juin 24, 2024

Le Gang d’Uranus – Julianne Viricel

Autrice : Julianne Viricel

Éditeur : Cordes de lune Éditions

Genre : Thriller surnaturel

Résumé :

Un drame

Un choix

Un destin

Au foyer pour étudiantes, Léna a enfin trouvé sa place. Avec Camille, Florence, Lily et Hélène, elle passe des instants inoubliables. Un soir, elles s’inventent une autre vie, postées devant la fenêtre de leur couloir qui fait face à la basilique Notre-Dame de Fourvière de Lyon, et surtout qui leur permet d’admirer la statue de la Vierge Marie, à son sommet.

Tout cela n’aurait dû rester qu’un rêve d’une soirée…

Mais Léna et ses amies n’ont plus le choix : pour sauver leurs vies, elles n’hésiteront pas à se battre. Le Gang d’Uranus ira jusqu’au bout, quitte à basculer dans les ténèbres…

Avis :

Le Gang d’Uranus est l’histoire d’un groupe d’adolescentes pas comme les autres, pourtant elles restent des étudiantes normales, stressées par leurs cours, leurs relations amicales ou amoureuses et leurs partiels. Le Gang d’Uranus constitue un savoureux mélange : des histoires de vie, une enquête policière, un récit surnaturel et surtout, des émotions fortes tout du long, qu’elles soient positives ou négatives. Le lecteur plonge dans l’esprit de ces héroïnes et doute avec elles, se questionne sur leurs choix et les suit dans leurs aventures, avec plaisir et crainte. Vont-elles y arriver ? Ont-elles pris la bonne décision ? Tout s’entremêle, tout s’accélère, partie après partie, pour un final génial, poignant, qui ne laissera pas indifférent.

Lyon en Lumières

Dans cet ouvrage, la ville de Lyon est mise en avant, notamment avec sa basilique de Fourvière – magnifiquement illustrée sur la couverture reliée, ses environs, ses parcs, sa colline, son funiculaire, ses célébrations… On y reconnait les odeurs, les rues piétonnes, les lieux touristiques, les places typiques, l’atmosphère unique… L’autrice nous retranscrit la ville avec sa plume douce et agréable. On sent qu’elle y a vécu et qu’elle aime Lyon avec sincérité.

D’ailleurs, cette histoire est aussi la sienne, en partie. Elle l’explique sur la fin : tout comme les étudiantes de son histoire, elle s’est retrouvée dans le foyer qu’elle décrit et a participé à certaines scènes avec ses propres amies de l’époque. Le Gang d’Uranus dépeint ainsi également des faits réels, et cela se ressent dans la fraîcheur et la passion de la plume de l’autrice. Un vrai régal !

Une histoire bien rythmée

Le récit, divisé en quatre parties, commence doucement. Il nous présente les personnages un à un, le lecteur apprend à les aimer, à vivre avec elles. Puis, le drame survient. Viennent le temps des mises à l’épreuve, des questionnements, de la peur et de la compréhension. La partie deux, plus courte, s’intéresse davantage au côté surnaturel de l’histoire, la partie trois est en plein dans l’action tout du long et la quatre s’appuie davantage sur l’enquête et les répercussions des derniers évènements. Un rythme bien calculé, qui n’apporte pas l’ennui, qui monte crescendo et qui nous happe sans qu’on s’en rende compte.

Une histoire qui fait du bien

Malgré une fin pas complètement toute rose (et c’est tant mieux), Le Gang d’Uranus fait partie de ce genre de récits qui font du bien : le positif l’emporte sur le reste, même si le parcours n’a pas été évident, a été semé d’embuches et douloureux. On en ressort confiant en l’avenir et ses promesses. Des héroïnes se sont battues et sont parvenues à leurs fins, leurs ennemis ont payé.

Le ton reste doux, même si des combats sont menés. L’atmosphère qui plane tout du long nous embarque avec tendresse, en nous malmenant à peine, mais quand même un peu, pour mieux nous accrocher et ne pas nous lâcher.

Le public visé, les adolescents et jeunes adultes, y trouveront leurs comptes, tout comme les adultes avides d’une histoire prenante et sans prise de tête. Une lecture presque cosy, pourtant auréolée d’une part de ténèbres.

Du gris

La couverture brochée le montre bien : les héroïnes ne sont pas forcément « gentilles ». Elles vont basculer de l’autre côté pour s’en sortir. Et c’est aussi ce qui est jouissif ici : ce mélange entre ce qui serait juste et ce qui serait bien. La limite est fine, la justice n’est pas forcément celle d’État, mais celle qui nous tient et nous prend aux tripes. Comment savoir si nos choix sont mauvais ? Comment savoir si nous devenons des êtes tournés vers le Mal ? Comment avancer et agir si chaque pas doit être jugé par nos principes ou les autres ? La vengeance est-elle une étape vers le bonheur ou le malheur ?

Oui, les héroïnes nous ressemblent, elles évoluent et apprennent, font des erreurs mais se relèvent, pleurent et se battent. N’est-ce pas cela, la vie ?

Pourquoi lire Le Gang d’Uranus ?

  • Pour ses héroïnes attachantes et vraies ;
  • Pour son histoire poignante et bien rythmée ;
  • Pour découvrir un Lyon lumineux ;
  • Pour vivre une aventure surnaturelle et une enquête policière ;
  • Pour se faire du bien !

Note : Coup de cœur ! 20/20

Par Lildrille

Lildrille

Passionnée d’imaginaire et d’évasion depuis longtemps, écrire et lire sont mes activités favorites. Dans un monde souvent sombre, m'évader et fournir du rêve sont mes objectifs. Suivez-moi en tant qu'auteure ici : https://www.2passions1dream.com/. Et en tant que chroniqueuse aussi là : https://simplement.pro/u/Lildrille.

Voir tous les articles de Lildrille →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.