Unlock!

Fiche technique :

Auteur : Cyril Demaegd, Thomas Cauet et Alice Carroll

Joueurs : 2 à 6

Durée : 1h par scénario

Première parution : 2017

But du jeu :

Sortir de la pièce fictive dans laquelle vous êtes enfermés en résolvant les énigmes !

Règles :

Unlock ! est un jeu coopératif qui reprend le principe des Escape Room, ces divertissements grandeur nature dans lesquels une équipe de joueurs est enfermée dans une pièce, doit trouver clés et indices pour résoudre les énigmes et en sortir. Ici, nous sommes en présence du même type d’expérience mais sous une forme condensée.

Chacun des trois scénarios du jeu est composé d’un deck dont le recto des cartes est une lettre ou un nombre. La première (sans recto) met en place l’intrigue et présente les divers éléments avec lesquels les joueurs vont commencer. Dès qu’un nombre ou une lettre apparaît sur une des cartes, ils vont s’empresser de rechercher dans le deck la carte correspondante. Celle-ci les amènera à d’autres indices ou d’autres énigmes qui serviront à trouver la combinaison finale.

Exemple, je regarde sur une carte l’image d’une salle, le nombre 14 est inscrit dans un cercle gris au niveau d’une boîte. Je cherche donc la carte 14, qui représente cette boîte vue de plus près.

Il peut arriver qu’un nombre ne soit pas en évidence mais au contraire bien caché, il faut tout de même prendre la carte correspondante pour pouvoir avancer. Il est naturellement interdit de regarder une carte que l’on n’a pas trouvée.

Il existe plusieurs types de cartes. Les bleues et les rouges sont des éléments qui interagissent ensemble. Il s’agit généralement d’une clé et d’une serrure ou d’un équivalent. Lorsque deux éléments fonctionnent ensemble, il faut additionner le nombre de leur carte pour trouver celle à aller chercher dans le deck. Si les éléments ne fonctionnent pas ensemble les joueurs peuvent subir une pénalité.

Exemple, la carte rouge numérotée 41 me montre un coffre fermé avec une serrure ronde mais un espace entre le couvercle et le corps du coffre. Je possède la carte bleue 17 représentant un pied-de-biche. 41 + 17 = 58, je prends donc la carte 58 dans le deck. Si je possède une clé carrée portant le nombre 12, je peux tenter d’aller chercher la carte 53. Mais il y a fort à parier que, si cette carte existe, elle m’indique que l’on n’ouvre pas une serrure ronde avec une clé carrée et que je subisse une pénalité…

Les cartes vertes montrent des énigmes à résoudre avec un numéro à trouver, et les jaunes ont besoin d’une combinaison de 4 chiffres pour avancer dans l’histoire.

La gestion des indices, des pénalités, des combinaisons et surtout du temps de jeu se fait grâce à une application sur mobile ou tablette. Les pénalités retirent du temps, tout comme les mauvaises combinaisons entrées. Les bonnes donnent accès à une nouvelle carte.

Lorsqu’une carte n’a plus d’utilité (par exemple une clé et une serrure viennent d’être utilisées), un pictogramme l’indique pour éviter de s’encombrer et réfléchir à l’utilité d’un élément devenu obsolète.

La partie se termine lorsque les joueurs ont trouvé la combinaison finale. Si le temps est écoulé ils peuvent continuer mais leur appréciation sera amoindrie.

Avis :

Les Escape Room sont un divertissement très en vogue de nos jours, il en pousse un peu partout en France depuis 2013 et le phénomène prend de plus en plus d’ampleur. Il n’a pas fallu attendre très longtemps pour que le principe soit adapté en jeu de société grâce aux français de Space Cowboys. Nous sommes ici en présence d’un jeu de coopération, tout comme en grandeur nature. La seule différence réside dans le fait que les joueurs n’explorent pas physiquement une salle mais uniquement avec leurs yeux.

De ce fait il faut vraiment être observateur et vigilant, attentif au moindre motif car il est possible de rester bloqué si l’on rate le petit nombre écrit dans le coin qui permet de débloquer une nouvelle carte. Cependant, la grande majorité de chaque scénario fera surtout appel à la logique et à la déduction pour assembler les bons éléments ensemble ou résoudre les énigmes.

Ces dernières sont très bien ficelées et il faudra toutes les ressources intellectuelles de l’équipe pour s’en sortir, mettre les ressources et idées en commun sera nécessaire pour trouver la solution de toutes les énigmes, souvent assez tordues. Utiliser un objet acquis au début au bout de plusieurs salles, ne pas se contenter de regarder le verso d’une carte, etc. L’impression que les limites du genre sont sans cesse repoussées est très plaisant. De plus, même si tout le matériel consiste en un paquet de cartes (exception faite de l’application et son support), chaque aventure est vraiment immersive et le chronomètre descend toujours trop vite, augmentant la pression subie par l’équipe.

Nous sommes donc en présence d’un jeu très bien réalisé, bourré de qualités, d’une mécanique à toute épreuve, avec des graphismes corrects et une ambiance différente à chaque scénario. Est-il donc exempt de défauts ?

Il souffre d’un inconvénient majeur inhérent tout jeu à scénario de la même trempe (comme T.I.M.E. Stories par exemple) : la rejouabilité. En effet, lorsqu’une équipe a terminé une aventure, il lui est impossible de la refaire puisqu’elle connaît la solution. Dans le cadre d’une association, c’est moins gênant puisqu’il est possible de faire jouer plusieurs groupes. Un particulier pourra toujours le prêter par exemple, mais débourser une trentaine d’euros pour 3h d’amusement en tout et pour tout (les 3 scénarios) a quelque chose de frustrant. Des extensions sont d’ores et déjà prévues, ajoutant de nouvelles intrigues, mais elles ne révolutionneront pas forcément le jeu en ajoutant de nouvelles mécaniques. De plus, vu le système du jeu, il ne s’agira pas nécessairement d’une extension à proprement parler vu que le jeu de base ne sera plus nécessaire, mais plutôt des stand alone à part.

En tous cas il est indéniable que le jeu marche, au point qu’il a gagné l’As d’Or Jeu de l’année 2017. Une vraie surprise puisqu’il n’a été mis en vente que quelques semaines avant le festival. Il fait tout de même partie de ceux qui offrent une réelle expérience, mais avant de se le procurer il vaut mieux peser le pour et le contre. Tout le monde n’apprécie pas le fait d’utiliser une application en plus du matériel du jeu, surtout que les indices donnés ne sont pas toujours très pertinents puisqu’ils sont pré-enregistrés et ne dépendent pas de la situation des joueurs.

Note : 15/20

Par Flippy Who

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net