mai 17, 2021

Dumb & Dumberer Quand Harry Rencontra Lloyd

affiche0.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre Original : Dumb and Dumberer : When Harry Met Lloyd

De: Troy Miller

Avec Eric Christian Olsen, Derek Richardson, Rachel Nichols, Cheri Oteri

Année: 2003

Pays: Etats-Unis

Genre : Comédie

Résumé :

Lorsqu’il arrive au lycée, Harry, qui avait jusque-là seulement étudié chez sa mère, a besoin d’un guide pour lui apprendre la vraie vie. Lloyd, qui habite au sous-sol de l’établissement avec son père adoptif, le concierge Ray, est idéal pour cette mission. C’est le début d’une belle amitié et de gros problèmes…
Tous deux vont involontairement servir l’infâme complot du corrompu proviseur Collins et de sa maîtresse, Mrs. Heller : ceux-ci veulent faire des deux garçons les premiers membres d’une fausse « classe pilote pour élèves délicats » qui leur permettra de détourner 100 000 dollars d’aide.
Naïfs et enthousiastes, Harry et Lloyd se mettent à recruter tous les élèves « spéciaux », mais ils éveillent également l’attention de la très belle Jessica Matthews, reporter pour le journal du lycée, qui suspecte l’embrouille…

Avis :

« Dumb & Dumberer » est un préquel du célèbre « Dumb & Dumber » avec Jim Carrey sorti en 1994.

Je n’ai pas encore vu le premier film des Farrelly. En fait, j’ai confondu l’affiche des deux films et surtout l’acteur qui joue dans ce film Jim Carrey jeune, et que j’ai pris justement pour Jim Carrey et quand j’ai mis ce film, je pensais donc découvrir le premier film. J’ai très vite compris mon erreur et du coup j’ai regardé celui-ci sans avoir d’image en tête du premier et du coup c’est une comédie que j’ai appréciée, qui m’a fait rigoler, malgré le niveau très très bas des gags. Et enfin pour être honnête, je suis même content d’avoir commencé par celui-là, car peut-être que dans l’autre sens, j’aurais eu tendance à trouver ça détestable (c’est un peu l’avis général que j’attends au sujet de ce film), alors que là, j’ai apprécié ce film vierge de tout passé et c’est drôle.

479746.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Harry Dunne n’a pas grandi et il est très bête. Ayant le QI d’un enfant, il a été surprotégé par sa mère. Aujourd’hui, il doit entrer au lycée. Pour lui, c’est l’aventure de sa vie, car sa mère a été son professeur et Harry n’a jamais fréquenté personne. Alors qu’il se rend au lycée pour sa première journée il fait la connaissance de Lloyd Christmas, un adolescent un peu comme lui. Harry se fait donc un ami et il est enfin prêt à affronter cette grande aventure qu’est le lycée.

Ce lycée est tenu par le proviseur Collins un homme qui vient de trouver une faille dans le système pour exploiter et arnaquer les systèmes scolaires. Pour cela, il lui faut des élèves spéciaux pour créer une classe à part. Harry et Lloyd tombent alors à pic et ensemble, ils vont aider sans le vouloir, sans même le savoir, le proviseur à escroquer tout le monde…

Attention mesdames et messieurs, il est temps pour vous de mettre votre cerveau en mode off, car ce film va atteindre des records de grands n’importe quoi…

D’ordinaire, j’ai bien du mal à trouver des comédies drôles, puis des fois, il y a des films comme ça qu’on ne croirait pas et qui nous font passer un bon moment. Je connais l’amour que les gens ont pour le premier film et je connaissais ce non-amour pour ce film et je m’attendais à trouver un navet incroyable et en fin de compte, j’ai passé un moment amusant devant cette comédie débile.

Le scénario est sympa, ce n’est pas du grand cinéma, mais ça reste amusant. L’intrigue n’est pas crédible une seconde, on ne croit pas vraiment à cette histoire, mais elle est attachante et c’est tout à fait regardable. L’intrigue est complètement gratuite, c’est juste un prétexte pour apporter des gags très pipi/caca qui j’avoue m’ont fait bien rire.

La rencontre entre ces deux personnages est marrante et c’est chouette de voir cette amitié commencer et puis les aventures qui leur arrivent sont drôles. Par contre, l’intrigue policière sur le proviseur qui arnaque tout le monde est assez survolée et donne vraiment l’impression qu’elle est là par ce qu’il fallait un fil rouge pour parcourir les différents gags du film.

Si le film fonctionne assez bien, c’est surtout grâce au duo de comédiens, qui s’en donne à cœur joie dans la débilité et pousse leur personnage assez loin. C’est vrai que parfois, ils peuvent être lourds, mais ils restent toujours drôles et amusants en fin de compte. Même si je n’ai pas vu le premier film, je connais quand même le casting original et je dois dire que les acteurs choisis pour remplacer Jim Carrey et Jeff Daniels leurs ressemblent énormément, en particulier Eric Christian Olsen qui remplace Jim Carrey, c’est à s’y méprendre. D’ailleurs, j’ai confondu les acteurs sur l’affiche de mon DVD. L’acteur est d’ailleurs très drôle et c’est le personnage que j’ai préféré dans le film, tant par son personnage que par le jeu de l’acteur. Autres personnages que j’ai beaucoup aimés dans le film, c’est le couple tenu par le proviseur joué par Eugene Levy et sa complice Cheri Oteri. Les deux font la paire et sont bien, ils auraient mérité de voir leurs personnages développés.

p8.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Ce film, c’est aussi l’occasion de voir un tout jeune Shia Laboeuf qui n’a pas peur du ridicule.

Parfois lourd, parfois drôle, ce préquel est donc sympa. Ce ne sera pas la comédie de l’année, peut-être moins bon que l’original, mais moi, j’ai apprécié, j’ai rigolé devant des blagues nulles et puis en fin de compte ça m’a changé les idées et vidé la tête, alors que demander de plus, si que ce soit un peu mieux. Mais bon passer après les Farrelly, Jeff Daniels et Jim Carrey ce n’est pas évident…

Note : 11/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.