Crazy Night

Titre Original : Date Night

De : Shawn Levy

Avec Steve Carell, Tina Fey, Mark Wahlberg, Taraji P. Henson

Année: 2010

Pays: Etats-Unis

Genre: Comédie

Résumé:

Pour tenter de rompre la routine qui s’installe dans leur couple, Phil et Claire Foster décident de passer une soirée extraordinaire dans le restaurant le plus en vue de Manhattan. Sans réservation, ils n’ont d’autre choix que de se faire passer pour un autre couple, les Triplehorn, afin d’obtenir une table. Mais à peine leurs entrées terminées, leur imposture est dévoilée par des gangsters impitoyables à la recherche des Triplehorn. Les Fosters sont obligés de fuir pour sauver leur peau, et se retrouvent alors plongés dans une série improbable d’embrouilles à travers la ville. C’est le début d’une nuit démente qui va leur permettre de faire exploser, entre autres, la monotonie de leur couple… Une chose est sûre : ils ne sont pas prêts d’oublier cette soirée.

Avis:

Shawn Levy, ce n’est pas la crème de la crème des réalisateurs, mais c’est un cinéaste et artisan honnête qui, s’il a parfois touché le fond avec des comédies poussives, nous a aussi offert de sacrés moments de conneries et de rires. Papa de « La nuit au musée » et ses suites, papa « Pour le meilleur et pour le pire » ou encore de « Real Steel« , Shawn Levy détient de bons titres. On notera que dernièrement, c’est sur le petit écran que l’on retrouve le réalisateur, puisqu’il a en partie réalisé les deux saisons de « Stranger Things« .

Un an après le décevant « La nuit au musée 2« , Shawn Levy délaisse ses complices Ben Stiller et Owen Wilson, pour trouver Tina Frey et Steve Carell dans une bonne comédie qui nous réserve un joli lot de loufoquerie et d’improbabilité pour ses personnages.

Doté d’un duo parfait et efficace, « Crazy Night » est une heure et demi de n’importe quoi, livrée sans aucune prétention, avec le simple but de divertir. Si le film aura bien ses lourdeurs parfois, quoi qu’il ne franchit jamais la frontière du vulgaire, si l’on peut aussi le sentir en roue libre, ces sentiments s’effacent face au plaisir coupable de voir ce couple pépère, sans histoire, sombrer dans la plus folle des nuits.

Les Foster, c’est un couple installé depuis des années. Deux enfants, métro, boulot, dodo, le couple est piégé dans une routine dont il ne se rend pas vraiment compte. Apprenant la séparation d’un couple d’amis, les Foster décident de faire plus attention. Ce soir-là, Phil a décidé de faire plaisir à Claire. Il casse leurs habitudes et décide de l’emmener manger dans un restaurant des plus chics de New-York. Un restaurant où il faut réserver des mois en avance. Arrivés sur place, n’ayant pas de place, ils vont alors se faire passer pour les Triplehorn, un couple qui n’est pas venu. Mais ce changement d’identité, l’espace d’un dîner, va changer radicalement le cours de leur soirée. D’un coup, les balles pleuvent, la mafia en a après eux et ils ne peuvent demander de l’aide à la Police…

Délirant, fun, décalé et déjanté, « Crazy Night« , c’est l’histoire de monsieur et madame tout le monde qui sombre dans un engrenage des plus improbables. Si l’on se retrouve devant une bonne comédie, qui certes n’est pas aussi marquante qu’on l’aurait voulu, on ne peut nier non plus que Shawn Levy nous offre un film terriblement efficace qui fonctionne très bien et jamais ne nous ennuie ou dépasse les limites de bons nombres de comédies américaines du genre. Et c’est aussi l’un de ses arguments qui fait que « Crazy Night » est une bonne comédie. Avec ce film, dont le scénario est aussi fun qu’il ne tient pas la route, Shawn Levy prouve que l’on peut encore faire rire sans tomber dans les gags scatos à tout bout de champs ou encore la facilité de l’insulte.

« Crazy Night« , c’est avant tout un film qui fonctionne sur l’ordinaire de ce couple et l’extraordinaire de ce qui va leur arriver l’espace d’une nuit de folie. Un couple divinement incarné par Tina Frey et Steve Carell qui sont absolument parfaits. Il y a une alchimie « normale » qui se crée automatiquement et dès qu’on les rencontre, on a envie de les suivre et les aimer. À coup sûr « Crazy Night » ne serait pas le même film sans eux !

Pour les amoureux des acteurs, « Crazy Night » fera plaisir avec sa pléiade de stars qui tiennent des rôles plus ou moins conséquents. À la volée, comme ça, on trouve Mark Wahlberg sans chemise, Taraji P. Henson, James Franco, Ray Liotta, Kristen Wiig, Milas Kunis, Common, Mark Ruffalo, Olivia Munn, William Fichtner, et même une Gal Gadot toute jeunette.

Le scénario, hormis le fait qu’il ne tienne pas la route, dans ses grandes lignes, demeure toutefois amusant. Ici, on ne se prend pas la tête, et Shawn Levy assume pleinement de livrer une histoire ridicule. Une histoire qui comporte des gags très bons, et même excellents (franchement la course-poursuite est l’un des grands moments de n’importe quoi du film). Alors bien sûr, tout n’est pas incroyable non plus et si l’humour fonctionne bien, il a aussi ses faiblesses et ses lourdeurs, qui fait que certains moments tombent à plat et auraient pu être dispensables. Mais bon, face à beaucoup d’autres comédies, même venant de Shawn Levy (on se souvient du désastre de « La panthère Rose » …), « Crazy Night » est bon, drôle et plaisant. On poussera même jusqu’à dire qu’il figure dans les meilleurs de son réalisateur.

Bref, « Crazy Night » est donc une comédie plaisante qui se laisse déguster. Shawn Levy se rattrape avec ce film et nous fait rire avec un métrage qui ne se prend absolument pas au sérieux. Souvent ridicule, en permanence déjanté, emporté par un duo d’acteurs excellents,  « Crazy Night » est une jolie petite réussite.

Note : 13/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net