Intruders Saison 1

10872190_1000177179995691_15170528_n

D’Après une Idée de : Glen Morgan

Avec John Simm, James Frain, Millie Brown, Tory Kittles

Pays: Etats-Unis

Genre: Drame

Nombre d’Episodes: 8

Résumé:

Dans le Nord-Ouest du Pacifique des évènements étranges, et apparemment sans aucun rapport, commencent à se produire. Plusieurs mystères se mêlent et révèlent un complot qui changera à jamais notre compréhension de la nature humaine.
Jack Whelan, un flic de Los Angeles devenu écrivain a échappé à un passé sombre et violent pour une vie apparemment tranquille avec sa femme, Amy. Quand Amy disparaît, Jack plonge dans une enquête qui l’oblige à affronter les erreurs de son passé et à réexaminer les fondements mêmes sur lesquels il a construit sa vie.

Avis:

« Intruders » faisait partie des projets séries que j’attendais le plus pour ce début d’année et pour cause, l’un de mes acteurs préférés y tient la tête d’affiche, le pitch a l’air très intéressant et puis les premières bandes-annonces avaient vraiment de la gueule laissant planer une ambiance pleine de mystère et de paranoïa.
« Intruders« , qui est produit par le producteur de « X-Files« , une série qu’on ne présente plus, avait vraiment toutes les cartes en main pour être l’une des séries les plus prenantes de ce début d’année, mais c’est un petit goût de déception qui me vient à la bouche. Si les premiers épisodes sont pile dans ce que j’avais envie de voir, j’ai trouvé que la série manquait de rythme et s’essoufflait un peu à la longue.

Intruders-Saison-1-Episode-1-612x360



Jack Whelan est un ex flic de Los Angeles. Après l’affaire de trop, il a quitté la police pour devenir écrivain. Aujourd’hui, il a une vie tranquille et sans histoire avec sa femme Amy.
Un jour comme n’importe quel autre, Jack appelle Amy qui est alors en déplacement pour affaire. Mais ce n’est pas sa femme qu’il découvre. Amy a oublié son téléphone dans un taxi. Jack le récupère et se rend à l’hôtel d’Amy, mais elle n’est pas là. Elle semble avoir disparu. Jack commence alors une enquête pour retrouver sa femme, mais cette enquête va révéler des éléments des plus troubles. Des éléments qui pourraient bien changer la vision que Jack a de la vie à tout jamais.

Une ambiance oppressante qui rappelle quelque peu « La neuvième porte » de Polanski, plusieurs destins qui s’entremêlent, avec tous quelque chose en commun sans que ces personnes ne se connaissent vraiment. Dès son premier épisode, « Intruders » donne le ton et pose énormément de questions, qui je vous rassure, trouveront pour la plupart leurs réponses sur les huit épisodes que compte la série. L’intrigue est vite prenante grâce au mystère et au trouble que la série arrive à très bien installer. Elle nous donne envie d’en savoir plus, elle attise notre curiosité et distille ses éléments de réponse au compte-gouttes, ce qui est pas mal, car la série prend son temps pour se créer un univers, un caractère, une tension (le générique y étant aussi pour beaucoup) et nous raconter son histoire.
Mais voilà, si le mystère fonctionne très bien, tant que l’on se pose des questions sur ce qui se passe (Théorie du complot, secte, hallucination peut-être, ou encore paranoïa-schizophrénie), je reste moyennement convaincu une fois les premières réponses amorcées. La série a le mérite de surprendre son spectateur, car on ne s’y attend pas, mais de là à ce que cela fonctionne, j’émets quelques doutes.


Une touche de fantastique est la bienvenue, quand elle est bien approchée, mais le principal défaut d’ »Intruders » est que cette touche de fantastique est mal amenée, et elle rend l’intrigue peu crédible et pour nous récupérer, la série va perdre quelques épisodes. Car au final, elle arrive peu à peu à nous récupérer et l’on suit les deux derniers épisodes avec suspens et intrigue. Même si je n’adhère pas vraiment au sens dans lequel elle part, il n’en reste pas moins qu’ »Intruders » arrive à être une série qui sort un peu du lot et qui me donne envie d’en savoir plus un peu plus à son sujet.

« Intruders » s’offre un casting assez étonnant et inquiétant. C’est John Simm qui écope du premier rôle et l’acteur britannique, qui signe sa première grosse production américaine, s’en tire pas trop mal. Si on a connu l’acteur bien plus convaincant (« Prey« , « The Village » ou « Mad Dogs« ), il arrivera au fur et à mesure des épisodes à nous toucher par l’incompréhension de sa vie qui lui échappe. À l’image de la série, on aura une impression de perdue sur quelques épisodes et l’acteur aura un coup de mou, mais arrivera en fin de compte à nous récupérer pour au final nous donner envie de le suivre dans une possible deuxième saison.
La série nous donne tout un tas de personnages inquiétants qui gravitent autour de John Simm. Sa femme, campée par Mira Sorvino, est vraiment troublante dans ce rôle et l’actrice sera attiser le mystère. La très grosse surprise vient de la toute jeune Millie Brown, qui, dans un rôle terriblement complexe et difficile à jouer, s’en sort à merveille pour une petite fille de son âge. Elle en vole d’ailleurs la vedette à tout le monde et arrive à être flippante à certains moments, alors qu’à d’autres, on lui donnerait le bon dieu sans confession. Cette petite fille est une vraie révélation et devrait en surprendre plus d’un.
Pour les autres rôles masculins, on aura le plaisir de découvrir James Frain dans la peau d’un tueur à gages terrifiant. Flippant lui aussi par son intouchabilité, on a l’impression que rien ne pourra arrêter ce personnage.

intruders-saison-1-john-simm


Dans son ensemble, « Intruders » est une bonne série et cette première saison est surprenante. C’est vraiment dommage que les réponses de l’intrigue soient si mal apportées, car dans le fond, hormis ça, le reste est vraiment bien.
L’ambiance est stressante comme promis. La réalisation est soignée et les acteurs dans l’ensemble son plutôt impliqués dans leurs rôles.
La série m’a quand même donné envie de poursuivre, car même si c’est mal amené au fur et à mesure, ça devient de plus en plus intriguant et le final du dernier épisode donne vraiment envie de voir la suite.

Note : 13/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net