janvier 29, 2022

Age of Heroes

Age of Heroes Region 2 Blu-ray DVD cover Sean Bean James D'Arcy Ian Fleming 30 Assault Unit movie

De : Adrian Vitoria

Avec Sean Bean, Danny Dyer, Izabella Miko, James D’Arcy

Année : 2011

Pays : Angleterre

Genre : Guerre

Résumé :

Durant la Seconde Guerre mondiale, les actions héroïques d’une troupe d’élite britannique vont changer le cours du conflit. Le major Jones et ses hommes vont devoir déjouer les embuscades des troupes du troisième Reich, lors d’une mission de la plus haute importance pour les alliés : détruire un puissant radar basé en Norvège.

Avis :

« Age of Heroes » est le deuxième film de Adrian Vitoria. Ce nom ne vous dit surement rien et pourtant ce réalisateur anglais méconnu avait déjà fait en 2008 un bon film sur la mafia Londonienne nommé « The Crew« . Pour son deuxième film, il change de registre et s’attaque à la seconde guerre mondiale. Le réalisateur nous livre un film pas trop mal, même très correct, sur une mission dangereuse au fin fond de la Norvège.

1940, l’armée anglaise découvre que les nazis travaillent sur un prototype de brouillage. L’appareil jouit d’une technologie qui permettrait de brouiller les brouilleurs. Avec cette technologie, les allemands pourraient attaquer n’importe où, sans qu’on s’en rende compte.

L’armée va donc envoyer une mission commando pour détruire cet appareil, mais aussi récupérer tout renseignement le concernant. Cette mission sera commandée par le commandant Jack Jones, l’un des meilleurs officiers qui existent.

Bob Rains est un jeune soldat qui après un quiproquo s’est retrouvé dans un camps militaire de prisonniers déserteurs. Après avoir forcé un peu la main au commandent Jones, il intègre cette unité d’élite. Après un entraînement redoutable, le voilà parti avec son unité, direction la Norvège.

19795357.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

« Age of Heroes » est une excellente surprise. C’est un petit film anglais sorti directement en DVD, dans l’anonymat le plus total. Et pourtant c’est un film qui mérite le coup d’œil. Sans que ce soit un grand film de guerre, Adrian Vitoria construit un film solide avec le peu de budget qu’il avait.

Le film est relativement court et le réalisateur va droit à l’essentiel et c’est très bien. Son film est plutôt classique c’est vrai, mais il fonctionne très bien et surtout il est assez loin de tous clichés que l’on retrouve dans les films qui parlent de cette période.

L’histoire est bonne, cette mission est intéressante, comme ce qui l’a précède et j’avoue que le final dans ces décors change un peu de ce qu’on a l’habitude de voir dans des films de guerre. Le scénario est bien écrit, il est simple, même un peu trop, mais il fonctionne bien. Les rebondissements sont bons, l’histoire est prenante, plusieurs scènes sont bien fichues, surtout sur le final où il y a un bon sens du drame et on n’a pas le temps de s’ennuyer.

J’ai apprécié le fait que l’on suive le parcours d’un soldat plus que le parcours de cette mission. J’ai trouvé grâce à ce procédé que le réalisateur nous impliquait plus dans son histoire, car on suit son personnage depuis le fin fond d’une forêt française. On a le temps de s’accrocher à lui, comme en plus de ça on a des informations que les autres n’ont pas ou qu’ils ne veulent pas entendre, je trouve que le personnage est d’autant plus attachant.

Adrian Vitoria est un bon réalisateur. Son premier film était très bien ficelé et les images étaient intéressantes. Pour celui-là il récidive et s’améliore même.

Les scènes d’action sont bonnes, il y en a peu, mais elles sont bien maîtrisées par le réalisateur. Il y a aussi un petit côté comique parfois qui est bienvenue. J’ai beaucoup apprécié le fait que le film soit tourné dans de vrais décors en extérieur. Préférant les extérieurs que du fond vert, il nous offre donc un bon film dans de beaux décors, avec des paysages splendides, ce qui donne un ton réaliste au film. C’est un film où l’on bouge beaucoup. Le film varie tout le temps et l’on passe d’une belle forêt française, à la campagne anglaise, puis au superbe paysage d’une Norvège entièrement sous la neige.

Le réalisateur s’est entouré de bons comédiens anglais. Le duo Sean Bean et Danny Dyer marche bien. Le premier en impose en lieutenant de l’armé et le deuxième est très bon en chien fou, en rébellion tout le temps. Il est même assez touchant dans son genre et ça dès le début. C’est vrai aussi que Danny Dyer est un acteur que j’aime bien, que je trouve trop méconnu et qui mérite d’être découvert. Personnellement, c’est un vrai plaisir de le découvrir dans un rôle inédit, car il n’avait pas encore joué un soldat. De tous les films que j’ai vu avec lui, c’est surement son rôle le plus abouti. On retrouvera aussi James d’Arcy dans la peau du célèbre Ian Fleming. Ce film m’a permis de découvrir un petit acteur anglais particulièrement doué qui s’appelle Stephen Walters. De tous les autres soldats de la mission c’est lui qui ressort du lot.

19795358.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

« Age Of Heroes » est donc une bonne surprise. C’est un bon film de guerre. Il ne révolutionnera pas le genre, ni même marquera les esprits, mais il a le mérite d’être bien fait, juste et prenant. Moi, j’ai bien apprécié. J’espère que le troisième film d’Adrian Vitoria sera tout aussi bien que ses deux premiers.

Note : 12/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=mxyiH72VzdI[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.