octobre 27, 2020

Gardiens de l’Ordre

De : Nicolas Boukhrief

Avec Fred Testot, Cécile De France, Julien Boisselier, Nicolas Marié

Année : 2010

Pays : France

Genre : Policier

Résumé :

Lors d’une ronde de nuit qui tourne mal, Simon et Julie, deux simples gardiens de la paix, blessent un jeune cadre qui a abattu sans raison un de leurs coéquipiers. Accusés à tort de bavure et lâchés par leur hiérarchie, ils décident de prouver leur innocence en enquêtant sur la drogue responsable du coup de folie de leur agresseur.

Avis :

Bibliothécaire, puis critique de cinéma, aussi bien sur le papier qu’à la télévision, il a fait partie de l’équipe du Journal du cinéma, Nicolas Boukhrief s’est petit à petit imposé dans le décorum du cinéma français. Sa touche violente et réaliste, ses polars et ses films policiers, ou encore ses comédies barrées, ont fait de lui un auteur qu’on adore suivre et ça, même s’il faut aussi le reconnaître, Nicolas Boukhrief n’a pas toujours su viser juste.

« Gardiens de l’ordre » est le cinquième film de Nicolas Boukhrief, qui fait suite deux ans après l’ingénieux « Cortex« . D’ailleurs, pour l’occasion, le réalisateur retrouve Julien Boisselier et il lui offre un excellent rôle, que le comédien sait tenir avec beaucoup de nuances. Bref, donc après le policier André Dussollier perdu dans une maison de retraite, Nicolas Boukhrief nous revient cette fois avec un bon polar. Emmené par un casting aussi étonnant que convaincant, « Les gardiens de l’ordre » fait partie de ces petits films quelque peu passés inaperçus et qui pourtant méritent bien plus de considération.

La Défense, une ronde de nuit pour trois gardiens de l’ordre tourne mal. Après un appel pour tapage nocturne, l’un d’entre eux est abattu par un jeune homme défoncé par une nouvelle drogue. Les deux gardiens de la paix le blessent en riposte et le jeune homme tombe dans le coma. Leurs supérieurs étouffent l’affaire et trafiquent alors les rapports, car le jeune homme en question est fils de député. Quand le jeune homme sort du coma, il accuse les deux policiers de bavure. Dès lors, les deux gardiens de l’ordre se retrouvent seuls face à leur hiérarchie et les procédures. Pour se sortir de ce mauvais pas, il leur faut désormais trouver le dealer et les fabricants de cette drogue puissante, pour prouver leurs dires et se défendre.

Et voici encore un bon polar pour Nicolas Boukhrief. À sa sortie, « Gardiens de l’ordre« , en plus de passer inaperçu, avait été aussi largement abattu par les critiques, sûrement parce que l’on y trouvait l’humoriste et acteur Fred Testot dans un rôle où on ne l’attendait pas. Mais huit ans après sa sortie, « la polémique » passée, ces « Gardiens de l’ordre » est très loin de l’horreur annoncée. Alors certes, il y a des invraisemblances et des incohérences. Certes, on restera plutôt dubitatif sur la façon de procéder ou encore sur le chemin alambiqué que nos deux flics empruntent malgré eux pour découvrir le fin mot de l’histoire, mais sur l’ensemble, « Les gardiens de l’ordre » fait son taf, offre un bon divertissement et assure une belle ambiance, ainsi qu’une bonne descente en enfer.

Si le scénario, comme je le disais, a ses coquilles, il a aussi ses bons côtés. On notera la bonne idée de base que Nicolas Boukhrief, avec ses pours et ses contres, réussit dans l’ensemble à très bien exploiter. Intrigue et suspens se mélangent très bien et une fois que ces « Gardiens de l’ordre » nous ont choppé, c’est avec plaisir qu’on y croit, et qu’on se laisse embarquer jusqu’au chapitre final.

Si l’on croit et l’on se laisse embarquer dans ces « Gardiens de l’ordre« , c’est aussi parce qu’il y a la mise en scène de Nicolas Boukhrief derrière. Doté d’une ambiance sombre et très réaliste, le film est assez violent dans son genre. Nicolas Boukhrief offre quelque chose de très percutant et de très immersif dans ses images. Plusieurs scènes sont exclusivement bien foutues. La ronde de nuit qui tourne mal, une décision aux lourdes conséquences, et bien entendu le final, qui même si’il est quelque peu tiré par les cheveux, reste un bon moment de cinéma, vif et violent.

Plus haut, j’évoquais le fait que Nicolas Boukhrief nous ait réuni un casting étonnant, et en plus d’être convaincant, ce casting participe beaucoup au bien qu’on pense du film. Si Fred Testot est très convaincant dans ce rôle à contre-emploi, qui lui va très bien, un rôle sombre, dur et finalement plus riche qu’il n’en a l’air, on s’étonnera de trouver la sympathique Cécile de France dans la peau d’une policière. Investie, présente, la comédienne se donne totalement, et comme pour Fred Testot, on y croit et l’on est touché par ces deux personnages. Puis enfin, en plus de trouver des acteurs comme Nicolas Marié, Stephan Wojtowicz, Jean-Michel Noirey, Vincent Rottier, on ne pourra passer à côté de Julien Boisselier, qui dans le rôle de la pourriture de service excelle encore une fois. Décidément, Boisselier est un acteur qu’on ne met pas assez sur le devant de la scène et c’est vraiment dommage, car en plus de faire de bons choix, il étonne de rôle en rôle.

« Gardiens de l’ordre » dans l’ensemble est donc un bon, voire même un très bon film. Tendu, réaliste, tenu par d’excellents comédiens et rehaussé par une mise en scène qui a de la gueule, Nicolas Boukhrief nous offre un bon moment de cinéma. Un moment de cinéma qui certes n’est pas le meilleur non plus de la carrière de son réalisateur, mais à aucun moment il ne méritait qu’on le descende, comme cela fut le cas. Et aujourd’hui, je le dis, « Gardiens de l’ordre » est un film à redécouvrir, comme beaucoup de films de Nicolas Boukhrief.

Note : 14/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.