Malavita

21041261_20130918111051913

Titre Original: The Family

De : Luc Besson

Avec Robert De Niro, Michelle Pfeiffer, Tommy Lee Jones, Dianna Agron

Année : 2013

Pays : Etats-Unis, France

Genre : Comédie

Résumé :

Fred Blake alias Giovanni Manzoni, repenti de la mafia new-yorkaise sous protection du FBI, s’installe avec sa famille dans un petit village de Normandie.
Malgré d’incontestables efforts d’intégration, les bonnes vieilles habitudes vont vite reprendre le dessus quand il s’agira de régler les petits soucis du quotidien…

Avis :

Luc Besson nous revient presque deux ans après « The Lady » son film consacré à Aung San Suu Kyi. La bande annonce laissait espérer un film dans la veine de ce que le réalisateur français sait faire de mieux (« Léon » ou « Nikita« ). Le résultat est donc un petit film sympa, qui se regarde avec amusement, mais ça s’arrête là.

Giovanni Manzoni fut autrefois un mafieux de la pègre New-Yorkaise, mais cette époque est révolue. Le FBI lui est tombé dessus et Giovanni a balancé tout le monde. Ça va faire dix ans maintenant que Giovanni vaut à lui tout seul vingt millions de dollars. La pègre le recherche sans relâche pour l’éliminer, lui et toute sa famille bien-sûr, on ne fait pas les choses à moitié.

malavita-de-luc-besson-10988693ufrkp_1713

Aujourd’hui Giovanni s’appelle Fred Blake, habite en France avec sa famille, sous le programme de protection des témoins et malgré des efforts surhumains, ce côté « affranchi » lui colle à la peau. Environ tous les deux ou trois mois ils sont obligés de déménager, car Giovanni finit toujours par faire quelque chose mettant leur sécurité et anonymat en danger. Notre famille de mafieux emménage cette fois-ci à Cholon-Sur-Havre, un charmant village de Normandie où il ne se passait pas grand-chose avant l’arrivée de cette famille …

Luc Besson a décidé de se faire plaisir et de retourner la Normandie avec ce petit film qui parodie autant qu’il rend hommage au film de mafia.

Adapté du roman de Tonino Benacquista, le réalisateur français a fait deux films en un. Deux parties très distinctes qui ne sont pas déplaisantes, surtout que la première va peu à peu se fondre et laisser place à la deuxième que j’ai vraiment trouvé très sympa, mais trop courte.

Dans cette première partie donc, la place est à l’amusement, le choc des cultures entre les français et les américains. Le film enchaîne petits clichés sur la France, la crème et le fromage, il y a vraiment moyen de s’amuser et de sourire. Surtout que le côté comique est renforcé par les deux gamins de la famille qui vont, eux aussi à leur manière, retourner leur lycée comme leur père peut laisser des cadavres derrière lui. On assistera donc à plein de petites scènes marrantes entre tabassages et humiliations. L’humour est sympa, même si de temps en temps c’est un peu lourd.

De leur côté, les parents ne seront pas oubliés et le couple forme par De Niro et Pfeiffer sera tout aussi amusant, voir drôle, quand Fred discute avec ses voisins. On notera quelque petit clin d’oeil par-ci par-là, dont un génial au « Affanchis » de Scorsese, qui est le producteur délégué du film soit dit en passant.

C’est vrai qu’il y a quelques longueurs en milieu de film, des moments qui n’ont pas trop d’importance et qui aurait facilement pu ne pas être dans le film, comme une amourette qui n’apporte rien hormis de la longueur et cette sensation que le film tourne un peu en rond, heureusement qu’il y a une bonne humeur générale qui sauve le tout.

Le scénario est léger, Luc Besson ne cherche pas à faire plus que divertir le spectateur. Il ne cherche pas à faire un nouveau « Léon« , c’est juste une comédie amusante et si on le prend ainsi, sans en attendre énormément, on passe un bon moment.

Puis arrive un peu tard peut-être, la deuxième partie du film. Plus sombre, on retrouve un peu le Besson d’avant, juste un peu.

C’est assez bon de voir la grosse mafia de New York débarquer sur ce quai de Normandie. On sent qu’il se prépare quelque chose de gros, auquel les habitants du petit village vont en parler pendant longtemps. Les scènes d’action sont bizarrement simples, l’ambiance est là, mais c’est le minimum, ça reste sympa, mais c’est vite bouclé et j’aurais aimé plus. Après comme je l’ai dit Besson ne cherche pas à faire un film énorme.

Et enfin il y a ce casting plus qu’alléchant. Robert De Niro et Michelle Pfeiffer réunis à l’écran pour y incarner un couple de mafia. Les deux comédiens sont sympathiques à l’image du film. De Niro caricature un peu dans le bon la mafia et s’amuse de l’image qu’il a, par rapport à ce qu’il a fait par le passé. Je l’ai trouvé drôle en fait surtout dans une soirée vidéo club.

Michelle Pfeiffer est pétillante et se réserve quelques bonnes scènes. Par contre, j’ai trouvé Tommy Lee Jones très effacé dans ce film, c’est dommage.

Mais la surprise vient des enfants de la famille et plus particulièrement du fils. Si j’ai trouvé Dianna Agron (sorti de la série « Glee« ) vraiment très sympa en début de film et un poil agaçante en milieu. C’est vraiment John D’Leo qui est ma petite révélation. Le jeune acteur est drôle, convaincant, simple et compliqué en même temps, il donne un joli coup de fouet à la première partie du film et on le suit avec intérêt.

Malavita-Photo-Robert-De-Niro-01

« Malavita« , qui est d’ailleurs le nom du chien de la famille, est donc un petit moment sympa, rien d’extraordinaire, surement oubliable, mais amusant sur le moment. L’histoire tient la route, la famille Black est attachante, un poil déjantée et la fin est un peu évidente, mais ça marche.

Note : 11/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net