mars 2, 2021

Kick-Ass 2

kick-ass-2-poster

De : Jeff Wadlow

Avec Aaron Taylor-Johnson, Chloe Grace Moretz, Christopher Mintz-Plasse, Jim Carrey

Année : 2013

Pays : Etats-Unis

Genre : Action

Résumé :

Kick-Ass, Hit Girl et Red Mist sont de retour pour le second volet de l’irrévérencieux pastiche de film de super-héros Kick-Ass 2. L’audace insensée de Kick-Ass  a inspiré une pléthore de vengeurs masqués autodidactes, le Colonel Stars & Stripes en tête, auxquels notre héros va s’allier pour patrouiller les rues de la ville et assurer la sécurité générale. Mais quand Red Mist, réincarné en Motherfucker, décide de s’attaquer à ces super-héros amateurs, seuls les sabres acérés de Hit Girl sauront les sauver de la destruction.

Avis :

Dans le genre décomplexé et fun, Kick-Ass s’est imposé comme une référence dans le genre. Tiré du comic book de Mark Millar et de John Romita Jr, le film était assez proche, alternant des phases très drôles à des passages très durs et parfois des scènes assez gores. Le film fut un franc succès et donna envie à beaucoup de monde de botter des culs. Mais l’intelligence scénaristique était de faire un film de super-héros, sans super-héros ni super-méchant. On suit juste les délires d’un jeune qui rêve de devenir un héros en tant que vigilante et qui va créer le buzz. Bien entendu, quand un film est original et que le succès est au rendez-vous, les suites pointent rapidement le bout de leur nez. C’est donc 3 ans plus tard que sort Kick-Ass 2, la suite directe du premier film. Alors que vaut-il ? Est-il aussi délirant et déjanté que le premier ? L’effet de surprise est-il toujours au rendez-vous ? Prêt à frapper sévère ?

carrey-gun-kick-ass2-610

Le Colonel Stars and Stripes n’a pas les dents en forme, mais il a du mordant !

Le scénario suit donc directement le premier film. On y voit la jeune Mindy alias Hit Girl qui entraine Dave alias Kick-Ass à recevoir des balles dans un gilet pare-balles. Malheureusement pour la jeune fille, Marcus, le meilleur ami de son père qui la garde veut qu’elle arrête de mettre sa vie en danger et qu’elle s’intègre à sa nouvelle école. De son côté, Dave rejoint la Justice Forever en tant que Kick-Ass. Il s’agit d’un regroupement de justiciers masqués qui veulent combattre le crime sous la houlette de l’étrange Capitaine Stars and Stripes. En parallèle, Chris D’Amico, le fils du premier méchant se retrouve avec toute une fortune à sa portée et se construit un nouveau personnage, le Motherfucker et va regrouper des criminels pour faire une armée du mal contrant Kick-Ass et sa ligue. D’un point de vue liaison avec le premier, c’est plutôt bien fichu. Les personnages évoluent selon une logique correcte, notamment du point de vue du méchant. Mais le plus gros défaut viendra certainement de Hit Girl, qui est vraiment secondaire dans cet opus, se concentrant davantage sur sa vie de jeune adolescente. Et c’est assez bizarre de voir une fille au caractère si affirmé dans le premier, se laisser avoir et abattre comme ça dans cet opus. Ce qui demeure le plus agaçant, c’est cette volonté de faire toujours quelque chose de complètement décomplexé dans les scènes d’action et dans la relation entre certains personnages alors que des éléments vraiment dramatiques se sont déroulés juste avant. Au bout d’un moment, la crédibilité en prend un coup et certains moments sont parfois trop absurdes. Vous allez me dire, mais une gamine de 11 ans qui saute de partout et qui frite des gangsters armés jusqu’aux dents n’est pas crédible, certes, mas elle est entrainée par son père depuis qu’elle a 5 ans. Quand par exemple, une attaque survient sur une autoroute et qu’il y a des coups de feu et des morts qui tombent de la fourgonnette, les voitures qui sont derrière sont censées s’arrêter non ? Et il y a quelques scènes comme ça, qui sont vraiment burnées, et sympathiques au demeurant, mais qui contiennent toujours un petit quelque chose qui gâche la partie.

