octobre 27, 2020

Robin des Bois

affiche1_robindesbois

Titre Original: Robin Hood

De : Ridley Scott

Avec Russell Crowe, Cate Blanchett, William Hurt, Mark Strong, Max Von Sydow

Année: 2010

Pays: Etats-Unis

Genre: Aventure

Résumé:

À l’aube du treizième siècle, Robin Longstride, humble archer au service de la Couronne d’Angleterre, assiste, en Normandie, à la mort de son monarque, Richard Coeur de Lion, tout juste rentré de la Troisième Croisade et venu défendre son royaume contre les Français.
De retour en Angleterre et alors que le prince Jean, frère cadet de Richard et aussi inepte à gouverner qu’obnubilé par son enrichissement personnel, prend possession du trône, Robin se rend à Nottingham où il découvre l’étendue de la corruption qui ronge son pays. Il se heurte au despotique shérif du comté, mais trouve une alliée et une amante en la personne de la belle et impétueuse Lady Marianne, qui avait quelques raisons de douter des motifs et de l’identité de ce croisé venu des bois.
Robin entre en résistance et rallie à sa cause une petite bande de maraudeurs dont les prouesses de combat n’ont d’égal que le goût pour les plaisirs de la vie. Ensemble, ils vont s’efforcer de soulager un peuple opprimé et pressuré sans merci, de ramener la justice en Angleterre et de restaurer la gloire d’un royaume menacé par la guerre civile. Brigand pour les uns, héros pour les autres, la légende de « Robin des bois » est née.

Avis:

La légende de Robin des Bois est très ancienne. En effet, elle prend naissance en 1228, où l’on voit le nom pour la première fois dans un document judiciaire pour non paiement d’une amende. Au début du XIVème siècle, des chants se font entendre lors des fêtes paroissiales en prenant un Robin Hood comme le chef d’une équipe de lutteurs. Il apparait alors dans la littérature en 1377 pour la première et va être une légende littéraire anglaise en plus d’être un personnage historique devenu mondialement connu. D’un point de vue ciné, puisque c’est ce qui nous intéresse, sa première apparition date de 1912 avec une adaptation d’Etienne Arnaud et Herbert Blaché. Mais bien entendu, le film le plus connu est celui de Kevin Reynolds avec Kevin Costner dans le rôle titre, Robin des Bois Prince des Voleurs. Mais on a aussi la parodie, Sacré Robin des Bois de Mel Brooks qui a eu son petit succès. En 2010, Ridley Scott, qui n’a plus rien a prouvé, décide de se farcir à son tour la légende du célèbre archer. Le film est-il bon? Y-a-t-il un peu d’originalité dans ce métrage?

53120591

T’as vu ma femme, elle est bonne hein? Elle a posé nue dans un magazine! Comment ça c’est une pute!!

Dans ce film, on ne va pas voir le combat entre Robin des Bois et le shériff ou le prince Jean, même si ces personnages restent bien présents. On va suivre le retour du roi Richard cœur de lion en Angleterre alors qu’il avait mené une croisade à Jérusalem. Malheureusement appauvri, il est obligé de piller les royaumes de France et se fait cueillir au pied d’un château, en se prenant une flèche dans le cou par un cuisinier. Robin des Bois décide alors de fuir son armée car il n’est pas dans le cœur du roi et il part dans les bois avec trois acolytes. Lors d’une embuscade, Robert Loxley est tué par Godfrey et Robin lui promet de ramener l’épée à son père et la couronne du roi. Arrivé sur les terres de la Perfide Albion, Robin se fait passer pour Robert, ramène la couronne et l’épée et se fait adopter par le père du défunt. Pendant ce temps, Godfrey devient la main droite du roi et tente de la trahir en faisant une alliance avec Philippe le Bel, déguisant les français en anglais. La première que l’on peut apprécier, c’est que Ridley Scott ne fournit pas la sempiternelle histoire de Robin contre le shériff et le prince, mais plutôt avant ce combat et cela est assez sympathique Alors certes, c’est facile, mais cela demeure toujours plus intéressant pour voir l’évolution des personnages. Ainsi, Robin et Marianne font connaissance, frère Tuck ne connait pas encore le héros mais va en faire connaissance, on voit aussi les relations entre les trois acolytes et Robin. Bref, l’évolution des personnages prend un tournant crucial, comme le Prince Jean qui est une saloperie du début à la fin ou encore le personnage de Marshal qui essaye tant bien que mal de conserver le royaume. Bref, on est face à quelque chose d’intéressant mais qui va avoir un principal défaut.

En effet, le film est terriblement long. Si les scènes de combat sont agréables mais parfois peu lisibles, certains passages sont très longs et pas forcément utiles au reste de l’histoire. Fort heureusement, les combats seront distillés en des temps clés qui éviteront aux spectateurs de s’endormir. Mais bien évidemment, le casting tient une place importante dans le film. Russell Crowe est impérial dans son rôle de Robin des Bois, relativement charismatique et investi dans son personnage. A ses côtés, la belle Cate Blanchett tient bien son personnage de Marianne, personnage fort en caractère qui va se faire apprivoiser petit à petit et qui va devenir un personnage très attachant. William Hurt tient aussi un rôle très fort et il le joue avec classe et merveille. On retiendra aussi la performance de Mark Strong qui rejoue encore une fois un méchant (après son rôle dans Rock n’Rolla, Kick-Ass et Sherlock Holmes) et qui le fait à merveille lui aussi, avec son charisme habituel. Oscar Isaac joue le plus gros salaud du film en la présence du Prince Jean et il le fait avec un très grand talent, se rendant détestable dès le départ. On notera la présence de Léa Seydoux en pute de luxe qui ne sert à rien. Bref, franchement, au niveau du casting, il n’y a rien à redire et c’est vraiment bien. Au niveau de la réalisation, c’est une autre paire de manches. Si certains plans sont vraiment bons et beaux, le film reste assez inégal de ce point de vue-là, notamment avec les combats où certains passages restent illisibles. On peut pointer les décors qui sont sublimes.

robin-des-bois-ridley-scott-russell-crowe-4574738wplxi_1713

Le dernier à l’eau est une tafiole!!!

Au final, Robin des Bois est un bon divertissement, là-dessus, il n’y a aucun souci. Le parti pris de faire une sorte de préquelle à l’histoire que l’on connait tous est assez sympathique bien que trop facile. Néanmoins, certaines scènes à rallonge ne servent pas forcément à grand-chose et le film est beaucoup trop long, même dans sa version courte. Si l’on s’ennuie un peu, on est quand même face à un spectacle agréable.

Note: 14/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

ServalNote de Serval: 01/20 Une genèse d’un personnage légendaire assomante, sans aucuns intérêts. Un festival de n’importe quoi, avec des personnages insipides, des scènes de combats et des situations navrantes… On y est jamais concerné mais continuellement consterné.

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.