Megadeth – Super Collider

Megadeth-Super-Collider

Avis :

Il n’est plus nécessaire de présenter Megadeth, mais un petit résumé s’impose pour présenter ce quatorzième album studio. Fondé en 1983 à Los Angeles par Dave Mustaine, le groupe connait très vite le succès et fait désormais partie du Big Four of Thrash avec Metallica, Anthrax et Slayer. Ce qui est assez drôle, c’est que Dave Mustaine a créé Megadeth après s’être fait virer de Metallica pour des causes d’alcoolisme et autres problèmes. Le groupe va connaître une période de vache maigre en 2002, car le chanteur guitariste va être la victime d’une blessure nerveuse sévère au bras gauche. Néanmoins, après deux ans de rééducation, le groupe se reforme et annonce plusieurs albums. Super Collider est le quatorzième album du groupe et pour en faire, il faut bien évidemment un certain talent et un gros succès. Et pourtant, je n’ai jamais été fan de ce groupe, et je ne connais que les deux gros succès du groupe, à savoir Hangar 18 et Symphony of Destruction. De par mes pérégrinations au fil du net, on peut voir que cet album se fait massacrer par bon nombre de critiques spécialisées. Mais l’on fait exempt de leur notoriété et que l’on se focalise que sur cet album que reste-t-il ? Le changement de maison de disques pour cet album a-t-il été une bonne chose ? Jetez une oreille attentive au dernier album d’un l’un des plus grands groupes de thrash métal !

Alors il est vrai que lorsque l’on écoute en intégralité tout le skeud, on ressent une véritable volonté de sortir du thrash métal pour fournir quelque chose de plus accessible et de plus commercial. Néanmoins, il ne faut pas renier l’héritage technique du groupe, qui livre quand même quelques belles pièces. Certains morceaux, même s’il sorte d’un schéma auquel nous avait habitué le groupe sont plutôt sympathiques, comme Kingmaker qui assure l’introduction, ou encore Dance in the Rain avec son rythme ultra rapide. Mais, même sil ‘on ressent une grosse volonté de faire du pognon, certaines pièces, comme The Blackest Crow, et son introduction au banjo, fournissent un plus pas si dégueulasse au groupe. D’ailleurs, Dave Mustaine a annoncé récemment qu’il voulait aller vers la country pour le quinzième album du groupe. Alors certes, beaucoup de fans qui à l’hérésie, mais on reproche souvent aux groupes de faire la même tambouille, comme Green Day, ou, dans un autre registre, Christophe Maé, et dès que quelqu’un essaye autre chose, ou de varier un peu les choses, on lui rentre dedans. Même si Super Collider n’est pas parfait, loin de là, il y a quelques bons morceaux, dont la superbe reprise de Thin Lizzy, Cold Sweat, qui est très rapide et vraiment très puissante. Maintenant, il est certain que l’album comporte beaucoup de morceaux merdiques, à commencer par Super Collider qui est très mauvais avec son refrain lénifiant ou encore Off the Edge qui est vraiment dégueulasse. Chaque titre aura aussi son solo de gratte, mais on se demande parfois ce qu’il vient faire ici, comme pour Burn ! ou encore Built for War, qui en plus de cela, n’est pas très emballante. Pour le reste des morceaux, c’est assez moyen, mais cela reste du bon heavy, assez facile, certes, mais qui se laisse écouter sans trop de dérangement comme Don’t Turn Your Back… ou Beginning of Sorrow.

megadethband2013

Au niveau du chant, tout le monde connait la voix nasillarde et très spéciale de Dave Mustaine. Dans Super Collider, il va explorer quelques nouvelles facettes, tout en gardant une ligne directrice qui a fait le charme de Megadeth. Ainsi, si la plupart des morceaux demeurent sans grande surprise, on sera tout de même interpellé par la prestation sur Beginning of Sorrow qui ressemble à du Adema, le groupe du frère de Jonathan Davis, leader de Korn, ou encore sur Cold Sweat, où le chanteur s’essaye à une voix rugueuse qui n’est pas si dégueulasse, bien au contraire, elle donne du pep’s à la piste. Néanmoins, on pourra pester contre certains refrains faciles et sans grand intérêt comme sur Super Collider ou encore Burn !.

Au final, Super Collider, le dernier album de Megadeth n’est pas vraiment au top, mais ce n’est pas non plus la purge annoncée par bien des sites. Certes, il est en dessous de la moyenne de ce que fait le groupe habituellement, mais cette volonté de changement peut apporter du bon à la formation et en ce sens, ce quatorzième album peut être une étape de transition. D’ailleurs, le quinzième album du groupe, avec un apport de country risque d’en déconcerter certains !

  1. Kingmaker
  2. Super Collider
  3. Burn !
  4. Built for War
  5. Off the Edge
  6. Dance in the Rain
  7. Beginning of Sorrow
  8. The Blackest Crow
  9. Forget to Remember
  10. Don’t Turn Your Back…
  11. Cold Sweat
  12. All I Want
  13. A House Divided

Note : 12/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

Note de Mickey: 15/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net