Conspiracy – Jason Sans Bourne

Titre Original : Unlocked

De : Michael Apted

Avec Noomi Rapace, Orlando Bloom, Toni Collette, John Malkovich

Année: 2017

Pays: Etats-Unis

Genre : Espionnage, Action

Résumé :

Ex-interrogatrice de la CIA, Alice Racine est rappelée par son ancien directeur, Bob Hunter, pour déjouer une attaque imminente sur Londres. Face à un adversaire brutal et tentaculaire, Alice reçoit l’aide providentielle de son ancien mentor, Eric Lasch et d’un membre des forces spéciales, Jack Alcott. Mais elle réalise rapidement que l’agence a été infiltrée. Trahie et manipulée, elle va devoir inventer de nouvelles règles pour faire face à cette conspiration.

Avis :

Le cas de Michael Apted, cinéaste britannique, est pour le moins triste. Le réalisateur commence une carrière osée et belle, portée par des films comme « The Triple Echo« , « Agatha« , ou « Nashville Lady« . Dans les années 90, il poursuit de belles collaborations et livre des films comme « Nell » ou « Blink« . Puis plus les années défilent, et plus Michael Apted perd de sa superbe, pour finir par être quasi oublié. Un mauvais « James Bond », un film dispensable avec Jennifer Lopez, le réalisateur s’enlisera avec le troisième opus du « … monde de Narnia« . Depuis, Michael Apted n’avait coréalisé qu’un film en 2012.

On n’avait donc plus de nouvelles de Michael Apted depuis près de cinq ans et le voici qui fait son comeback, avec un thriller d’espionnage qui se veut dans la veine d’un « Jason Bourne » au féminin. Emporté par un casting royal, « Conspiracy » avait de bons arguments pour faire un bon film d’action à tendance actuelle, puisqu’il aborde des attentats terroristes. Mais voilà, si le film se laisse suivre, il ne ressortira pas malheureusement, car « Conspiracy« , c’est le film qu’on a déjà vu des centaines de fois. Prévisible, sans surprise, sans souffle, avec une histoire qu’on connaît par cœur, « Conspiracy » n’est pas le retour qu’on attendait de Michael Apted. Et même, s’il reste bien filmé, « Conspiracy » sera le film aussitôt vu, aussitôt oublié… Dommage.

Alice Racine est un agent de la CIA. Si elle est considérée comme l’une des meilleures, elle demeure loin des vrais, car elle n’arrive pas à passer outre une mission qui a mal tourné à Paris, voilà plusieurs années. Depuis, elle est infiltrée dans une agence de pôle emploi et ainsi donne des informations sur de possibles terroristes. Un matin, ne lui laissant aucun choix, Alice est appelée en renfort pour interroger un jeune homme qui a des informations sur un attentat imminent à Londres. Alice interroge le jeune homme, mais très vite, elle se rend compte d’étrangetés dans les méthodes. Elle se sait donc piégée, elle sait que l’agence a été infiltrée et elle n’a d’autres choix que de fuir, afin de régler l’histoire et prouver son innocence.

« Conspiracy« , ou le film qui a très peu d’ambition. Sur le papier, « Conspiracy » est un film qui aurait pu donner quelque chose de sympathique. Michael Apted à la réalisation, Noomi Rapace devant la caméra en espionne manipulée, et le tout sur un fond actuel de terrorisme. Franchement, si le film avait d’ores et déjà un côté déjà vu, ces arguments et d’autres encore laissaient finalement supposer que le spectacle aurait pu être divertissant et dans un sens, c’est même ce qu’il est, puisque « Consipracy » se suit sans temps mort ou ennui.

Mais voilà, si le film se suit, on ne peut pas dire qu’il soit grandement passionnant. En fait, « Conspiracy » est le genre de film qu’on a tendance à suivre du coin de l’œil, car finalement, très vite, on se rend compte que l’histoire qu’il va nous raconter, même si elle a quelques petites déviantes, reste une histoire qu’on connaît sur le bout des doigts et aucune surprise ne viendra nous bousculer. C’est même triste de faire un film aussi insignifiant. Les traitres sont connus à l’avance, on nous présente innocemment leurs personnages. Le final, on le connaît d’avance. Oui, aucun suspens n’est à prévoir, malgré le fait que le film joue la carte du suspens à fond. Le final prête même à sourire, tant on faisait ce genre de film dans les années 90. D’ailleurs, c’est même lourd, et même un peu plus quand le pourri de l’histoire se justifie avec des motifs grandiloquents.

On restera déçu aussi des personnages qui en plus de n’être qu’une peinture déjà vue, ne sont pas forcément attachants. Comme le film n’est qu’une grande route sans surprise, on ne craint pas pour l’un d’entre eux, car on sait et l’on connaît tout d’avance. Reste toutefois le sourire toujours aussi plaisant de Noomi Rapace, qui est bien la seule à sortir son épingle du jeu. Orlando Bloom est mauvais, John Malkovich ne sert à rien, Toni Collette est cliché et je ne parlerai même pas de Michael Douglas, tant il n’y a aucune surprise et subtilité de son côté.

Si « Conspiracy » reste bien mis en scène, offrant une belle ambiance et un Londres qu’on voit assez peu, il reste néanmoins fade dans ses scènes d’action. « Conspiracy » est un film qui manque de souffle, d’instantané, de brutalité, et de crainte, d’oppression, ou même de paranoïa. Tout est lisse et se laisse regarder, à la place de se vivre.

Le grand retour de Michael Apted n’est donc pas là et si « Conspiracy » se laisse suivre sans ennui, si même dans les grandes lignes on peut l’apprécier sur l’instant, on restera déçu qu’il soit aussi téléphoné, aussi déjà vu et sans aucune surprise. C’est vraiment dommage, car il avait des arguments pour lui, mais finalement, il ne restera pas dans les annales de l’année, ni même dans la carrière de ses acteurs et son réalisateur.

Note : 9,5/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net