février 7, 2023

New York Melody

345859.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre Original: Begin Again

De : John Carney

Avec Mark Ruffalo, Keira Knightley, James Corden, Hailee Steinfeld

Année: 2014

Pays: Etats-Unis

Genre: Romance

Résumé:

Gretta et son petit ami viennent de débarquer à NYC. La ville est d’autant plus magique pour les deux anglais qu’on leur propose de venir y vivre pleinement leur passion : la musique. Le rêve va se briser et l’idylle voler en éclat quand, aveuglé par la gloire naissante, il va la plaquer pour une carrière solo et… une attachée de presse.
Ses valises prêtes et son billet de retour pour Londres en poche, elle décide de passer une dernière nuit à New York avec son meilleur pote. Ce dernier l’emmène dans un pub, la pousse sur scène et la force à chanter. Dans la salle un producteur s’adonne à sa plus dangereuse passion : l’alcool. Revenu de tout, du succès et de sa gloire passée, amer, rancunier, il a perdu le fil de sa vie,… Et soudain il entend cette voix, découvre cette grâce, ce talent brut et authentique… Une rencontre enchantée qui pourrait finir en chansons…

Avis:

Le réalisateur irlandais John Carney est de retour cette année en musique. L’homme m’avait enchanté avec son « Once » sorti voilà sept ans maintenant. Ce petit film était déjà un film musical et se passait dans les rues de Dublin. Cette fois-ci, le réalisateur déplace sa caméra dans la grande ville de New-York pour nous la réinventer en musique en compagnie d’une Keira Knightley et d’un Mark Ruffalo au charme fou.

392119.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Gretta et son petit ami Dave viennent de débarquer à New-York. Ils arrivent la tête pleine de rêves. Dave vient d’être remarqué et une chanson qu’ils ont faite ensemble fait partie de la bande son d’un film, ce qui a permis à Dave de pouvoir signer avec un label et d’enregistrer son premier album. Mais lors d’un voyage, Dave tombe amoureux et le couple se sépare. Gretta se réfugie chez un ami et un soir, alors qu’elle est au plus mal, dans un bar, guitare à la main, elle se fait repérer par Dan, un producteur de disque un peu has been. Il arrive à convaincre la jeune femme de la produire, mais il lui faut l’accord de son associé qui n’est pas du tout convaincu. Dan ne renonce pas et c’est sans un sous, en plein cœur de la ville, qu’ils vont enregistrer le premier album de Gretta, dans l’espoir que celui-ci soit par la suite un produit.

Il aurait fallu attendre sept années pour enfin revoir un film signé par John Carney. L’attente fut longue, mais à la vision de cette comédie, qui mélange habilement humour, musique et sentiments, on se dit que ça valait le coup.

« New York Melody » est l’exemple parfait de la comédie un peu niaise, avec ce qu’il faut de clichés et mais qui pourtant fonctionne bien du début à la fin et elle fait du bien au moral. Je suis ressorti de ce film le sourire aux lèvres et l’esprit plein de chansons sympathiques.

Le scénario est assez simple et on pourrait presque dire qu’on a déjà vu ce genre de film quand on regarde la bande-annonce et pourtant à la découverte de ce film, on y trouve un scénario orignal, plein de bonnes idées, comme toutes les scènes où l’on découvre comment les personnages ont fini par se rencontrer dans ce bar, de jolis moments, de l’énergie, même dans les clichés, le film reste vraiment sympa à regarder. J’ai beaucoup aimé l’idée d’enregistrer un album dans New-York, le réalisateur s’amuse à filmer ces deux personnages dans un New-York qu’on a l’habitude de voir. John Carney aurait pu tomber facilement dans l’habitude de faire chanter son héroïne dans des décors, très carte postale, je pense à la statue de la liberté derrière elle, ou alors le pont de Brooklyn, mais non, il l’évite brillamment et lui préfère le charme d’une petite rue comme une autre, le haut d’un immeuble, ou alors les métros et les ronds-points de la ville. Dans un sens, c’est comme si John Carney, l’espace d’un film nous montrait le New-York qu’il aime (surtout une magnifique scène où les deux personnages principaux se baladent dans la ville et chacun un casque sur les oreilles, écoutant et redécouvrant la grosse pomme en musique), un peu comme Woody Allen l’avait fait avec son « Manhattan« . Et je trouve que ça nous donne une vision neuve de la ville, ça dégage beaucoup de charme et d’authenticité.

De plus, le film est une belle comédie, qui lorgne avec le romantisme, qui a son lot de niaiseries, mais qui reste agréable en n’en faisait pas trop et il ne tombe pas dans le cliché de l’amour qui finit bien. Ici, on va plutôt parler d’une reconstruction, d’un moment où l’on passe à autre chose et des personnes qui vont nous aider à franchir ce cap. J’ai trouvé le dernier plan du film très joli. Il s’accorde parfaitement à l’histoire et offre une petite touche de mélancolie et d’espoir pour son héroïne, c’est très bien vu.

C’est aussi un film riche, avec beaucoup de personnages secondaires et le réalisateur prend le temps de nous les présenter et de tous les faire évoluer, même si pour certains ce ne sera qu’un petit peu, comme le personnage du meilleur ami de Gretta. Chacun d’entre eux aura affaire à une reconstruction.

« New York Melody » est aussi une bonne comédie qui nous réserve son petit lot de gags bien trouvés, de petites scènes marrantes avec un bon humour, simple, discret et efficace. Sans qu’on soit plié en deux, ça nous donne le sourire, ça aère l’esprit et c’est divertissant.

Keira Knightley délaisse ses grandes robes d’époque pour venir pousser la chansonnette et l’actrice trouve un rôle qui lui va très bien.

Elle est étonnante, pétillante, charmante. On a envie de la suivre dans les rues de la ville. Elle chante très bien aussi, ces petites mélodies douces, pops acidulées de rock sont charmantes et se laissent écouter avec plaisir. Mark Ruffalo est très bien en producteur has been et attachant.

399776.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Décidément, ce film me confirme que je suis très James Corden qui a un humour génial et un naturel tordant. L’acteur me fait rire en ne faisant pas grande chose. On trouvera aussi Hailee Steinfeld, qui joue un rôle à contre-emploi et c’est très sympa de la découvrir dans un film contemporain. Puis pour les fans, ce film est l’occasion de voir Adam Levine, qui joue un chanteur et de découvrir quelques nouveaux titres.

C’est donc encore une fois un joli film musical qu’a réalisé John Carney. Un film qui est simple et efficace, un film qui nous fait passer un bon moment entre musique et bons sentiments.

C’est vrai qu’il est un peu niais, mais c’est ce genre de niaiserie qui parfois, quand elle s’accorde bien, que le réalisateur n’en fait pas trop, fait du bien au moral et « New York Melody » est bel et bien cet exemple parfait.

Note : 15/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=7fDkEufuLdU[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.