novembre 30, 2021

Kriminal

97277160

De : Umberto Lenzi

Avec : Glenn Saxon, Helga Line, Andrea Bosic et Ivano Staccioli

Année : 1966

Pays : Espagne, Italie

Genre : Thriller

Résumé :

Kriminal, le criminel tant recherché est enfin arrêté ! Mais une fois sur la potence prêt à être pendu, il réussit à s’échapper, pas sans aide. C’est l’inspecteur Milton qui a organisé ce coup dans le but de retrouver la couronne d’Angleterre que Kriminal a dérobé avant d’être attrapé. Cependant, il ne pensait pas que l’homme en costume de squelette se jouerait de lui et ne se laisserait pas attraper aussi facilement une deuxième fois ! S’ensuit une poursuite où les policiers seront toujours près de Kriminal sans pouvoir le saisir !

Kriminal est une adaptation de la bande dessinée italienne du même nom, écrite par Max Bunker (Maxmagnus, Dennis Cobb) avec les illustrations de Magnus (Satanik, Alan Ford), deux bonhommes qui travaillent souvent ensemble : Gesabel ou encore Alan Ford.

Avis :

Le film commence dans le bureau de l’inspecteur Scotland qui discute de Kriminal avec deux de ses collègues. En même temps, nous verrons Kriminal approchant de l’échafaud, vivant ses dernières minutes. Quelque chose embête cependant l’agent Scotland, le voleur a réussi à dérober la couronne d’Angleterre mais personne ne sait où il l’a cachée… Un mystère qu’il emportera avec lui ! Mais non ! C’est Milton qui prendra la décision de libérer le criminel avec un coup monté, ainsi en le suivant il pense pouvoir récupérer ce trésor !

Débute alors le petit jeu de Kriminal. Un homme malin, agile, séducteur avec beaucoup d’autres qualités, mais c’est surtout un homme qui aime rire des autres ! La première chose qu’il fera une fois libre ? Rendre son forfait, alors que Milton pensait récupérer la couronne tout en ressaisissant l’ennemi numéro un, il échouera lamentablement. Il pourra certes remettre le bien à sa place mais cela, au prix de la libération de l’homme en costume de squelette (d’ailleurs son costume est sacrément moche, il aurait pu choisir autre chose…).

kriminal-ruspoli

Kriminal va donc se balader, jusqu’à entendre parler d’une affaire assez croustillante, des diamants ! Une nouvelle vie, un nouveau boulot. Kriminal se servira de tous ses talents pour atteindre son but. Il utilisera quelques subterfuges : déguisements et empoisonnement seront de mises ! Mais Kriminal est aussi quelqu’un de violent, les scènes de combat au corps à corps ne manqueront pas et même si les bruitages sont toujours un peu bof, les actions, elles, sont sympathiques. Ceci permet de se détendre après la tension accumulée dans les scènes précédentes.

De la tension ? Qui le croirait ? Tout est trop facile pour cet homme. Effectivement quand nous voyons Kriminal faire on le croit vraiment insaisissable mais il passe tellement près des officiers à chaque fois qu’on ne peut s’empêcher de croire « Et si l’agent lui demande de s’arrêter pour lui parler et qu’il reconnait son visage ! ». Mais non… Kriminal est bon mais il est aussi chanceux !

Au contraire de Satanik, ce héros devra affronter des policiers mieux organisés et plus intelligents. Il n’aura donc que très peu de moments de répit pour s’occuper de ses diamants ! Le fait d’avoir une force judiciaire plus imposante offre un film où l’on peut voir les deux camps avancer chacun vers leur but : La police vers Kriminal et Kriminal vers ses diamants. Ainsi on peut se demander lequel des deux atteindra en premier son but !

kriminal-1966-01-g

Parlons des personnages en eux-mêmes. Le film tourne énormément autour de l’agent Scotland et Kriminal, deux bons personnages joués par des acteurs très charismatiques. Les femmes auront une place minime dans cette œuvre et joueront malheureusement (ou heureusement hein!) des personnages peu intéressants et peu attirants, on est donc content quand on change de scène pour revenir vers les hommes (le sexe supérieur ! Je déconne !)

En conclusion Umberto Lenzi nous livre ici un film sympathique avec un Kriminal sans merci prêt à tout pour s’échapper et voler : grimper sur les murs, tuer, sauter d’un train. Pas de secret pour cet homme, qui s’offrira quand même quelques moments de détente car le stress c’est mauvais pour la santé… Avec une équipe organisée à sa recherche, nous avons de quoi être tenu en haleine pendant toute la durée de l’œuvre. Il faudra cependant supporter les musiques d’ambiance redondantes et très vite énervantes !

L’inspecteur Milton va regretter d’avoir secouru Kriminal d’une mort certaine. Alors qui de Kriminal ou la police triomphera dans cette course à la montre ?

Note : 14/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=KsWTtATRtoU[/youtube]

Par Herschell

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.