octobre 30, 2020

Une Pluie Sans Fin

Titre Original : Bao Xue Jiang Zhi

De : Dong Yue

Avec Duan Yihong, Jiang Yiyan, Du Yuan, Zheng Wei

Année : 2018

Pays : Chine

Genre : Thriller

Résumé :

En 1997, à quelques mois de la rétrocession de Hong-Kong, la Chine va vivre de grands changements… Yu Guowei, le chef de la sécurité d’une vieille usine, dans le Sud du pays, enquête sur une série de meurtres commis sur des jeunes femmes. Alors que la police piétine, cette enquête va très vite devenir une véritable obsession pour Yu… puis sa raison de vivre.

Avis :

« Une pluie sans fin » est le premier film du chinois Dong Yue. Et pour son premier film, Dong Yue nous plonge dans un polar qui peut se vanter de jouir d’une ambiance incroyable. Logé quelque part entre un cinéma de genre qui aborde le polar avec une belle atmosphère, et un cinéma plus social, Dong Yue arrive sur le paysage du cinéma chinois de belle manière et ça, même si « Une pluie sans fin » n’est pas non plus parfait. Et oui, car si l’on se fait prendre par cette intrigue et ces meurtres, il faut dire que « Une pluie sans fin » mène un rythme inégal, qui n’arrive pas toujours à embarquer son spectateur. Ainsi, il arrive qu’on s’ennuie, alors même que le tout demeure intéressant et bon… Paradoxe…

1997, quelque part dans le sud de la Chine, une série de meurtres secoue une petite ville. La police piétine et Yu Guowei, qui est le chef de la sécurité d’une vieille usine, se prend de « passion » pour l’enquête. Menant ses propres investigations, il espère retrouver l’auteur de ces assassinats sanglants. Mais cette « passion » que Yu éprouve pour cette enquête va très vite devenir bien plus qu’une obsession et cette dernière va changer sa vie à jamais…

Étrange que cette sensation à la sortie de la salle. Avec « Une pluie sans fin« , Dong Yue nous livre-là un premier film qui réunit tout un tas d’ingrédients qu’on rêve de trouver dans les polars et les thrillers actuels. Parfaitement maîtrisé, son film tient une atmosphère incroyable qui saisit le spectateur dès ses premiers instants. « Une pluie sans fin » est tendu, brut, sinistre, presque macabre et sans vie. Dong Yue a filmé cette ville et ses personnages de manière incroyable et entre sa mise en scène qui a beaucoup de cachet et ses acteurs on ne peut plus convaincants, « Une pluie sans fin » remplit très bien son cahier des charges.

Toujours pour rester du côté de la mise en scène, Dong Yue nous a réservé de sacrés bons moments de cinéma. Que ce soit dans son intrigue autour de ces meurtres, de la traque de son meurtrier, cette obsession grandissante pour son personnage ou encore cette Chine qui se trouve être en plein bouleversement, basculant dans une époque plus « moderne », « Une pluie sans fin » propose vraiment un cinéma de qualité.

Un cinéma de qualité qui propose un scénario tenu, tendu et cohérent. Un scénario qui décrit très bien son enquête, semant un doute, gardant son mystère jusqu’au bout, offrant même des rebondissements assez inattendus. Un scénario intelligent qui met aussi en toile de fond une Chine changeante. Dong Yue livre avec ce film un portrait social intéressant, au moins autant que son enquête. Un portrait social fait d’espoir, de rêve, mais aussi de renoncement et de désillusions.

On ajoute à cela des acteurs au top, et plus particulièrement Duan Yihong, acteur principal, qui est totalement investi dans son rôle et nous livre là une grande prestation.

Mais voilà, si tout le film est bon et beau, si « Une pluie sans fin » se trouve être un film de qualité, il n’empêche qu’il déçoit quelque peu. Doté d’un rythme plus que lent, tout en restant intéressant, « Une pluie sans fin » a une certaine facilité pour se faire ennuyant. Si les rebondissements sont bons, si l’intrigue est bonne, il faut dire qu’elle sait aussi se faire désirer et c’est vrai que plusieurs fois, le film nous plonge dans une attente de quelque chose. Et c’est bien dommage, car tout reste bien fait, le film a un vrai fond, et tient bien son intrigue.

On ressort donc mitigé, autant ravi que quelque peu déçu par cette « … pluie sans fin« . Si le film a bien des atouts pour nous tenir aussi bien avec son enquête que sa peinture sociale, il lui manque ce petit quelque chose qui nous happe, nous prend réellement et qui fait la qualité supérieure des grands thrillers.

Néanmoins, on attend avec une certaine curiosité le prochain film du réalisateur.

Note : 13/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.