvente John Travolta, comme Bruce Willis. J’adore Ving Rhames dans ce film. Et puis aussi Maria de Medeiros, Christopher Walken, Rosanna Arquette, Tarantino lui-même, Eric Stoltz et encore je suis sûr que j’en oublie tant ce casting est miraculeux.

144650e-image-de-Pulp-fiction-5786

Bref, je crois que tout a déjà été dit sur ce film. « Pulp Fiction » est un film découvrir pour ceux qui ne le connaissent pas encore, à voir et revoir pour le plaisir, pour les autres, on ne s’en lasse pas. A l’heure où le film s’apprête à fêter ses vingt ans et même après une multitude de visionnages, il ne prend pas une ride et reste toujours aussi bon. Il est tout simplement indémodable !

Note : 18/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqMENote de AqME: 20/20

TrasherNote de Trasher: 20/20 Musiques, scénar, dialogues… tout est archi culte!

IscarioteNote de Iscariote: 20/20 Ma plus grosse claque cinématographique.

ServalNote de Serval: 20/20

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

2 réflexions sur « Pulp Fiction »

  1. Ping : Lavisqteam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.