décembre 7, 2021

Lovely Bones

lovely_bones

Titre Original: The Lovely Bones

De : Peter Jackson

Avec Saoirse Ronan, Mark Wahlberg, Rachel Weisz, Stanley Tucci

Année : 2009

Pays : Etats-Unis

Genre : Drame

Résumé :

L’histoire d’une jeune fille assassinée qui, depuis l’au-delà, observe sa famille sous le choc de sa disparition et surveille son meurtrier, ainsi que la progression de l’enquête…

Avis :

Peter Jackson n’a plus rien a prouvé à personne. Il faut dire que le monsieur s’est taillé une réputation en béton en quelques films, surtout dans le domaine du fantastique et de l’horreur. Ayant commencé avec du cinéma bis, comme Braindead ou encore Bad Taste, il commence à se faire un nom avec un certain Fantômes contre Fantômes. Il atteint bien évidemment des sommets avec sa trilogie Le Seigneur des Anneaux, dont il arrive à faire une adaptation presque fidèle à la fresque de Tolkien, puis il confirme son talent avec un très gros King Kong. Mais ce que les gens ont tendance à oublier, c’est qu’en 1995, le réalisateur néo-zélandais signe un drame épatant, qui répond au doux nom de Créatures Célestes. A mille lieux que ce qu’il propose d’habitude, le film demeure bouleversant et montre une Kate Winslet jeune et incroyable. C’est donc sans grande surprise que l’on peut le revoir avec Lovely Bones, un autre drame à connotation fantastique, où une jeune fille se fait assassiner et voit les relations qui évoluent pendant son absence. Mais le film a-t-il un propos fort ? Jackson ne s’est-il pas perdu dans sa filmographie ? Avons-nous un réalisateur ne sachant faire qu’une seule chose, du fantastique ? Pénétrons dans cet étrange paradis.

Le scénario de Lovely Bones est une adaptation d’un roman, qui se nomme la nostalgie de l’ange, et qui a été écrit par Alice Sebold. Je n’ai pas lu le roman, donc mon opinion ne se dirigera que vers le film. Et je ne pourrais pas juger sur la fidélité du film. L’histoire demeure assez bouleversante et traite d’un sujet très fort et difficile, celui de la perte d’un enfant. En effet, Lovely Bones raconte l’histoire d’une jeune fille de 15 ans qui se nomme Susie Salmon, et qui a une vie normale, ainsi qu’une passion pour la photographie. Sauf qu’un beau jour, elle se fait piéger par un de ses voisins, qui la tue. Elle se rend alors compte qu’elle dans une sorte de paradis et qu’elle peut voir tout ce qui se passe en bas, de la découverte de son sang, jusqu’au désespoir de ces parents. Elle va donc nous raconter tout le squelette narratif de ce qui s’est passé durant son absence et on aura droit à des portraits de personnages forts et surtout à une bonne grosse dose d’émotion. Parce que le père Peter sait mener son monde et propose vraiment un métrage enivrant, surprenant, beau et larmoyant. Sans tomber dans le pathos et dans le volontairement dramatique, il propose une vision naïve de la part de la narratrice, la jeune fille, et une vision très réaliste du côté des parents. On aura droit à un monde enchanteur du côté ange, avec une pointe de mystère, car la jeune fille joue avec d’autres filles que l’on ne connait pas et il y a le mystère de l’arbre. Puis dans le monde réel, on aura droit à notre enquête, aux différentes interactions entre les personnages et aux différentes manières de combattre la douleur de la perte d’un enfant. L’ambiance qui s’en dégage est à la fois onirique et dramatique, triste et belle et c’est cette ambivalence qui fait que le film est hypnotisant et vraiment génial. Peter Jackson joue avec nos sentiments, avec notre ressenti et pose des personnages attachants en relation directe avec l’innocence de l’enfance. Bref, c’est beau !

images

Rah, j’ai encore cette hémorroïde qui me démange…

L’autre gros point fort du film, c’est la présence d’acteurs formidables. En tête d’affiche, on ne peut que citer la performance époustouflante de Saoirse Ronan, révélation de ce film. Elle est d’une beauté incroyable et joue avec une finesse particulière. Elle est touchante, naïve, intelligente et arrive à faire passer toute une foule de sentiments si particulier. Bref, il s’agit là d’un véritable coup de cœur, et résolument une très bonne actrice, l’une des meilleures de sa génération. En opposition à cette jeune fille, nous avons Stanley Tucci, qui signe lui aussi une performance incroyable. Jouant le tueur de service, le calus à caractère pédophile, il s’emploie à être horrible, machiavélique et n’ayant pas une once de remords. Un véritable salaud qu’il incarne à la perfection avec notamment un regard glacial et un look très approprié. On peut aussi parler de la prestation de Mark Wahlberg, où l’acteur se révèle être un bon comédien, dans un rôle bien loin des thrillers et autres films d’action. Il assure l’essentiel dans son rôle et montre une facette bien particulière du deuil, celle de la recherche interminable du tueur. On ressent aussi fortement le lien qui l’unissait à sa fille, et certaines scènes sont véritablement bluffantes, comme le coup des bateaux dans les bouteilles de verre, ou encore la lueur de la bougie. Rachel Weisz tient un petit rôle et demeure un peu trop discrète à mon gout, s’employant à prendre le large pour faire son deuil. Elle reste tout de même assez touchante. Enfin, il faut saluer la prestation irréprochable de Rose McIver dans le rôle de la petite sœur sportive ou encore de l’immense Susan Sarandon en grand-mère délurée et rock and roll. Tout ce petit beau monde évolue dans les années 70 et elles sont magnifiquement représentées, que ce soit dans les décors ou dans les tenues vestimentaires. On s’y croit vraiment. Les effets spéciaux sont vraiment bons, pas étonnant avec Peter Jackson, et il symbolise tout une histoire, notamment en lien avec le tueur, que l’on découvre vers la fin. Tout cela est très onirique et très enchanteur, contrebalançant le côté tragique de la réalité. La fin reste excellente, bien que tombant de manière un peu abrupte.

Au final, Lovely Bones est encore une tuerie signée Peter Jackson. Beau, triste, onirique, enchanteur, empathique, effrayant, réaliste, dramatique, tragique, bref, on ne manque pas d’adjectifs qualificatifs pour définir ce métrage. Si les amoureux du réalisateur risquent d’être surpris par ce choix de thème, il demeure tout de même un drame fort, traitant d’un sujet difficile mais porté par des acteurs inspirés et un metteur en scène de génie. Un grand film !

Note : 17/20

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=pahMSy2PByM[/youtube]

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Une réflexion sur « Lovely Bones »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.