How to Sell Drugs Online (Fast) Saison 1

D’Après une Idée de: Philipp Käbohrer et Matthias Murmann

Avec Maximilian Mundt, Danilo Kamperidis, Lena Klenke, Damian Hardung

Pays : Allemagne

Nombre d’Episodes : 6

Genre : Comédie

Résumé :

Comment reconquérir le cœur de votre petite amie qui vous a quitté pour le dealer de l’école ? Pour Moritz, la réponse est claire : vendre de meilleures drogues que lui !

Avis :

How to sell drugs online (fast) est une nouvelle série courte de 6 épisodes qui se regarde de manière addictive. Netflix enchaîne les essais et il est à parier, et à espérer, que cette série aura une suite. Les épisodes durent une trentaine de minutes chacun et le rythme est prenant jusqu’à la fin. Celle-ci est plutôt brutale et laisse planer un suspense qui ne sera délié que lors de la prochaine saison. Espérons qu’elle vienne vite pour ne pas trop nous faire attendre.

Les acteurs sont bons et crédibles. On se plonge vite dans leur vie quotidienne et, bien qu’ils soient tous adolescents, ils sont complexes et difficiles à cerner, même au bout des 6 épisodes. En pleine crise, on les voit se chercher et essayer de trouver un sens à leur vie. Ils sont l’image de la nouvelle génération, habituée à vivre avec les technologies et Internet, qui sait comment tout savoir sur tout et qui sait très bien comment enfreindre les règles sans être sanctionnée. Le darknet n’a plus de secret pour eux et ils n’ont peur de rien. La vie leur paraît terne et la drogue leur apporte la joie qui manque cruellement dans leur quotidien et qu’ils ne savent obtenir autrement.

La série s’intéresse principalement à des jeunes dont les familles ont plus ou moins de bonnes situations financières. Cela reste logique étant donné que se procurer de la drogue coûte cher. Malgré un niveau de vie élevé, les moments familiaux et aimants se font rares. Certains parents ne sont pas fiers de leurs enfants et leur font savoir de manière peu subtile, d’autres les forcent à aller bien et à sourire, ou à se rendre chez un psychologue et les derniers ne sont même pas dignes d’avoir des enfants, étant donné la dose d’alcool ou d’anxiolytique qu’ils s’envoient tous les jours. La série est une critique intéressante de notre société, présentant des mères de famille désabusées ou des pères instables. Le fond est ainsi plutôt sombre et la joie de vivre paraît avoir déserté cette petite ville d’Allemagne où la drogue se vend comme des petits pains.

Le scénario est bien ficelé et réaliste. Les deux personnages principaux, de vrais geeks en puissance, voire même un génie en informatique pour l’un deux, nous étonnent à chaque épisode. Ils sont plein de ressources et cachent bien leur jeu. Ils ont de la répartie, de la suite dans les idées et une audace insoupçonnée. Moritz essaie de tout mettre en œuvre pour récupérer sa petite amie Lisa, qui a bien changé après avoir passé une année complète aux Etats-Unis. Il veut lui prouver qu’il est aussi ouvert qu’elle et qu’il est prêt à se droguer pour se fondre dans la masse et ressembler aux types branchés qu’elle côtoie maintenant. Aidé par son ami Lenny, ils vont créer une véritable entreprise qui va cartonner bien plus qu’ils ne l’auraient jamais imaginé.

Moritz et Lenny ont deux visions bien différentes de leur activité et ce combat d’idées ne descend jamais en intensité. Le premier désire aller vraiment loin et asseoir sa main mise sur sa clientèle, quand l’autre préfère s’intéresser à des sujets plus terre à terre, comme aux filles, à sa famille ou aux jeux vidéo, ce qui est logique vu son âge. Dans cette série, l’argent ne fait clairement pas le bonheur et les adolescents semblent murir trop vite. Moritz ne sourit plus depuis que Lisa l’a abandonné et ce revirement en fait un rôle captivant.

How to sell drugs online (fast) met également en avant l’usage des réseaux sociaux d’une manière intelligente. L’image est souvent parsemée de commentaires twitter, Instagram, ou d’onglets de conversations WhatsApp, discord, d’applications de SMS ou d’écrans partagés de jeux vidéo. Cela ne gêne aucunement le visionnage même s’il faut parfois être plutôt rapide pour capter l’intégralité des sous-titres en français (la série étant presque écrite intégralement en allemand). Notre image sur les réseaux sociaux revêt une grande importance aujourd’hui, pour nombre d’entre nous, et la série en joue avec finesse. Les bons commentaires sont essentiels pour que le business marche et Moritz le sait. De plus, les communautés en ligne, que ce soit sur les jeux vidéo, ou sur des groupes virtuels, possèdent une véritable cohésion, un sens du partage avancé et une identité qui n’est plus à prouver.

A plusieurs instants, les personnages brisent le quatrième mur pour nous expliquer certains termes techniques ou simplement pour nous donner leurs ressentis. Ces passages sont bien amenés, drôles ou réellement instructifs. Ils nous aident à mieux comprendre la série, à se rendre compte de la critique sociétale établie et à percevoir les situations autrement. Le côté artistique et visuel en met plein la vue et est efficace. Les jeunes personnages vivent avec leurs téléphones et on le ressent véritablement.

How to sell drugs online (fast) est une série prometteuse à l’énorme potentiel. On navigue entre des instants de vie douloureux, des scènes d’action palpitantes et des moments plus intimes ou totalement en décalage. Moritz et Lenny n’ont pas fini de faire parler d’eux.

Note : 18/20

Par Lildrille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net