L’autre point qui m’a gonflé légèrement, c’est que le film enfonce des portes ouvertes. On critique facilement ce qui est le plus facile, comme l’apparence ou la mode du moment et on espère faire rire les jeunes entre 16 et 24 ans, ce qui marche visiblement, mais derrière, on propose tout de même un culte de l’apparence avec l’habit de porte de Chloe Grace Moretz. Alors on se fout de la gueule de Justin Bieber, ce qui plait aux pseudos bad guys qui écoutent du rap ou du métal (j’en fais partie, ne vous fâchez pas !), puis on se fout de la gueule des jeunes bimbos insupportables en les faisant vomir ou chier par terre, mais il n’y a pas plus de messages intéressants derrière. Une fois la vanne balancée, il n’y a pas de réflexion derrière et c’est bien dommage. Alors être cool et bad ass c’est bien, mais tout cela demeure un peu trop gratuit. Histoire de faire encore plus cool, dans l’air du temps, on balance une insulte toutes les deux phrases ou des textes qui font vraiment classes avec les mots bite, cul ou chatte. Cela ne me dérange pas d’habitude, bien au contraire, mais au bout d’un moment c’est légèrement pénible.

Néanmoins, le film reste bien divertissant comme en atteste les scènes d’action qui sont franchement bien fichues. Les combats sont bien chorégraphiés et la réalisation reste correcte. Il faut dire que le type à fait Never Back Down, un film de combat aussi. Certaines scènes sont relativement jouissives comme lorsque Mother Russia défonce un régiment de flics à grand coups d’explosifs et de tondeuse à gazon ou encore lorsque Hit Girl déboîte du méchant alors qu’ils sont sur une fourgonnette sur l’autoroute. Le casting tient bien la route lui aussi. Aaron Taylor-Johnson est toujours aussi convaincant en ado alors que juste avant il était un dealer dans Savages d’Oliver Stone. Chloe Grace Moretz, future bombe atomique, tient encore bien la baraque en tant que Hit Girl. Par contre, elle reste un peu moins convaincante en jeune fille de lycée, la faute à un jeu un peu trop stéréotypé. Néanmoins, elle assure en tant que pseudo ninja et elle fait encore très mal ! Christopher Mintz-Plasse est lui aussi très bon dans son rôle de looser même s’il en fait des tonnes et que cela ne rime pas à grand-chose. Jim Carrey est toujours aussi excellent, dans un rôle à part, presque touchant mais assez sombre. On notera la prestation de John Leguizamo qui tient bien la route lui aussi. Certaines surprises viendront égayer le métrage, comme des morts prématurés, mais certains personnages sont bien trop peu traités. Par exemple, du côté des méchants, Mother Russia est le personnage le plus développé (il faut dire que son physique aide) et les autres ne sont carrément pas du tout développés comme La Tumeur, Black Death ou encore Genghis Carnage.

Enfin, un dernier petit point négatif, c’est que toutes les relations entre les divers personnages vont très vite. Par exemple, Dave s’engueule avec son père, il décide illico de se barrer de chez lui. Il dit une phrase ambiguë à Hit Girl devant sa copine, elle le quitte. Tout cela est assez incohérent, la preuve que les relations entre personnages sont vite effleurées pour s’axer sur la lutte entre les deux armées, ce qui est dommage.

Kick-Ass-2-moretz-taylor-johnson

Niveau muscle Ok. Niveau bronzage, à revoir !

Au final, Kick-Ass 2 reste un pur divertissement décomplexé et bordélique avec de très bonnes scènes d’action. Malheureusement, il souffre de la comparaison avec son excellent ainé et on peut dire sans hésitation que ce second opus est bien inférieur. Certaines incohérences, des passages assez faciles pour plaire à la masse et des relations balayées d’un tout petit geste font que ce film reste en dessous du premier malgré quelques bonnes séquences. D’autant plus que ce film ne possède pas les magnifiques scènes visuelles que l’on retrouve dans le premier. N’est pas Matthew Vaughn qui veut !

Note : 13/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

2 réflexions sur « Kick-Ass 2 »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.